Elijah Wood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wood.
Elijah Wood
Description de cette image, également commentée ci-après

Elijah Wood au Comic-Con 2014.

Nom de naissance Elijah Jordan Wood
Surnom Lij, Eli, Elwood, Monkey
Naissance (35 ans)
Cedar Rapids (Iowa, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Le Seigneur des anneaux (trilogie)
Eternal Sunshine of the Spotless Mind
Hooligans
Sin City
Crimes à Oxford
Maniac
Séries notables Wilfred

Elijah Wood est un acteur, producteur et DJ américain, né le à Cedar Rapids (Iowa). Il est principalement connu pour avoir interprété le hobbit Frodon Sacquet dans la trilogie Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson. Il a depuis joué dans divers films tels que Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Hooligans, Sin City ou encore Maniac. De 2011 à 2014, il incarne Ryan Newman dans la série télévisée Wilfred diffusée sur la chaîne FX.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille aux origines allemandes, anglaises, autrichiennes et danoises[1]; Elijah Wood est né et a grandi à Cedar Rapids dans l'Iowa. Fils de Warren et Debra Wood, il est le deuxième d'une fratrie de trois enfants[2]. En 1988, il s'installe avec sa famille à Los Angeles[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Elijah Wood commence sa carrière artistique particulièrement tôt et fait sa première apparition à l'écran dans un clip de Paula Abdul : Forever Your Girl[4]. En 1995, il sera également vu dans un clip des Cranberries : Ridiculous Thoughts[4].

Dès 1989, il est remarqué par le réalisateur Robert Zemeckis qui lui offre un petit rôle[5] dans le film à succès Retour vers le futur 2[6].

En 1990, Elijah Wood tourne dans le film Avalon de Barry Levinson.

En 1991, depuis son apparition dans le film Paradise, l'acteur obtient des premiers rôles dans certaines œuvres familiales comme : Les Aventures de Huckleberry Finn (1993) ou encore dans le remake de Flipper le dauphin (1996), où il interprète Sandy.

Dans les années 1990, il fait de brèves apparitions dans des publicités. Il partage rapidement l'affiche, sur certains films, avec des acteurs reconnus tels que : Mel Gibson dans Forever Young, Kevin Costner dans À chacun sa guerre, Bruce Willis dans L'Irrésistible North ou encore Kevin Kline dans Ice Storm. Il joue par la suite dans des films comme Deep Impact, The Faculty ou encore La Mémoire volée.

En 1994, le critique Roger Ebert dit déjà de lui : « Elijah Wood has emerged, I believe, as the most talented actor in his age group, in Hollywood history. » (« Elijah Wood est apparu, je le crois, comme l'acteur de cette classe d'âge le plus talentueux, dans l'histoire d'Hollywood[7]. »)

Le Seigneur des Anneaux et projets récents[modifier | modifier le code]

Elijah Wood en 2006.

En 2001, sa carrière prend un nouveau tournant. En effet, Peter Jackson lui offre le premier rôle (celui de Frodon Sacquet) dans la saga Le Seigneur des anneaux. Il devient alors connu du monde entier.

Il joue ensuite dans les productions Spy Kids 3 : Mission 3D et plus tard Sin City ; tous deux de Robert Rodriguez, avec qui il avait travaillé dans le film The Faculty en 1998.

En 2003, il obtient un rôle dans le film Eternal Sunshine of the Spotless Mind de Michel Gondry avec Jim Carrey, Kate Winslet et Kirsten Dunst (sorti en 2004). En 2004, il intègre également la distribution du film Hooligans avec Charlie Hunnam (sorti en 2005).

L'année suivante, il tourne dans le film à sketches français Paris, je t'aime (sorti en 2006). En 2007, il obtient le rôle principal dans le thriller Crimes à Oxford (sorti en 2008). Il devait incarner le chanteur Iggy Pop dans le biopic The Passenger[8], mais Iggy Pop retira son accord et sa participation au projet; ce qui eut pour conséquence l'annulation du film.

De 2011 à 2014, il interprète Ryan Newman, personnage principal de la série télévisée américaine Wilfred. En 2012, il incarne un tueur en série dans le film d'horreur Maniac. Par la suite, il retrouve Peter Jackson et reprend le rôle de Frodon Sacquet dans le premier film de la nouvelle trilogie Le Hobbit : Un voyage inattendu.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2002, il fréquente l'actrice Franka Potente, rencontrée lors du tournage du film Imagine 17 ans. De 2005 à 2010, il est en couple avec l'actrice Pamela Racine qu'il a rencontrée sur le tournage de Tout est illuminé.

Musique[modifier | modifier le code]

Elijah Wood en 2011.

Elijah Wood est un passionné de musique, il a pour groupes préférés les Smashing Pumpkins ou encore Radiohead[9].

En 2005, il crée son propre label de musique intitulé Simian Records[10],[11].

En septembre 2006, Simian Records signe avec le groupe de rock indépendant The Apples in Stereo[12]. Elijah Wood dirige alors le clip Energy de ce même groupe et apparaît, en 2010, dans le clip Dance Floor[4].

Elijah Wood figure dans le clip Make Some Noise des Beastie Boys où il interprète Ad-Rock, l'un des trois chanteurs du groupe[13].

Il apparaît également dans les clips Threw It on the Ground de The Lonely Island avec Ryan Reynolds, How the Day Sounds de Greg Laswell, ainsi que dans la série de trois clips de Danko Jones : Full Of Regret, Had Enough, I Think Bad Thoughts[14].

En 2012, il prête son image à Flying Lotus pour le clip Tiny Tortures, chanson provenant de l'album Until the Quiet Comes[15].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Alexandre Gillet est la voix française régulière d'Elijah Wood[17] (dans 16 films).

Au Québec, l'acteur a été doublé par Nicolas Pensa à trois reprises[18] et Hugolin Chevrette-Landesque à deux reprises[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biography » sur Genealogy.rootsweb.ancestry.com
  2. « Biographie d'Elijah Wood » sur Filmreference.com, consulté le 24 novembre 2013
  3. http://www.nytimes.com/movies/person/77309/Elijah-Wood/biography
  4. a, b et c « Other works d'Elijah Wood » sur IMDb.com, consulté le 2 juillet 2013
  5. « La NES dans Retour vers le futur » sur Gameblog
  6. a, b, c, d et e « Filmographie à venir d'Elijah Wood », sur IMDb.com,‎ (consulté le 2 novembre 2015) [m-à-j].
  7. (en) critique de Roger Ebert du film The War sur Rogerebert.suntimes.com, consulté le 4 novembre 1994
  8. http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema-8951
  9. « Elijah Wood aurait aimé signer Radiohead sur son label » sur Themorningmusic.com, consulté le 23 novembre 2013
  10. « Fiche d'Elijah Wood » sur Première.fr, consulté le 23 novembre 2013
  11. « Le label Simian Records » sur Discogs.com, consulté le 23 novembre 2013
  12. « Apples in stereo sign to Elijah Wood’s label » sur Youaintnopicasso.com, consulté le 23 novembre 2013
  13. « Les Beastie Boys font jouer le tout hollywood » sur Libération.fr, consulté le 23 novembre 2013
  14. http://www.mtv.com/news/2295640/video-premiere-danko-jones-full-of-regret-with-elijah-wood-selma-blair-and-lemmy-from-motorhead/
  15. http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/flying-lotus-le-clip-de-tiny-tortures-avec-elijah-wood/
  16. Crédité : Video Game Boy.
  17. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Elijah Wood en France » sur RS Doublage, consulté le 24 mars 2013, m-à-j le 5 novembre 2014.
  18. a, b, c, d, e, f et g « Comédiens ayant doublé Elijah Wood au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 24 mars 2013.
  19. a et b « Comédiens ayant doublé Elijah Wood en France » sur Doublagissimo, consulté le 24 mars 2013
  20. Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]