Good Night and Good Luck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Good Night and Good Luck

Titre québécois Bonsoir et Bonne Chance
Réalisation George Clooney
Scénario George Clooney
Grant Heslov
Musique Jim Papoulis
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Independent Pictures
Participant Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau du Japon Japon
Genre drame biographique
Durée 93 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Good Night, and Good Luck.[1] est un film franco-nippo-britannico-américain réalisé par George Clooney et sorti en 2005.

Il relate le combat mené par Edward R. Murrow, présentateur du journal télévisé des années 1950, et le producteur Fred Friendly, pour mettre fin à la carrière du sénateur Joseph McCarthy et sa « chasse aux sorcières » anti-communiste. Il est filmé en noir et blanc. Le titre du film est la phrase avec laquelle Murrow terminait régulièrement ses émissions.

Le film est présenté en avant-première à la Mostra de Venise. À sa sortie, Good Night, and Good Luck. reçoit globalement de bonnes critiques dans la presse et rencontre le succès au box-office.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, Edward R. Murrow est le présentateur vedette de l'émission d'information See It Now sur CBS. Il travaille notamment avec le producteur Fred Friendly (George Clooney). Ensemble, ils vont contribuer à la chute du sénateur Joseph McCarthy. Ce dernier est à l'origine du maccarthisme, une « chasse aux sorcières » qui visait à chasser les communistes du pays.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Lors du festival du film de New York 2005, George Clooney exprime son envie de porter à l'écran : « J'ai pensé que c'était le bon moment pour évoquer l'idée d'utiliser la peur pour étouffer le débat politique[4]. » Diplômé en journalisme à l'université, l'acteur-réalisateur connait par ailleurs bien le sujet. Il déclare notamment « Edward R. Murrow a toujours été présenté comme un modèle de ce que doit être un journaliste d'investigation[5]. » De plus, son père Nick Clooney a été journaliste à la télévision pendant de nombreuses années. Le projet a été un temps pensé pour être diffusé en direct sur CBS[6].

George Clooney n'est payé que 1$ pour l'écriture, la réalisation et son rôle d'acteur dans Good Night et Good Luck, qui ne bénéficie d'un petit budget de 7,5 millions de dollars. De plus, en raison d'une blessure subie sur le plateau de Syriana quelques mois plus tôt, George Clooney n'a pas pu passer les tests pour avoir une assurance. Il a même du hypothéqué sa propre maison de Los Angeles pour faire le film[7]. Les hommes d'affaires Mark Cuban et Jeffrey Skoll investissent également dans le film.

George Clooney a un temps pensé à incarner lui-même le personnage principal Edward R. Murrow. Occupant déjà les fonctions de réalisateur et coscénariste, il a préféré confié le rôle à David Strathairn[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu principalement en studios notamment à Television City à Los Angeles[8]. En raison du faible budget de production, l'équipe ne peut construire d'immenses décors. Le chef décorateur James Bissell installe donc des miroirs pour donner l'impression de grandeur[5].

Chaque matin, George Clooney donnait aux acteurs et à l'équipe des copies des journaux du jour mais datés de 1953. Il leur donnait ensuite une heure et demie pour recopier les informations sur de vieilles machines à écrire manuelles. Il organise ensuite de fausses conférences de presse[6].

Pour les apparitions de Joseph McCarthy, George Clooney et Grant Heslov décident d'utiliser des images d'archives. Cela va alors déterminer le choix de mettre tout le reste du film en noir et blanc[4],[5]. En réalité, le film a été tourné sur sur une pellicule couleur sur un plateau en niveaux de gris. L'image a ensuite été désaturée en post-production et sortie sur un film noir et blanc[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Good Night, And Good Luck.
Music From And Inspired By The Motion Picture

Bande originale de Dianne Reeves
Sortie
Durée 51:09
Genre jazz, post-bop[9]
Label Concord Jazz

La musique originale du film est composée par Jim Papoulis.L'album de la bande originale contient des chansons de jazz interprétées par Dianne Reeves. L'album sort en septembre 2005.

Liste des titres de l'album[9]
No TitreInterprète Durée
1. Straighten Up and Fly RightDianne Reeves 2:44
2. I've Got My Eyes on YouDianne Reeves 2:06
3. Gotta Be This or ThatDianne Reeves 3:16
4. Too Close for ComfortDianne Reeves 3:50
5. How High the MoonDianne Reeves 2:22
6. Who's Minding the Store?Dianne Reeves 4:31
7. You're Driving Me CrazyDianne Reeves 1:57
8. PretendDianne Reeves 4:01
9. SolitudeDianne Reeves 5:28
10. TV Is the Thing This YearDianne Reeves 1:43
11. Pick Yourself UpDianne Reeves 2:38
12. When I Fall in LoveDianne Reeves 3:52
13. Into Each Life Some Rain Must FallDianne Reeves 4:08
14. There'll Be Another SpringDianne Reeves 4:43
15. One for My BabyDianne Reeves 3:50
51:09[10]

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le film reçoit des critiques majoritairement très positives. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 93% d'opinions favorables pour 225 critiques et une note moyenne de 8,110. Le consensus suivant résume les critiques compilées par le site : « Une leçon d'éducation civique cinématographique passionnée et concise, Good Night, And Good Luck a beaucoup à dire sur le climat politique et culturel d'aujourd'hui, et sa distribution d'ensemble est stellaire[11] ». Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 80100 pour 41 critiques[12].

En France, le film obtient une note moyenne de 4,25 sur le site AlloCiné, qui recense 27 titres de presse[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

Produit pour un budget de 7 millions de dollars, le film en récolte plus de 54 millions au box-office[2].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
31 558 003 $[2] [14] 23[14]
Drapeau de la France France 458 352 entrées[15] -

Monde Total mondial 54 641 191 $[2] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le titre[modifier | modifier le code]

Le titre Good Night, and Good Luck. (« Bonne nuit, et bonne chance. ») est la formule qu'Ed R. Murrows employait systématiquement pour conclure ses émissions de radio et de télévision. Cette habitude lui fut acquise durant ses années à Londres en pleine Seconde Guerre mondiale en tant que reporter radiophonique, à l'époque où la population britannique, en constant péril sous les bombardements nocturnes de l'aviation allemande, terminait immanquablement les conversations par ces mots.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La virgule et le point apparaissent seulement sur la graphie de l'affiche.
  2. a b c et d (en) « Good Night, and Good Luck. », sur Box Office Mojo (consulté le )
  3. (en) Release infos sur l’Internet Movie Database
  4. a et b Brooks, Brian. "Clooney Speaks Out About Journalism and Filmmaking As NYFF Opens". IndieWire. Retrieved: April 24, 2007.
  5. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  6. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  7. (en) Friedman, Roger. "Clooney Bets House on New Film. Fox News. September 27, 2005. Retrieved: December 30, 2007.
  8. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  9. a et b (en) Dianne Reeves – Good Night, And Good Luck. (Music From And Inspired By The Motion Picture) - Discogs
  10. Good Night, and Good Luck Soundtrack AllMusic. Retrieved February 27, 2014
  11. (en) « Good Night, and Good Luck. (2005) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  12. (en) « titre Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  13. « Good Night, and Good Luck - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le )
  14. a et b (en) « Good Night, and Good Luck. - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )
  15. « Good Night, and Good Luck », sur JP's box-office (consulté le )
  16. (en) « The 78th Academy Awards - 2006 », sur www.oscars.org, Oscars du cinéma (consulté le )
  17. (it) « Good Night, and Good Luck », sur asac.labiennale.org, Mostra de Venise (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]