Linda Cardellini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Linda Cardellini
Description de cette image, également commentée ci-après
Linda Cardellini au South by Southwest en 2019.
Nom de naissance Linda Edna Cardellini
Surnom Linda Cardellini
Naissance (45 ans)
Redwood City, (Californie), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Scooby-Doo (série de films)
Le Secret de Brokeback Mountain
Green Book : Sur les routes du sud
Avengers : Endgame
Séries notables Freaks and Geeks
Urgences
Souvenirs de Gravity Falls
Bloodline
Dead to Me

Linda Cardellini, de son nom complet Linda Edna Cardellini, née le à Redwood City, en Californie, aux (États-Unis), est une actrice américaine.

Elle est révélée par le rôle de Lindsay Weir dans la série éphémère Freaks and Geeks (1999-2000). Mais elle confirme surtout cette percée sur le petit écran grâce au rôle de Samantha Taggart dans la série médicale à succès Urgences (2003-2009). Cette notoriété lui permet de décrocher le rôle de Véra Dinkley dans les films Scooby-Doo (2002-2004) et de jouer dans des films tels que LolliLove (2004), Le Secret de Brokeback Mountain (2005), American Gun (2005), Grandma's Boy (2006) et The Lazarus Project (2008).

Elle pratique le doublage pour quelques séries d'animation et fait son retour avec le rôle de Sylvia Rosen, la voisine de Don Draper, dans la série dramatique Mad Men (2013-2015), ce qui lui vaut une proposition pour le Primetime Emmy Award de la meilleure actrice invitée dans une série télévisée dramatique, puis, porte la série thriller Bloodline (2015-2017) dans le rôle de Meg Rayburn. Elle est aussi à l'affiche de la comédie noire de Netflix, Dead to Me (2019-) aux côtés de Christina Applegate.

Elle mène, parallèlement, une carrière au cinéma, alternant rôles secondaires et rôles au premier plan dans : Bulletproof Gangster (2011), Welcome to Me (2014), Avengers : L'Ère d'Ultron (2015), Very Bad Dads (2015) et Very Bad Dads 2 (2017) mais aussi Le Fondateur (2016), L'Ombre d'Emily (2018), Green Book : Sur les routes du sud (2018), Hunter Killer (2018) et La Malédiction de la dame blanche (2019).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

D'origine italienne, irlandaise, allemande et écossaise[1],[2], Linda Cardellini, née à Redwood City, en Californie[3], est la fille de Lorraine (née Herman), femme au foyer et de Wayne David Cardellini, homme d'affaires[4],[5]. Elle est la plus jeune des quatre enfants du couple[6]. Elle a été élevée dans la religion catholique[7].

Elle commence sa carrière avec un spectacle scolaire à dix ans où elle chante. Après ce premier coup d'essai, elle se produit dans plusieurs productions scolaires et commence à suivre des cours de comédie[8], pour être diplômée en 1993 de la Saint Francis High School (en) à Mountain View avant de déménager à Los Angeles afin de chercher des rôles à la télévision et au cinéma[8].

Elle fréquente l'Université Loyola Marymount aux côtés de Colin Hanks et Busy Philipps[4]. Elle en ressort diplômée en arts du théâtre en 1997[9]. En 2007, elle a été reconnue comme une « ancienne élève distinguée » par l'université[9].

Début de carrière (1994-1998)[modifier | modifier le code]

Dès son arrivée à Los Angeles, Linda participe en 1994 au jeu télévisé The New Price Is Right, version américaine du Juste prix[10], dans lequel elle gagne une cheminée[4],[11].

Deux ans plus tard, elle commence une carrière à la télévision avec la série d'horreur pour enfants Bone Chillers, où elle incarne le rôle principal de Sarah. S'ensuivent plusieurs apparitions dans d'autres séries comme Troisième planète après le Soleil, Pacific Palisades, Clueless, Kenan et Kel et Incorrigible Cory, dans lequel elle tient le rôle récurrent de Lauren, potentiel intérêt amoureux du personnage principal de la série. Cardellini a partagé la vedette dans la mini-série AMC The Lot en 1999[8] et a passé l'été en Europe dans le cadre d'une production itinérante de Lancelot, une tragédie néerlandaise du XIVe siècle[12].

Au cinéma, c'est en 1997 qu'elle fait ses débuts avec la comédie Good Burger, où elle incarne une jeune femme déséquilibrée mentale, suivi d'un petit rôle dans Un cadavre sur le campus, où elle forme un couple avec Jason Segel, avec qui elle sera en couple plus tard.

Révélation à la télévision et percée au cinéma (1999-2008)[modifier | modifier le code]

Linda Cardellini, lors d'une représentation sur scène, en 2010.

En 1999, Linda Cardellini obtient à vingt-quatre ans le premier rôle majeur dans sa carrière, celui de la lycéenne Lindsay Weir, qui vit une crise d'identité, dans la série Freaks and Geeks, créée par Paul Feig et produite par Judd Apatow. Appréciant le script après lecture car voyant quelque chose de « totalement différent » dans les rôles de filles qu'elle voyait à l'écran[13], elle parvient à décrocher le rôle face à Lauren Ambrose, qui était également en lice pour le rôle de Lindsay. Cardellini dira adorer son personnage, car elle est « si réflechie et intelligente » ainsi que la relation avec les parents de Lindsay[13]. Elle partage la vedette de Freaks and Geeks aux côtés d'une nouvelle génération d'acteurs qui deviendront des années plus tard des vedettes du grand écran tels que James Franco, Jason Segel et Seth Rogen[14]. Afin de rechercher les acteurs appropriés pour les rôles centraux, Apatow et Feig leurs font passer des auditions peu conventionnelles où le candidat est moins là pour coller à un personnage pré-écrit que pour nourrir l’inspiration des auteurs[14].

La série est diffusée pour la première fois le sur le network NBC et connaît d'emblée un excellent accueil critique et la prestation de Cardellini est saluée[15],[16]. Néanmoins, la série connaît une diffusion chaotique sur NBC[a], entraînant des divergences entre l'équipe de production et la direction de la chaîne, qui n'ont pas la même vision du show, qui présente de manière réaliste la vie d'adolescents ordinaires[17] suivi de l'annulation de la série après une seule saison diffusée, qui n'a réuni que près 7 millions de téléspectateurs en moyenne alors que les deux séries phares de NBC à l'époque, Frasier et Friends totalisaient en moyenne plus de 14 millions de téléspectateurs[17]. Au fil des années, Freaks and Geeks a acquis le statut de série culte et fait partie des meilleures séries de touts les temps de certains magazines tels que Time et TV Guide[18],[19],[20].

Deux ans après le succès d'estime de Freaks and Geeks, Linda Cardellini fait son retour sur grand écran d'abord avec un second rôle dans la comédie La Revanche d'une blonde, aux côtés de Reese Witherspoon. Bien que son agent lui ait dit qu'elle n'était pas obligé d'accepter ce second rôle, l'actrice aimait passer d'un personnage comme Lindsay Weir à celui de Chutney, mais aussi qu'elle trouvait le script « marrant »[13]. Le film est à la fois un succès critique et public[21],[22]. La même année, elle incarne la fille d'un psychiatre, joué par Andy Garcia dans le thriller Sous le silence, qui n'est pas distribué en salles dans les pays anglophones, au contraire de certains pays européens et asiatiques, qui l'ont diffusé au cinéma[23].

Linda Cardellini en 2011 au festival du cinéma américain de Deauville.

En 2002, elle obtient le rôle de Vera Dinkley dans l'adaptation cinématographique du dessin animé Scooby-Doo, dans lequel elle partage l'affiche avec Matthew Lillard, Freddie Prinze Jr et Sarah Michelle Gellar. Fan du dessin animé[24], elle auditionna pour le rôle, préparée et étant « la seule personne dans la salle d'attente remplie à porter un costume », elle parvient à l'obtenir malgré avoir pensé avoir raté son audition[13]. Pour les besoins du tournage de ce film à gros budget, elle s'est installée en Australie pendant six mois, quittant famille, ami et petit ami, mais s'est « tellement amusée », mais a pris ce rôle « très au sérieux »[13]. Mal reçu par la critique"[25], Scooby-Doo est toutefois un énorme succès commercial avec plus de 275 millions de dollars de recettes mondiales[26]. Elle reprendra ce rôle deux ans plus tard dans la suite.

C'est en 2003 qu'elle obtient le rôle qui la consacre définitivement, celui de l'infirmière Samantha Taggart dans la série médicale acclamée par le public et la critique Urgences. Voulant rester engagé dans le cinéma, elle reçoit un appel lui disant que le producteur John Wells veut la rencontrer pour lui confier un rôle dans la série, qu'elle n'a jamais vraiment regardé, lui expliquant qu'il s'agit « une femme qui avait un enfant quand elle était jeune… elle fuit quelque chose, elle est toujours en mouvement et elle va s'impliquer avec le médecin »[13]. De retour chez elle, Cardellini regarde des épisodes d'Urgences, affirmant qu'elle n'avait « rien vu de tel à la télévision »[13]. Pensant un temps ne faire qu'une année sur la série, car ne voulant pas « rester trop longtemps à faire une chose », elle est finalement convaincue à rester sur la série jusqu'à la fin de la série en 2009, considérant sa participation à Urgences comme l'une de ses expériences préférées[13].

En 2005, elle est à l'affiche de deux drames : elle rejoint la distribution prestigieuse du Secret de Brokeback Mountain[13], film primé aux Oscars où elle joue avec Jake Gyllenhaal et Heath Ledger ainsi qu'American Gun dans lequel elle évolue aux côtés de Tony Goldwyn, Marcia Gay Harden, Donald Sutherland et Forest Whitaker.

Ensuite, elle alterne en jouant pour la télévision avec la mini-série Comanche Moon, de Simon Wincer, sans en délaisser le cinéma : Sort en 2006, la comédie Le Garçon à mamie avec Allen Covert et Shirley Jones, mais cette production est laminée par la critique[27]. La même année, elle figure à la 93ème place du classement des 100 femmes les plus sexy du monde, selon le magazine FHM[4].

Enfin, en 2008, elle joue un second rôle dans le thriller The Lazarus Project porté par le regretté Paul Walker.

Diversification et retour au premier plan (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Après l'arrêt d'Urgences, elle prête sa voix au personnage de Bliss Goode dans la série d'animation The Goode Family, annulé au bout d'une saison.

En 2010 et 2011, Cardellini est revenu sur la scène avec le groupe de comédie Dr. God à Los Angeles et San Francisco[28],[29].

En 2011, elle tient le rôle principal, celui d'une jeune femme de retour dans son village après un devoir militaire, dans le drame indépendant Return, où elle livre une performance acclamée par la critique. La même année, elle apparaît dans un des premiers épisodes de la série d'action et d'anticipation Person of Interest.

Parallèlement à ces rôles, elle continue à participer de façon constante au doublage de nombreuses séries d'animation. De 2012 à 2016, elle a été la voix de Wendy sur l'émission Disney Channel, Souvenirs de Gravity Falls.

Elle opère un retour remarqué en 2013, en décrochant le rôle d'un personnage récurrent dans la sixième saison de l'acclamée série dramatique Mad Men[13]. Le rôle de Sylvia Rosen lui permet de changer la perception des professionnels et du public vis-à-vis d'elle, en interprétant une femme mariée torturée, et trompant son mari avec le héros. Sa prestation est largement saluée par la critique, et lui vaut une nomination aux Emmy Awards. En 2014, elle apparaît dans trois épisodes de New Girl, où, en jouant la sœur délurée de la sage héroïne de la série, elle rappelle qu'elle est aussi taillée pour la comédie, et bien capable de jouer des rôles de jeune femme contemporaine. Au cinéma, la même année, elle joue aux côtés de Kristen Wiig et James Marsden dans la comédie indépendante Welcome to Me.

En 2015, elle partage l'affiche de la nouvelle série dramatique de Netflix, Bloodline, avec Kyle Chandler et Ben Mendelsohn[13]. La série est très bien reçue par la critique et rapidement renouvelée pour une seconde saison. Elle s'arrête à l'issue de la saison trois, diffusée en 2017, tout en offrant une réelle conclusion pour les fans[30].

Cardellini au South by Southwest en 2019.

La même année, elle apparaît dans le blockbuster de Marvel Studios Avengers : L'Ère d'Ultron (Avengers: Age of Ultron), où elle joue la compagne du personnage de Hawkeye, interprété par Jeremy Renner, puis dans la comédie Very Bad Dads, portée par Mark Wahlberg et Will Ferrell[31]. Mal reçu par la critique, le film remporte néanmoins un succès auprès du public[32], qui lui permet de produire une suite, deux ans plus tard.

En 2016, elle est le premier rôle féminin du film biographique salué par la critique[33] Le Fondateur de John Lee Hancock avec Michael Keaton. L'année suivante, elle est à l'affiche de la comédie dramatique Austin Found avec Skeet Ulrich et Craig Robinson et elle retrouve son personnage de Sara pour Very Bad Dads 2.

En 2018, elle est à l'affiche de trois longs métrages : d'abord la comédie noire L'Ombre d'Emily portée et popularisée par le duo d'actrices Anna Kendrick et Blake Lively et pour lequel elle retrouve Paul Feig, elle est l'un des rares rôles féminins du film d'action Hunter Killer avec Gerard Butler et Gary Oldman mais surtout, elle seconde le tandem Viggo Mortensen et Mahershala Ali, acclamé par la critique[34] dans le drame Green Book : Sur les routes du sud. Elle incarne l'épouse de Tony Lip (interprété par Mortensen). Dès sa sortie, le film remporte un excellent accueil critique et mais aussi public[35], ce qui lui vaut d'obtenir l'Oscar du meilleur film.

En 2019, elle apparaît brièvement dans Avengers : Endgame. Mais elle rejoint surtout, aux côtés de James Marsden[36] dans l'un des rôles principaux, la série télévisée Dead to Me de la plateforme Netflix[37],[38],[39], pour lequel elle fait ses débuts de productrice. Elle y incarne Judy, un esprit libre cachant un lourd secret qui est la meilleure amie de Jen, jouée par Christina Applegate, une veuve qui se remet difficilement de son deuil. Seulement un mois après sa sortie sur la plateforme de streaming[40] et saluée par les critiques[41],[42],[43], la série est renouvelée pour une saison 2[44].

Au cinéma, elle est la vedette du film d'horreur à petit budget La Malédiction de la dame blanche[13], issu de l'univers Conjuring. Le film divise la critique[45] mais sa performance lui vaut tout de même une citation lors des MTV Movie & TV Awards 2019[46]. De plus, le film est un succès commercial[47]. Elle rejoint ensuite Tom Hardy dans le film centré sur Al Capone, réalisé par Josh Trank intitulé Capone, elle y incarne Mae Capone[48].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été en couple avec l'acteur Jason Segel qu'elle a rencontré d'abord sur le tournage d’Un cadavre sur le campus[6], puis ils se sont retrouvés sur le tournage de Freaks and Geeks, où ils étaient les acteurs principaux, mais se sont séparés[49]. Ce dernier a écrit le scénario du film Sans Sarah, rien ne va !, dans lequel il joue, qui est inspiré de cette rupture[50].

Depuis le , Linda et son compagnon Steve Rodriguez sont parents d'une petite Lilah-Rose[51].

À noter qu'elle apprécie l'art, particulièrement celui de Margaret Keane et pratique les arts martiaux[4]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[46].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Linda Cardellini est régulièrement doublée par Julie Turin depuis la série Urgences. Cependant, dans d'autres occasions, elle est doublée par Laurence Dourlens, Pascale Chemin et Déborah Perret respectivement à trois reprises. Hélène Bizot l'a doublé quant à elle à deux reprises.

Au Québec, Julie Burroughs est la voix française régulière de Linda Cardellini.

En France
et aussi

En Belgique
Au Québec
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sur les dix-huit épisodes tournés, seuls douze ont été diffusées sur NBC et dans le désordre, puis trois épisodes ont été diffusées après l'arrêt de la série sur NBC, sur la même chaîne. Les trois épisodes non diffusées sur le network ont été diffusées sur Fox Family.
  2. Récompensée avec Angela Bassett, Ellen Crawford, Anthony Edwards, Yvette Freeman, Alex Kingston, Lily Mariye, Kellie Martin, Paul McCrane et Mekhi Phifer.
  3. Nommée avec Heath Ledger, Jake Gyllenhaal, Michelle Williams, Anne Hathaway, Randy Quaid et Anna Faris

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Episode 986 - Linda Cardellini », sur WTF with Marc Maron Podcast,
  2. Steve Schneider, « Opening in Orlando: High Life, Penguins and more », sur Orlando Weekly
  3. Jacqueline Cutler, « Linda Cardellini », sur Chicago Tribune, (consulté le 26 août 2018)
  4. a b c d et e (en) « Linda Cardellini Biography », sur IMDb
  5. « Knockout Nerd », sur People, (consulté le 1er mars 2019)
  6. a et b Manon Simenel, « Linda Cardellini : Sa biographie - AlloCiné », sur AlloCiné
  7. Gwynne Watkins, « The Mad Men GQ+A: Linda Cardellini on Sylvia Rosen's Extramarital Bombshell: The Q », GQ, (consulté le 31 octobre 2013)
  8. a b et c Donna Petrozzello, « Young Actress Takes Shine To Playing A Movie Starlet », New York Daily News,‎ (lire en ligne)
  9. a et b « Distinguished Alumni Awardees 1970-present », . Loyola Marymount University. Retrieved January 2, 2013.
  10. « La biographie de Linda Cardellini avec Gala.fr », sur Gala
  11. « Linda Cardellini Made Her First Television Appearance As A Contestant On 'The Price Is Right' (VIDEO) »,
  12. Linda Cardellini. AskMen.com.
  13. a b c d e f g h i j k et l (en) Angie Martocchio, « From ‘Freaks’ to ‘Dead’: Linda Cardellini Breaks Down 10 of Her Best-Known Roles », sur Rolling Stone, (consulté le 25 mai 2020).
  14. a et b Caroline Veunac, « Dans les coulisses de la série Freaks and Geeks », sur Vanity Fair, (consulté le 25 mai 2020).
  15. (en) « Freaks and Geeks », sur Rotten Tomatoes (consulté le 26 mai 2020).
  16. (en) « Freaks and Geeks - TV Show Reviews », sur Metacritic (consulté le 26 mai 2020).
  17. a et b (en) Larry Bartleet, « Why was there never a second season of ‘Freaks And Geeks’, the cult show that’s 20 years old », (consulté le 20 juin 2020).
  18. « Freaks and Geeks - The 100 Best TV Shows of All », sur TIME, (consulté le 27 avril 2016)
  19. « 25 Top Cult Shows Ever! », TV Guide,‎
  20. « TV Guide Names the Top Cult Shows Ever », sur tvguide.com, (consulté le 11 juillet 2011)
  21. « Legally Blonde (2001) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 13 mars 2020)
  22. « Legally Blonde (2001) », sur Box Office Mojo, (consulté le 12 mars 2016)
  23. « The Unsaid (2001) - Trivia », sur IMDb (consulté le 20 juin 2020).
  24. Rebecca Murray, « "Scooby-Doo" Movie Premiere – Quotes From the Red Carpet » [archive du ], sur About.com (consulté le 17 décembre 2012), p. 2
  25. « Scooby-Doo (2002) », sur Rotten Tomatoes (consulté le 6 décembre 2019)
  26. « Scooby-Doo (2002) », sur Box Office Mojo (consulté le 26 novembre 2016)
  27. (en) « Crazy Party (2006) Critic Reviews », sur IMDb
  28. « Angels & Prophets: Linda Cardellini » [archive du ], drgodcomedy.com
  29. « Performers 2011 Line Up : Linda Cardellini » [archive du ], SFSketchFest.com
  30. (en) Dominic Patten, « ‘Bloodline’ Gets Third Season From Netflix », sur Deadline,
  31. Rebecca Ford et Borys Kit, « Linda Cardellini Joins Will Ferrell, Mark Wahlberg in 'Daddy's Home' », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2014)
  32. « Daddy's Home (2015) », sur Box Office Mojo (consulté le 12 avril 2016)
  33. (en) « Le fondateur (2016) Critic Reviews », sur IMDb
  34. (en) « Green Book: Sur les routes du sud (2018) Critic Reviews », sur IMDb
  35. « Green Book (2018) », sur Box Office Mojo (consulté le 27 février 2020)
  36. Lizzie, « Dead to Me : Netflix se paie James Marsden (Westworld) ! », sur Just About TV,
  37. (en) Rebecca Iannucci, « Dead to Me: Linda Cardellini to Play Christina Applegate's New BFF », sur TV Line,
  38. (en) Kylie Hemmert, « Linda Cardellini Joins Christina Applegate’s Dead to Me Series », sur Coming Soon,
  39. (en) « Linda Cardellini Returns to Netflix to Co-Star with Christina Applegate in DEAD TO ME », sur Broadway World,
  40. « "Dead to Me" renouvelée pour une saison 2 sur Netflix », sur La dépêche,
  41. Aurélien Gaucher, « Netflix renouvelle Dead To Me pour une saison 2 », sur Télé 7 Jours,
  42. Jean-Maxime Renault, « Dead To Me : une saison 2 pour la comédie noire Netflix », sur AlloCiné,
  43. Mylène Wascowiski, « Dead to Me, la nouvelle petite bombe Netflix à ne surtout pas manquer », sur Cosmopolitan,
  44. Lisa Etcheberry, « Dead to Me (Netflix) : date, casting, intrigues... Toutes les infos sur la saison 2 », sur Télé Loisirs,
  45. (en) « La malédiction de la dame blanche (2019) Critic Reviews », sur imdb.com (consulté le 17 octobre 2019)
  46. a et b (en) « Linda Cardellini Awards », sur IMDb
  47. (en) « The Curse of La Llorona - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 17 mai 2019)
  48. « Linda Cardellini et Matt Dillon rejoignent Tom Hardy dans le film sur Al Capone », sur RTBF,
  49. (en) Shannon Vestal Robson, « 25 TV Couples Who Became Real Couples », sur Pop Sugar,
  50. (en) Rodrigo Perez, « Jason Segel’s OnScreen Nudity Stems From Break-Up With ‘Freaks & Geeks’ Star Linda Cardellini? », sur The Playlist,
  51. (en) « Linda Cardellini Welcomes Daughter Lilah-Rose », People, (consulté le 6 mars 2012)
  52. (en) « Linda Cardellini Other Works », sur IMDb
  53. a b c d e f g h et i « Comédiennes ayant doublé Linda Cardellini en France », sur RS Doublage.
  54. a b et c « Comédiennes ayant doublé Linda Cardellini en France » sur Doublagissimo.
  55. « Fiche du doublage français du film Grandma's Boy », sur Voxofilm (consulté le 6 mai 2010)
  56. a b c d et e « Comédiennes ayant doublées Linda Cardellini au Québec », sur Doublage Québec (consulté le 23 mai 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :