Hugh Jackman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugh Jackman
Description de cette image, également commentée ci-après

Hugh Jackman en 2015.

Nom de naissance Hugh Michael Jackman
Naissance (47 ans)
Sydney (Australie)
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Profession Acteur, chanteur
Films notables X-Men (série de films)
The Fountain
Le Prestige
Les Misérables
Prisoners
Van Helsing

Hugh Jackman est un acteur et chanteur australien, né le à Sydney.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Diplômé en journalisme de l'Université technologique de Sydney, Hugh Jackman étudie la comédie à la Western Australian Academy of Performing Arts (en) située en Australie, avant de débuter devant la caméra dans la série télévisée australienne Correlli en 1995.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation commerciale (1999-2002)[modifier | modifier le code]

Au Comic-Con de San Diego, en 2003, pour Van Helsing.

L'acteur fait ses débuts sur grand écran en 1999 dans la comédie romantique Paperback Hero (en). C'est en 2000 qu’il connaît la consécration internationale en remplaçant au pied levé Dougray Scott, monopolisé par le tournage de Mission impossible 2, dans le film X-Men réalisé par Bryan Singer.

En 2001, Hugh Jackman interprète un hacker surdoué dans le thriller Opération Espadon, dans lequel — tout en retrouvant à Halle Berry, sa partenaire dans X-Men — il donne la réplique à John Travolta.

Souhaitant confirmer la capacité de l'acteur à porter un blockbuster, le réalisateur Stephen Sommers et les studios Universal lui proposent d’incarner le chasseur de vampires Van Helsing dans le film éponyme en 2003.

Toutefois, Hugh Jackman tient à élargir son répertoire au-delà des films d'actions. Il apparaît dans des comédies romantiques, dans lesquelles il est le partenaire d'Ashley Judd (Attraction animale, 2001) et de Meg Ryan (Kate & Leopold, 2002).

Confirmation (2003-2011)[modifier | modifier le code]

A la première australienne de Real Steel, en janvier 2011

Il reprend son personnage de Wolverine, le mutant sauvage emblématique de la saga X-Men, dans X-Men 2 en 2003 puis X-Men : L'Affrontement final en 2006.

Si le retour critique de ce dernier volet de la trilogie est plutôt mitigé [1], l'acteur confirme la même année avec trois œuvres remarquées et différentes : il joue d'abord un suspect idéal aux allures de gentleman dans l’Angleterre d'aujourd’hui dans la comédie policière Scoop, de Woody Allen), puis mène la fable onirique The Fountain de Darren Aronofsky. Il incarne enfin un magicien de génie, en lutte avec un confrère rival interprété par Christian Bale, dans le Londres du début du XXe siècle, pour le thriller fantastique Le Prestige de Christopher Nolan. Il conclut l'année 2006 en prêtant sa voix aux films d’animation Happy Feet et Souris City.

En 2007, il fait ses débuts de producteur avec la série Viva Laughlin!, diffusée sur CBS.

Hugh Jackman continue de naviguer d’un genre à l’autre. En 2008, il apparaît aux côtés d'Ewan McGregor dans le thriller Manipulation — film dont il est également le producteur par le biais de sa société Seed Productions —, puis tourne en Australie aux côtés de sa compatriote Nicole Kidman dans le drame romantique Australia, réalisé par Baz Luhrmann.

En 2009, il endosse à nouveau le costume de Wolverine dans X-Men Origins : Wolverine de Gavin Hood, préquel centré sur le personnage qu’il incarnait déjà dans la trilogie X-Men.

En 2011, il est à l'affiche de Real Steel, une comédie de science-fiction familiale qui fonctionne très bien au box-office [2].

Reconnaissance critique (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Avec Russell Crowe, à la première australienne des Misérables, en décembre 2012.

En 2012, il interprète Jean Valjean dans Les Misérables, film pour lequel il est nominé lors des Oscars 2013 dans la catégorie « Meilleur acteur » et il remporte le Golden Globes 2013 dans la catégorie « Meilleur acteur dans un film musical ou une comédie ». En décembre 2012, l'acteur reçoit son étoile sur le Walk of Fame[3].

En 2013, il porte à nouveau le costume de Wolverine dans Wolverine : Le Combat de l'immortel, dont l'intrigue se situe après les événements de X-Men : L'Affrontement final. Cependant, le projet prend du retard à la suite du départ du réalisateur Darren Aronofsky, finalement remplacé par James Mangold[4].

La même année, il se distingue dans un rôle dramatique dans le thriller psychologique Prisoners, réalisé par le canadien Denis Villeneuve. Son rôle de père en colère, à la suite de la disparition de sa fille, est largement salué par la critique, qui va même à y voir sa meilleure prestation à ce jour [5].

En 2014, Hugh Jackman reprend ensuite le rôle de Wolverine dans X-Men: Days of Future Past, retrouvant ainsi Bryan Singer, réalisateur des films X-Men et X-Men 2. En , l'acteur annonce que le film Wolverine 3 sera son dernier dans le rôle de Wolverine[6].

En 2015, il continue à casser son image de superhéros en incarnant un ex-militaire obtus et sans scrupules dans le thriller de science-fiction Chappie, du réalisateur sud-africain Neill Blomkamp. Puis en incarnant Barbe Noire dans le premier blockbuster du cinéaste anglais Joe Wright : Pan, entouré des jeunes Rooney Mara, Amanda Seyfried et Garrett Hedlund.

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les talents d'entertainer (chanteur, danseur et animateur) d'Hugh Jackman ont été remarqués dans la reprise londonienne de Oklahoma! et dans Sunset Boulevard en version australienne, où il tenait le premier rôle masculin face à Debra Byrne (en). Sa première expérience de music-hall avait été le rôle de l'insupportable Gaston dans la tournée australienne de Beauty and the Beast, et il participa également à Carousel, un spectacle qui, sans être à proprement parler une comédie musicale, tenait plutôt du concert. Cependant, il n'est révélé internationalement qu'en 2004, lorsqu'il reprend le rôle de Peter Allen dans The Boy from Oz. La comédie musicale australienne connut un grand succès à Broadway, où il joua à guichets fermés pendant près d'un an, avant un retour en Australie.

En 2009, Hugh Jackman anime la 81e cérémonie des Oscars au Kodak Theater de Los Angeles[7], après avoir animé à deux reprises la soirée des Tony Awards à New York.

En mai 2011, il propose une performance au Curran Theatre (en) de San Francisco, dans laquelle il mêle chant, danse, vie professionnelle et vie privée[réf. nécessaire]. Le spectacle sera monté au Princess of Wales Theatre (en) de Toronto en juillet 2011.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Durant l'hiver 2009, Hugh Jackman, qui habite avec sa famille à Greenwich Village (New York), monte sur la scène du Schoenfeld Theater (Broadway) avec Daniel Craig pour une pièce contemporaine : A Steady Rain (en) de Keith Ruff. Ce texte noir, porté par une mise en scène minimaliste, leur vaut un grand succès[réf. nécessaire].

Médias[modifier | modifier le code]

En 2008, il est élu « homme vivant le plus sexy » de la planète par le magazine People[8].

Il joue également dans plusieurs publicités, par exemple en 2008 pour la bière japonaise Asahi, ou en 2010, où il danse à plusieurs reprises pour la marque de boissons Lipton Ice tea[réf. nécessaire].

Apparitions spéciales[modifier | modifier le code]

Lors du WWE Raw du 19 septembre 2011, il est l'invité spécial de la soirée (il y managea notamment Zack Ryder lors d'un match).

Il fit une apparition musicale lors des Tony Awards 2011 avec Neil Patrick Harris, show récompensant les meilleures pièces de théâtre américaines.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Hugh Jackman est marié à l'actrice et productrice australienne Deborra-Lee Furness, de 13 ans son aînée, et ils ont adopté deux enfants : Oscar Maximilien et Ava-Eliott. Ils ont un petit chien (bouledogue français) et un lézard à collerette[9]. Il pratique la Méditation transcendantale depuis l’âge de 20 ans : « Ça a changé ma vie. Lorsque je médite, mon énergie est positive, je suis plus proche des gens. Je suis plus libre[9]. »

En novembre 2013, Hugh Jackman annonce qu'un carcinome basocellulaire a été extrait de son nez[10]. Un second est extrait en mai 2014, et l'acteur déclare qu'il est possible que d'autres manifestations de ce cancer apparaissent à nouveau[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Beauty And The Beast (1995)
  • Sunset Boulevard (1996)
  • Oklahoma! (1998)
  • Carousel (2002)
  • The Boy From Oz (2003)
  • The Boy From Oz Arena Spectacular (2006)
  • A Steady Rain (2009)
  • Hugh Jackman, in Performance (2011)
  • Hugh Jackman, in Concert (2011)
  • Hugh Jackman, Back On Broadway (2011)
  • The River (2014)
  • Broadway To Oz (2016)

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Joël Zaffarano est la voix française régulière de Hugh Jackman[12] depuis X-Men en 2000. Il y a également Dominique Guillo qui l'a doublé à quatre reprises[12] et Xavier Fagnon à trois[12].

Au Québec, Daniel Picard[13] est la voix française régulière de l'acteur. Il y a également Gilbert Lachance qui l'a doublé à cinq reprises.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le film sortira directement à la télévision dans le courant de l'année 2013, en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rottentomatoes.com/m/x_men_3_the_last_stand/
  2. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=realsteel.htm
  3. « Hugh Jackman reçoit son étoile sur le "Walk of Fame" », sur http://lci.tf1.fr,‎ (consulté le 20 mai 2014)
  4. De nouveaux candidats pour The Wolverine ! - AlloCiné, 16 juin 2011
  5. http://www.businessinsider.com/prisoner-reviews-what-critics-are-saying-2013-9?IR=T
  6. « Hugh "Wolverine" Jackman tirera sa révérence en 2017 », sur actuciné.com,‎ (consulté le 11 mai 2015)
  7. (fr) Vidéo de l'ouverture de la 81e cérémonie des Oscars sur YouTube.
  8. (en) « Hugh Jackman: The Sexiest Man Alive », sur http://www.people.com,‎ (consulté le 6 juillet 2014)
  9. a et b Jérome Vermellin, « Interview : Hugh Jackman sans trucages », sur http://www.metrofrance.com,‎ (consulté le 20 mai 2014)
  10. (en) Melody Chu, « Hugh Jackman Treated for Skin Cancer », People,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Greg Gilman, « Hugh Jackman Backtracks on Wolverine; Expects More Skin Cancer Treatment », sur http://www.thewrap.com,‎ (consulté le 16 mai 2014)
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Liste des voix françaises d'Hugh Jackman sur Allodoublage.com, consulté le 24 février 2015.
  13. a, b, c et d « Comédiens ayant doublé Hugh Jackman au Québec » sur Doublage.qc.ca
  14. Le film Butter a été doublé en 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]