Nick Nolte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nick Nolte
Description de cette image, également commentée ci-après
Nick Nolte en 2008
Nom de naissance Nicholas King Nolte
Naissance (79 ans)
Omaha, Nebraska, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur de cinéma
Producteur exécutif
Films notables 48 Heures
Le Prince des marées
Les Nerfs à vif
Affliction
La Ligne rouge

Nick Nolte [nɪk noʊlti][1] est un acteur, producteur de cinéma et producteur exécutif américain né le à Omaha (Nebraska).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Acteur au physique massif, il est révélé par la saga Le Riche et le Pauvre où il joue Tom Jordache, un voyou bagarreur. Il devient célèbre grâce au succès de 48 heures en 1982, dans lequel il incarne un flic à la limite de la révocation aux côtés d’Eddie Murphy. Une suite sera réalisée quelques années plus tard.

Dans les années 1980, l’acteur incarne plusieurs rôles : photographe de guerre dans Under Fire, le Texas Ranger dans Extrême préjudice, le roi d’une tribu de Bornéo dans L'Adieu au roi.

En 1991, Martin Scorsese fait appel à lui pour Les Nerfs à vif.

Il alterne rôles sombres (Contre-enquête, La Ligne rouge) et quelques comédies (Les Trois Fugitifs, Les Complices).

En 1995, il devient la vedette de Jefferson à Paris de James Ivory.

Il est nommé deux fois à l’Oscar du meilleur acteur, pour Le Prince des marées de Barbra Streisand (1991) et pour Affliction de Paul Schrader (1998).

Après plusieurs échecs et cures de désintoxication, il se tourne dans les années 2000 vers le cinéma indépendant, exception faite de Hulk, en 2003, où il interprète le père de Bruce Banner, ou de Parker, en 2013, dans lequel il interprète Hurley, le beau-père de Parker.

En 2019, il incarne le rôle de Clay Banning, le soldat de la guerre du Viêt Nam et de Corée, et aussi le père de Mike dans La Chute du Président.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1970[modifier | modifier le code]
Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]
Téléfilms[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Producteur exécutif[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jacques Frantz[3] est la voix française régulière de Nick Nolte. Alain Dorval[4] l'a doublé à quinze reprises.

Au Québec, Hubert Gagnon (décédé en 2020) a été la voix québécoise régulière de l'acteur[5]. Sylvain Hétu l'a doublé à deux reprises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. « Nick Nolte dans la série humoristique "Graves" », RTBF Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 19 octobre 2016)
  3. « Nick Nolte doublé par Jacques Frantz », sur AlloDoublage
  4. « Nick Nolte doublé par Alain Dorval », sur AlloDoublage
  5. a b c d e f et g « Comédiens ayant doublé Nick Nolte au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 15 novembre 2014).
  6. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Nick Nolte en France » sur RS Doublage

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]