Matthew Lillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lillard.
Matthew Lillard
Description de cette image, également commentée ci-après
Lors de l'édition 2017 de la Comic-Con de San Diego.
Nom de naissance Matthew Lyn Lillard
Naissance (49 ans)
Lansing, Michigan, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Films notables Scream
Cursus fatal
Jusqu'au cou
Scooby-Doo
The Descendants
Séries notables Good Girls

Matthew Lillard est un acteur, producteur et réalisateur américain, né le à Lansing (Michigan).

Il se fait connaître dans les années 1990, en jouant dans des films tels que Serial Mother (1994), De l'amour à la folie (1995), Hackers (1995). Mais il est surtout révélé au grand public par le film d'horreur Scream (1996). Ce succès lui permet d'enchaîner les longs métrages : Cursus fatal (1998), SLC Punk! (1998), Elle est trop bien (1999), Wing Commander (1999), Peines d'amour perdues (2000), 13 fantômes (2001).

Il s'éloigne de son registre de prédilection, le thriller, lorsqu'il est choisi pour incarner Sammy Rogers, l'un des personnages principaux de la franchise américaine Scooby-Doo. Il joue notamment dans les films à succès Scooby-Doo (2002) et Scooby-Doo 2 : Les monstres se déchaînent (2004) et pratique aussi le doublage pour de nombreux films d'animation et séries d'animation liés à cet univers.

Sa carrière au cinéma passe, cependant, au second plan, se démarquent quelques productions comme King Rising, au nom du roi (2007), La Mort au bout du fil (2009), The Descendants (2011), Une nouvelle chance (2012) et de nombreux films du cinéma indépendant.

Dans les années 2010, il fait ses débuts comme réalisateur et se tourne progressivement vers la télévision. C'est ainsi qu'il joue quelques rôles réguliers comme dans The Bridge (2013-2014), State of Affairs (2015), Harry Bosch (2016), Halt and Catch Fire (2016), Twin Peaks (2017) et Good Girls (2018-).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Matthew Lillard, né Matthew Lyn Lillard, passe son enfance en Californie, dans la petite ville de Tustin avec ses parents et sa sœur.

C'est d'abord pour fuir des problèmes scolaires qu'il joue dans les pièces de théâtre de son lycée[1].

Après sa scolarité difficile, il entre à l'académie américaine des arts dramatiques à Pasadena (Californie). Il fut camarade de classe avec l'acteur Paul Rudd[2]. Ensuite, il étudie à l'école de théâtre Circle in the Square à New York[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

1990 - Débuts et révélation au cinéma[modifier | modifier le code]

Il débute au cinéma dans Ghoulies 3: Ghoulies Go to College en 1991. Matthew Lillard y interprète un rôle mineur, mais décisif pour la suite de sa carrière. En effet, il travaille aussi sur le plateau de production et anime une courte série SK8 TV, diffusée par le réseau Nickelodeon[4].

En 1994, le réalisateur John Waters entend parler de ses talents d'acteur et lui demande aussitôt de passer le casting de sa prochaine réalisation, Serial Mother. Il y incarne le personnage de Chip Stuphin, qui fait partie d'une famille dont la mère d'apparence respectable, est en réalité une redoutable tueuse en série.

Parallèlement, il se produit au théâtre et intègre une troupe[4].

Un an plus tard, Matthew Lillard réitère et fait ses preuves[1], avec sa participation dans le genre thriller pour Hackers, sous la houlette de Iain Softley. Pour l'occasion, il partage l'affiche avec des acteurs de renom dont Jonny Lee Miller et Angelina Jolie.

Les contrats s'enchaînent ensuite pour le jeune acteur notamment en 1996, lorsqu'il prête ses traits au personnage du délirant Stuart Macher dans Scream. Succès planétaire, Scream représente le ticket d'entrée vers la gloire pour le comédien[1], ce film le propulsant au statut de vedette[4].

En 1997, il fait une brève apparition (un caméo) en tant que figurant dans Scream 2, non crédité au générique. En raison de ses multiples participations dans les thrillers, Matthew Lillard est catalogué comme étant l'un des comédiens les plus participatifs dans les films d'horreurs.

Ce statut lui permet d'être en tête d'affiche de Cursus fatal, long-métrage réalisé en 1998[1]. Cette année-là, son interprétation dans la comédie dramatique SLC Punk! de James Merendino, dans lequel il joue le premier rôle, est saluée lors du Festival du film de Sundance[3] et lui vaut le prix du meilleur acteur lors du Festival international du film de Mar del Plata[5].

Il décide de figurer dans des films où le romantisme est à l'honneur comme Elle est trop bien livré en 1999. Dans ce film, il joue pour la première fois avec Freddie Prinze Jr. et Paul Walker. La même année, il subit l'échec du film de science-fiction Wing Commander[4].

2000 - Confirmation en demie-teinte[modifier | modifier le code]

En 2000, il fait une solide prestation dans le film musical Peines d'amour perdues[4]. Réalisé par Kenneth Branagh, il s'agit de l'adaptation de la pièce éponyme de William Shakespeare.

En 2001, Matthew Lillard tourne sous la direction de Michael Tollin, le film Hot Summer. Parmi les acteurs figurant sur le plateau, Jessica Biel, Freddie Prinze Jr. et Fred Ward. La même année il joue dans le film d'horreur 13 fantômes avec Shannon Elizabeth et Tony Shalhoub.

Matthew Lillard et Freddie Prinze Jr. nouent une forte amitié grâce à ces tournages. Les deux compères vont d'ailleurs se retrouver en 2002, pour leur quatrième collaboration[2], avec le premier volet de la saga Scooby-Doo, qui est accueilli avec grand succès lors de sa sortie officielle[6]. L'acteur change alors complètement de registre[1]. La même année, Matthew Lillard tourne dans le téléfilm Joyeux Muppet Show de Noël, créé par Jim Henson et mettant en scène les personnages du Muppet Show.

Deux ans plus tard, le deuxième volet de Scooby- Doo arrive sur les écrans. Le film est un succès commercial, en dépit de résultats inférieurs à son prédécesseur[7]. L'acteur va cependant rester fidèle au personnage de Sammy Rogers en pratiquant le doublage pour un grand nombre de films d'animation et de séries d'animation. Succédant ainsi à l'acteur Casey Kasem en tant que voix principale[2].

En 2004, il joue le rôle de Jerry Conlaine dans la comédie d'aventures Jusqu'au cou, aux côtés de Seth Green et Dax Shepard. La même année, il seconde Josh Hartnett dans le thriller dramatique Rencontre à Wicker Park de Paul McGuigan.

L'acteur tourne ensuite dans des projets moins exposés[4] ainsi que quelques téléfilms[1].

En 2007, il participe au drame historique King Rising, au nom du roi d'Uwe Boll avec Jason Statham et Ron Perlman.

En 2009, il donne la réplique à la légendaire Carol Burnett dans un épisode de la saison 10 de New York, unité spéciale et il joue les guest star pour un épisode de La Nouvelle Vie de Gary[3]. La même année, il renoue avec la comédie indépendante en étant l'une des têtes d'affiche de Spooner par Drake Doremus[1]. Ce film lui permet de redonner la réplique à Christopher McDonald, qui jouait déjà son père dans Spooner.

2010 - Diversification (doublage, télévision, réalisation)[modifier | modifier le code]

Lors de la 84e cérémonie des Oscars, en 2012.

En 2010, il est le premier rôle du thriller La Mort au bout du fil qui suit un enseignant de scénarisation qui a volé le scénario d’une de ses étudiantes qui, pour se venger, le force à vivre l'intrigue d’un scénario intitulé « Messages Deleted ».

En 2011, Matthew Lillard joue aux côtés de George Clooney, Shailene Woodley et Judy Greer, dans la comédie dramatique saluée par les critiques The Descendant[4]. Cette même année, il fait un nouveau caméo dans Scream 4, non crédité au générique de cette dernière réalisation de Wes Craven.

L'année suivante, il intègre la distribution principale du drame Une nouvelle chance avec Clint Eastwood, Amy Adams et Justin Timberlake. L'accueil des critiques professionnels ainsi que le box-office de cette production sont mitigés[8]. La même année, sa première réalisation la comédie dramatique Fat Kid Rules the World divise la critique[9] mais lui vaut un prix lors du SXSW Film Festival 2012[10].

Entre-temps, il multiplie les aventures de Scooby-doo avec des films d'animation comme Abracadabra, La Légende du Phantosaur, Le Chant du vampire, Tous en piste, Blue Falcon, le retour, le Fantôme de l'Opéra, la Folie du catch, Aventures en Transylvanie, le Monstre de l'espace etc[4]. Mais l'acteur passe clairement au second plan coté cinéma[4].

C'est ainsi que la décennie 2010 est marquée par la télévision pour l'acteur, qui jusqu’à alors, n'y avait fait que quelques rares interventions.

En 2012, il est l'une des guest star de la saison 8 d'Esprits criminels[11]. Il revient dans un rôle important, entre 2013 et 2015, avec la série The Bridge qui met en vedette Diane Kruger et Demián Bichir.

Il se fait remarquer dans trois épisodes de l'éphémère State of Affairs et apparaît aussi dans la saison 5 et la saison 7 de l'acclamée The Good Wife[12].

En 2016, pour les 20 ans de Scream et afin de rendre hommage à Wes Craven, il participe à une réunion aux côtés de Neve Campbell et Skeet Ulrich[13],[14]. La même année, il joue dans plusieurs épisodes de la série télévisée dramatique et policière Harry Bosch[4].

Matthew Lillard et Don Murray, lors de la Comic-Con de San Diego, pour la promotion de la saison 3 de Twin Peaks.

En 2017, il un joue rôle récurrent dans la troisième saison attendue de Twins Peaks[15].

En 2018, il travaille sur son second long métrage en tant que réalisateur, le drame romantique The Last Weekend in May avec Lucy Liu et Thomas Sadoski[16]. L'intrigue suit une histoire d'amour extra-maritale[17]. La même année, il séduit la critique en étant le héros alcoolique du drame Halfway There de Rick Rosenthal[18].

Mais surtout, il décroche le premier rôle masculin de la série télévisée Good Girls[19]. Portée par les actrices Christina Hendricks, Mae Whitman et Retta, la série raconte les aventures de trois mères de banlieue qui décident de braquer le supermarché du coin. Elle est décrite comme un mélange de Breaking Bad et de Thelma et Louise avec une pincée de Desperate Housewives[20].

En mars 2019, Matthew Lillard est remplacé par Will Forte comme voix principale de Sammy Rogers[21]. L'acteur s'est montré très contrarié par cette ré attribution[22], lui qui était resté fidèle au personnage depuis près de deux décennies[23].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est père de trois enfants : Addison Grace (née le 13 juin 2002), Macey Lyn (née le 19 octobre 2004) et Liam (né en avril 2008)[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Come Home Soon (court métrage)
  • 2012 : Fat Kid Rules the World (long métrage)
  • prochainement : The Last Weekend in May (long métrage)

Jeux vidéos[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Sled Storm : A.J. Rollins (voix originale)
  • 2002 : Two-Player Spooky Island Arcade Challenge : Sammy Rogers (voix originale)
  • 2004 : Scooby-Doo 2 : Les monstres se déchaînent : Sammy Rogers (voix originale)
  • 2010 : Scooby-Doo and the Spooky Swamp : Sammy Rogers (voix originale)
  • 2012 : Scooby-Doo! Laff-A-Lympics: Spooky Games : Sammy Rogers (voix originale)
  • 2015 : Lego Dimensions : Sammy Rogers (voix originale)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[5].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Boris Rehlinger est la voix française la plus régulière de Matthew Lillard[26] notamment pour la dilogie Scooby-Doo et au sein de plusieurs séries télévisées. À deux reprises, l'acteur a également été doublé par Thierry Ragueneau[26] (dont Scream) et Franck Capillery[26] (dont Une nouvelle chance).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Matthew Lillard : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  2. a b c et d (en) « Matthew Lillard Biography », sur IMDb
  3. a b et c « Matthew Lillard Acteur, Interprète | Première.fr », sur Premiere
  4. a b c d e f g h i et j « Biographie de Matthew Lillard », sur enprimeur
  5. a et b (en) « Matthew Lillard Awards », sur IMDb
  6. (en) « Scooby-Doo (2002) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  7. (en) « Scooby-Doo 2: Monsters Unleashed (2004) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  8. (en) « Trouble with the Curve (2012) - Box Office Mojo », sur Box Office Mojo
  9. (en) « Fat Kid Rules the World (2012) Critic Reviews », sur IMDb
  10. (en) « Fat Kid Rules the World (2012) Awards », sur IMDb
  11. « Promo - 8.06 », sur Criminal Minds Hypnoweb
  12. (en) « Who Is Musician Rowby Canton on The Good Wife? », sur 2paragraphs,
  13. « NRJ Réunion : Hit Music Only. Radio FM, Musique en ligne, clips, videos, artistes », sur http://www.nrj.re/ (consulté le 4 mars 2017).
  14. iHorrorTV, « Scream Panel With Neve Campbell Skeet Ulrich and Matthew Lillard », (consulté le 5 mars 2017).
  15. (en) Liz Shannon Miller, « Twin Peaks: Matthew Lillard on David Lynch and His Breakout Role | IndieWire », sur www.indiewire.com (consulté le 25 juin 2017).
  16. (en) Anita Busch, « Lucy Liu, Thomas Sadoski To Star In ‘The Last Weekend In May’ For Director Matthew Lillard », sur Deadline,
  17. « Lucy Liu et Thomas Sadoski vont jouer dans un drame romantique », sur La dépêche,
  18. (en) Jude Dry, « Matthew Lillard and Blythe Danner Addiction Drama Wins 4th Annual SeriesFest Pilot Competition », sur IndieWire,
  19. Jean-Maxime Renault, « Good Girls : qui sont les héroïnes de cette série entre Desperate Housewives & Les Braqueuses ? », sur AlloCiné,
  20. Philippe Chesnaud, « La sensuelle Christina Hendricks (Mad Men) retrouve un rôle dans une série », sur Télé-Loisirs,
  21. (en) Nathan Rabin, « Matthew Lillard’s Recasting in the ‘Scooby-Doo’ Reboot is a National Tragedy », sur Fatherly,
  22. (en) Andy Sahadeo, « 'Scooby-Doo' star Matthew Lillard to be replaced by Will Forte in upcoming 'Scooby' film », Fox News,
  23. (en) Karen Butler, « Matthew Lillard on being replaced as Shaggy: 'Well, this sucks' », sur UPI,
  24. a et b nomination partagée avec George Clooney, Shailene Woodley, Amarna Miller, Nick Krause, Beau Bridges, Mary Birdsong, Rob Huebel, Robert Forster et Judy Greer
  25. a et b nomination partagée avec Beau Bridges, George Clooney, Robert Forster, Judy Greer et Shailene Woodley
  26. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa et ab « Comédiens ayant doublé Matthew Lillard en France » sur RS Doublage.
  27. a b c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  28. Carton du doublage français lors de la diffusion télévisuelle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]