Spy Kids

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Spy Kids
Titre québécois Espions en herbe
Réalisation Robert Rodriguez
Scénario Robert Rodriguez
Musique John Debney
Danny Elfman
Acteurs principaux
Sociétés de production Dimension Films
Troublemaker Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre aventures
Durée 88 minutes
Sortie 2001

Série Spy Kids

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Spy Kids ou Espions en herbe au Québec est un film américain réalisé par Robert Rodriguez et sorti en 2001.

Il reçoit des critiques globalement positives et est un succès commercial. Il marque ainsi le début d'une franchise comportant quatre films et une série d'animation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ingrid et Gregorio Cortez sont deux ex-agents secrets réputés qui ont abandonné le métier pour la chose la plus chère à leurs yeux : leurs enfants Carmen et Juni Cortez. Ignorant le passé de leurs parents et pensant qu'ils ne peuvent comprendre la nouvelle culture des jeunes, Carmen sèche les cours et Juni s'invente des amis imaginaires repris de l'univers de la série télévisée Floop et ses Fooglies pour fuir à sa dure vie : rejeté par sa sœur et malmené par un garçon de sa classe.

Dans la série Floop, les Fooglies sont des espèces de personnages en pâte à modeler. Cependant, le passé de leurs parents va vite remonter jusqu'à leurs oreilles lorsque les deux agents ont repris du service après que plusieurs agents de l'OSS (Organization of Super Spies) ont disparu. Les enfants sont projetés dans le monde des espions pour sauver leurs parents, c'est aussi pour Juni l'occasion de rencontrer le grand Floop ainsi que ses Fooglies.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteurs délégués : Cary Granat, Bob Weinstein et Harvey Weinstein

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Après des films d'action ou d'horreur, Robert Rodriguez voulait changer de registre et faire un film pour enfants[3] :

« Avant El Mariachi, mon premier long métrage, la plupart de mes courts métrages étaient des comédies familiales, et c'est un genre auquel j'avais très envie de revenir. Je rêvais d'un film frais, fou, qui enflamme l'imagination des plus jeunes et qui amuse les grands, qu'on pourrait aller voir tous ensemble. J'ai fait le film que je rêvais d'aller voir ! »

— Robert Rodriguez

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Robert Rodriguez retrouve ici de nombreux acteurs et actrices avec lesquels il a déjà travaillé auparavant : Antonio Banderas (Desperado, Four Rooms), Robert Patrick (The Faculty), Cheech Marin (Desperado, Une nuit en enfer), Danny Trejo (Desperado (1995), Une nuit en enfer) et George Clooney (Une nuit en enfer).

Angie Harmon est envisagée pour le rôle d'Ingrid, mais elle est trop occupée par la série télévisée New York, police judiciaire. Kelly Preston est ensuite choisie mais cette dernière vient juste d'accoucher. Carla Gugino obtient finalement le rôle, même si elle se trouvait trop jeune pour le rôle[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des films de Robert Rodriguez, Spy Kids est tourné au Texas à Austin, à San Antonio et à Dallas. Le film a également été tourné au Chili (désert d'Atacama, Viña del Mar et Santiago) et aux Bahamas[5].

Il s'agit du dernier film que Robert Rodriguez tourne avec de la pellicule. Après celui-ci, il tournera exclusivement en numérique[4].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Spy Kids
Music from the Dimension Motion Picture

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 31:03
Genre musique de film, pop rock
Label Hollywood Records

Bandes originales par Robert Rodriguez

La bande originale est composée par John Debney et Danny Elfman, avec la collaboration d'autres compositeurs, dont le réalisateur Robert Rodriguez, Harry Gregson-Williams, Heitor Pereira, Robert Rodriguez, Chris Boardman et Gavin Greenaway . Le groupe Los Lobos reprend le titre Oye cómo va de Tito Puente adapté pour le film en Oye Como Spy.

Liste des titres
  1. Cortez Family (Gavin Greenaway, Heitor Teixeira Pereira, Harry Gregson-Williams) – 1:39
  2. My Parents Are Spies (Danny Elfman) – 2:09
  3. Spy Wedding (Los Lobos, Robert Rodriguez) – 2:11
  4. Spy Kids Demonstration (John Debney, Robert Rodriguez, Marcel Rodriguez) – 1:06
  5. Parents on Mission (John Debney, Danny Elfman, Gavin Greenaway, Heitor Teixeira Pereira) – 1:17
  6. Kids Escape House (Gavin Greenaway, Heitor Teixeira Pereira) – 3:14
  7. Pod Chase (John Debney, Danny Elfman, Harry Gregson-Williams) – 1:38
  8. The Safehouse (John Debney, Danny Elfman) – 0:47
  9. The Third Brain (John Debney, Robert Rodriguez, Marcel Rodriguez) – 1:00
  10. Buddy Pack Escape (Danny Elfman) – 1:39
  11. Oye Como Spy (Davíd Garza, Tito Puente, Robert Rodriguez) – 2:59
  12. Floop's Song (Cruel World) (Danny Elfman) – 0:59
  13. Spy Go Round (Gavin Greenaway, Heitor Teixeira Pereira, Marcel Rodriguez) – 2:11
  14. Minion (Chris Boardman, Gavin Greenaway, Heitor Teixeira Pereira, Robert Rodriguez) – 1:03
  15. Sneaking Around Machetes (Danny Elfman) – 0:35
  16. The Spy Plane (John Debney, Danny Elfman) – 1:29
  17. Floop's Castle (Chris Boardman) – 1:29
  18. Final Family Theme (Harry Gregson-Williams) – 1:44
  19. Spy Kids (Save the World) (Emily Cook, David Klotz & Dave Newton) – 2:20

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques assez positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 93% d'opinions favorables pour 128 critiques et une note moyenne de 7,2410[6]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 71100 pour 27 critiques[7].

En France, le film obtient une note moyenne de 3,45 sur le site Allociné, qui recense 18 titres de presse[8].

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film connait un bon succès, notamment aux États-Unis et au Canada. Il se classe ainsi à la 17e place du box-office annuel nord-américain.

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
112 719 001 $[2] [9] 26[9]
Drapeau de la France France 281 885 entrées[10]

Monde Total mondial 147 934 180 $[2] - -

Clins d'œil[modifier | modifier le code]

Les noms des personnages principaux, Gregorio, Carmen et Juni, sont ceux des membres de la famille de Robert Rodriguez[4].

  • Le nom de l'organisation des espions du film est l'OSS (pour Organization of Super Spies). Il s'agit du même acronyme que l'Office of Strategic Services, l'agence américaine créée pour la Seconde Guerre mondiale[4].
  • Le personnage incarné par Teri Hatcher, Miss Gradenko, est une référence à une chanson du même nom du groupe The Police et tirée de l'album Synchronicity (1983)[4].
  • Dans plusieurs films de Robert Rodriguez, son cousin Danny Trejo incarne des personnages dont le nom renvoie à un couteau ou objet tranchant en espagnol. Il s'agit ici d'Isador « Machete » Cortez (pour machette)[4], rôle qu'il reprendra plus tard dans les suites de Spy Kids et dans Machete et sa suite. Il incarne par ailleurs un certain Navajas (« couteau ») dans Desperado (1995) et un dénommé Razor (« rasoir ») Charlie dans Une nuit en enfer (1996),

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dates de sorties et titres - Internet Movie Database
  2. a b et c (en) « Spy Kids », sur Box Office Mojo (consulté le 20 mars 2020)
  3. Spy Kids notes de production - Comme au cinéma
  4. a b c d e et f (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  6. (en) « Spy Kids (2001) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 20 mars 2020)
  7. (en) « Spy Kids Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 20 mars 2020)
  8. « Spy Kids - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 20 mars 2020)
  9. a et b (en) « Spy Kids - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 20 mars 2020)
  10. « Spy Kids », sur JP's Box-office (consulté le 20 mars 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Saga Spy Kids[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]