Peter Finch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Finch.
Peter Finch
Description de cette image, également commentée ci-après

Peter Finch en compagnie de Diane Cilento
dans Passage Home (1955)

Nom de naissance William Mitchell
Naissance
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau de l'Australie Australienne
Décès (à 60 ans)
Beverly Hills, Californie, États-Unis
Profession Acteur
Films notables Le Financier
Un dimanche comme les autres
Network

Frederick George Peter Ingle Finch, né le à Londres et mort le à Los Angeles d'une crise cardiaque, est un acteur australien d'origine britannique. En 1977, il remporte l'Oscar du meilleur acteur et le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique à titre posthume pour sa prestation dans Network.

Il est le fils de George Ingle Finch, alpiniste renommé (compagnon de cordée de George Mallory), membre de l'Académie des sciences et membre de l'Ordre de l'Empire britannique.

Carrière[modifier | modifier le code]

Son vrai nom est William Mitchell. Élevé aux Indes britanniques, il part en Australie où il devient acteur au théâtre, Il est remarqué par Laurence Olivier qui l'invite à Londres où il joue notamment Shakespeare. Il fait ses débuts au cinéma en Australie.

Il s'impose dans le rôle de Shérif de Nottingham dans Robin des Bois et ses joyeux compagnons en 1952. Puis il doit partager la vedette de la superproduction américaine La Piste des éléphants avec celle dont il fut un des plus fidèles chevaliers servants : Vivien Leigh. Mais celle-ci doit abandonner le tournage et est remplacée en catastrophe par la jeune Elizabeth Taylor. Il a pour partenaires ailleurs Alec Guiness, Errol Flynn et James Stewart. Star britannique, il peaufine son image de séducteur au côté des plus séduisantes actrices internationales : Audrey Hepburn, Angie Dickinson, Susan Hayward, Jane Fonda, Melina Mercouri et Romy Schneider (dans une adaptation de Marguerite Duras), Sophia Loren (sur un scénario de Lawrence Durrell), Kim Novak, Glenda Jackson (et Murray Head !) dans Un dimanche comme les autres de John Schlesinger, Liv Ullmann en Christine de Suède... A la ville, outre ses trois épouses, il séduit notamment Kay Kendall (sa partenaire dans Simon et Laura en 1955) et Mai Zetterling.

Finch a interprété quelques uns de ses meilleurs rôles sous la direction de Jack Clayton (Le Mangeur de citrouilles sur un scénario de Harold Pinter), Robert Aldrich (Le Vol du Phœnix), Sidney Lumet (un prédicateur halluciné et télévisé), et bien sûr Schlesinger. Après avoir incarné Oscar Wilde en 1960, il prête ses traits à Yitzhak Rabin dans son dernier film en 1977.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]