Amal Clooney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clooney.
Amal Clooney
Description de cette image, également commentée ci-après
Amal Clooney au festival de Cannes 2016.
Nom de naissance Amal Alamuddin
Naissance (39 ans)
Beyrouth, Liban
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau du Liban Libanaise
Profession
Autres activités
Militante des droits de l'Homme
Formation
Conjoint
George Clooney
(m. 2014)

Amal Clooney, née Amal Alamuddin (en arabe أمل علم الدين) le à Beyrouth, est une avocate britannique d'ascendance libanaise[1]. Elle est l'épouse de l'acteur américain George Clooney.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille, formation et début[modifier | modifier le code]

Amal Alamuddin est issue d'une famille druze puissante, lettrée et fortunée[réf. nécessaire]; l'un de ses grands-pères a été ministre et l'autre médecin et directeur de l'hôpital américain de Beyrouth[réf. nécessaire]. Son père, Ramzi Alamuddin, est le créateur d'une agence de voyages et a été professeur en sciences commerciales à l'université américaine de Beyrouth [réf. nécessaire]; il rencontre son épouse dans une boîte de nuit, Baria Miknas, une célèbre journaliste télévisée et éditrice du journal Al-Hayat, devenue en 2004 présidente de l'International Arab Charity, qui a également co-fondé l'International Communication Experts, une société de relations publiques dans l'évènementiel et le media training. Elle a deux frères, Samer et Ziad, ainsi qu'une sœur, Tala[2]. Elle est la nièce de Ziad Takieddine[3].

Née à Beyrouth, elle y passe quelques années avant de fuir le Liban en guerre, au début des années 1980, pour s'installer avec sa famille en Angleterre. Ils vivent dans un village chic, Gerrards Cross. Elle étudie au Dr Challoner's High School de Little Chalfont[réf. nécessaire], un lycée de jeunes filles prestigieux, puis au St Hugh's College d'Oxford[réf. nécessaire] et, à partir de 2001, à l'université de New York[réf. nécessaire]. En 2004, elle effectue un stage à la Cour internationale de justice de La Haye[réf. nécessaire]. Elle parle l'anglais, le français et l'arabe[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Avocate internationale, Amal Alamuddin travaille au cabinet Doughty Street Chambers de Londres, où elle se spécialise en droit international, plus particulièrement sur les sujets liés aux droits de l'homme[4]. Elle a notamment eu pour clients Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks[5], l'ancienne Premier ministre ukrainien Ioulia Tymochenko[6],[4], le journaliste canadien Mohamed Fahmy[4] et le peuple chagossien[7]. De façon plus discrète, son cabinet s'est également chargé en 2015 de la défense de Saïf al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi et de la soeur d'Abdallah Senoussi, ancien chef de la sécurité intérieure, tous les deux condamnés à mort en Libye[4].

Au sein du cabinet d'avocats Robertson-Palmer à Athènes, elle engage des démarches pour établir un diagnostic juridique sur un éventuel procès en vue du retour en Grèce des frises du Parthénon[4].

En 2015, elle devient professeur de droit à l'université Columbia (New York)[8]. La même année, elle défend l'ancien président des Maldives Mohamed Nasheed, renversé en 2012[9].

On lui a proposé de présenter le jeu télévisé The Apprentice mais elle a décliné l'offre[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Amal et George Clooney en compagnie de Julia Roberts lors du Festival de Cannes 2016.

Le , Amal Alamuddin se marie à l'acteur américain George Clooney[10]. Ils possèdent une demeure en Angleterre évaluée à 13 millions d'euros[4].

En février 2017, le couple annonce attendre des jumeaux[11]. Le , Amal Clooney donne naissance à une fille, Ella, et un garçon, Alexander[12].

Travaux et publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nacy Dillon, Zayda Rivera et Nicole Lyn Pesce, « George Clooney finally meets his match with human rights lawyer Amal Alamuddin », Daily News, New York,‎ (lire en ligne)
  2. (en) http://www.straitstimes.com/lifestyle/movies/story/george-clooneys-fiancee-not-only-has-beauty-and-brains-also-great-style-20140
  3. Atlantico
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Maëlle Brun et Amelle Zaïd, « La vraie vie des Clooney », Vanity Fair no 37, juillet 2016, pages 56-65.
  5. (en) http://www.abcnews.go.com/Entertainment/things-george-clooneys-lady-friend-amal-alamuddin/story?id=22960268
  6. (en) https://www.independent.co.uk/news/people/news/george-clooney-to-marry-his-british-lawyer-girlfriend-amal-alamuddin-9294602.html
  7. « L’épouse de Georges Clooney se joint à la cause chagossienne », sur Lexpress.mu, (consulté le 15 septembre 2015)
  8. Méliné Ristiguian, « Amal & George Clooney - Les retrouvailles », Paris Match, semaine du 12 au 18 mars 2015, page 23.
  9. Marine Benoit, « Amal Clooney et Cherie Blair s’écharpent aux Maldives », Le Monde.fr, 2 octobre 2015.
  10. « George Clooney marié à Venise », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  11. « George et Amal Clooney attendent des jumeaux », sur 20 Minutes.fr,
  12. « George et Amal Clooney accueillent leurs jumeaux Ella et Alexander », sur The Huffington Post.fr,
  13. (en) A. Alamuddin et P. Webb, « Expanding Jurisdiction over War Crimes under Article 8 of the ICC Statute », Journal of International Criminal Justice, vol. 8, no 5,‎ , p. 1219 (DOI 10.1093/jicj/mqq066, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maëlle Brun et Amelle Zaïd, George Clooney. Une ambition secrète, éditions du Moment, juin 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]