William Shatner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shatner.
William Shatner
Description de cette image, également commentée ci-après
William Shatner en 2014.
Naissance (86 ans)
Montréal (Québec, Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Acteur
Chanteur
Écrivain
Réalisateur
Scénariste
Producteur
Films notables Incubus
Star Trek, le film
Séries notables Star Trek
Hooker
Boston Justice
Site internet (en) Site officiel

William Shatner, né le à Montréal (province de Québec), est un acteur, réalisateur, scénariste, chanteur, écrivain et producteur canadien.

Il est notamment connu du grand public pour ses rôles du capitaine James T. Kirk dans la série télévisée Star Trek et du sergent T.J. Hooker dans la série télévisée policière homonyme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

William Shatner nait à Côte-Saint-Luc, une ville de l'agglomération de Montréal. Il est le fils d'Anne (née Garmaise) et de Joseph Shatner, un concepteur de vêtements. Il a deux sœurs, Joy et Farla. Son grand-père paternel, Wolf Schattner, a anglicisé son nom de famille en « Shatner ». Ses grands-parents étaient des immigrés juifs originaires d'Autriche, de Pologne, de Hongrie et d'Ukraine. Il est élevé dans le judaïsme conservateur.

Il fréquente l'école primaire Willingdon, dans le quartier montréalais de Notre-Dame-de-Grâce, arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, et les écoles secondaires Baron Byng et West Hill, toujours dans la même ville. C'est d'ailleurs dans ce dernier établissement que l'un des bâtiments portera plus tard son nom en son honneur. Il se fait par la suite remarquer au Stratford Ontario Festival (Festival de Stratford du Canada) où il a fait une interprétation shakespearienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

William Shatner en 1958.

William Shatner fait ses débuts à la télévision en tant que Ranger Bill et au cinéma dans Les Frères Karamazov. Il obtient aussi ses premiers succès au théâtre puis à la télévision dans des séries comme Alfred Hitchcock présente, La Quatrième Dimension, Au-delà du réel et Le Fugitif.

En 1966, il tourne pour la première fois dans un film fantastique. Celui-ci, dénommé Incubus, présente la particularité d'avoir été entièrement tourné en espéranto, alors que la majorité des acteurs et le réalisateur sont de langue anglaise. Il s'agit d'ailleurs d'un des rares[1] longs métrages américains à avoir été tourné dans cette langue. William Shatner, qui ne connait pas l'espéranto à l'instar des autres acteurs, prononce les sons « à la française », en raison de l'influence de cette langue durant sa jeunesse (Shatner est né au Québec)[2],[1].

Photo publicitaire de William Shatner pour la série Star Trek.

Lors de l'épisode pilote (The Cage) de la série télévisée Star Trek, le capitaine de l’USS Enterprise est Christopher Pike, interprété par Jeffrey Hunter. Celui-ci refuse de reprendre le rôle pour le second pilote (Où l'homme dépasse l'homme / Where no man has gone before). William Shatner, déjà présent dans quelques séries de science-fiction, hérite du rôle du capitaine, rebaptisé James T. Kirk. Il joue également le rôle du frère de Kirk, George Samuel (La Lumière qui tue / Operation : annihilate!).

Après Star Trek, l'acteur met longtemps à retrouver un rôle car on l'associe trop fortement à son personnage du capitaine Kirk. C'est après le tournage du premier film de cette série, Star Trek, le film, qu'il sera de retour. On le retrouve toujours à la télévision (notamment dans La Côte sauvage et Hooker), au théâtre, mais aussi au cinéma. Il est le héros des six premiers films issus de la série télévisée Star Trek, ainsi que du septième film, Générations, qui fait la liaison entre les deux séries. Le cinquième opus Star Trek 5 : L'Ultime Frontière est coécrit et réalisé par Shatner.

Ses rôles les plus récents sont tenus dans les longs métrages : Osmosis Jones, American Psycho 2: All American Girl, Showtime, Dodgeball. Il est à l'affiche de Miss FBI en 2005. Il est aussi l'excentrique Denny Crane dans Boston Justice de 2004 à 2008 et il fait une voix dans Over the Egde, un film d'animation. Il remporte deux Emmy Awards et un Golden Globe pour son rôle dans Boston Justice.

Depuis , il anime le spectacle télévisé Show Me the Money (en), diffusé par le réseau ABC. Il a également fait des apparitions dans le show TV de la WWE Monday Night Raw. Lors de la cérémonie du WWE Hall of Fame 2007, il intronise Jerry « the King » Lawler.

De à , il est la vedette de la série $h*! My Dad Says sur CBS.

Vie privée[modifier | modifier le code]

William Shatner vit en couple, bien qu'il ait eu trois épouses par le passé. Il est anglophone mais parle un peu français.[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

William Shatner en 2005.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

William Shatner à la Comic-Con de 2012.

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

William Shatner a écrit plusieurs ouvrages de la série Star Trek, publiés en version française aux éditions Fleuve noir. Il a également écrit ses « mémoires » et réflexions sur Star Trek dans le livre Star Trek Memories (en).

Il est également le créateur de TekWar : série de romans, comics, puis adaptation télévisée.

Il a préfacé l'ouvrage de photographie de Robert Vavra (en), Les Chevaux du soleil.

Discographie[modifier | modifier le code]

William Shatner a sorti plusieurs albums de musique, dont The Transformed Man chez Universal en 1968 et Has been chez Sony en 2004.

Publicité[modifier | modifier le code]

Willam Shatner apparaît dans une publicité pour le jeu World of Warcraft, où il joue un chaman[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Willam Shatner est né un , le même jour que le capitaine James T. Kirk, le personnage qu'il incarne dans Star Trek.
  • Dans le film Fight Club, le narrateur, interprété par Edward Norton, affirme qu'il choisirait le Capitaine Kirk pour se battre contre lui.
  • Dans le film La Nuit des masques de John Carpenter, le tueur Michael Myers porte un masque de William Shatner en capitaine Kirk peint en blanc.
  • Il apparait dans l'épisode « Poisson sanglant » du dessin-animé South Park.
  • Dans un des épisodes de la série Les Simpson, « Simpson Horror Show X », l'un des personnages utilise une arme qui n'a servi que « pour empêcher William Shatner de faire un autre film ».
  • En 2011, il obtient un diplôme de commerce à l'université McGill[4], mais rate la cérémonie de collation des grades[5]. À la suite d'un référendum tenu auprès des étudiants, un pavillon de l'université — le « University Centre » — porte son nom en son honneur, mais de façon non officielle. Les étudiants et les professeurs utilisent d'ailleurs cette appellation pour désigner le bâtiment.[réf. souhaitée]
  • En 2017, il participe aux festivités liés au 375e anniversaire de Montréal, sa ville de naissance[6].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Étoile de William Shatner sur l’Allée des célébrités canadiennes (Canada's Walk of Fame).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Le , William Shatner est le Guest Host (invité spécial) de la WWE Monday Night Raw et obtient le Slammy Award du « Guest Host » de l'année 2010.
  • Le , il se voit décerner un doctorat honoris causa par l'université McGill[4].

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Incubus - la critique du film de 1966 », Virgile Dumez, avoir-alire.com, 31 décembre 2006.
  2. « INCUBUS en esperanto. », Cinetson.org.
  3. « Publicité WoW avec William Shatner », jeuxonline.info, 21 novembre 2007.
  4. a et b « William Shatner reçoit un doctorat honorifique de McGill », Nelson Wyatt, Cyberpresse.ca, juin 2011.
  5. « Collations des grades », Université de montréal, umontreal.ca (consulté le ).
  6. Infopresse « William Shatner s'excuse pour le bruit », infopresse.com, 18 janvier 2017.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]