Matthew McConaughey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Matthew McConaughey
Description de cette image, également commentée ci-après
McConaughey en 2014.
Nom de naissance Matthew David McConaughey
Naissance (49 ans)
Uvalde, Drapeau du Texas Texas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables Génération rebelle
Amistad
Contact
La Défense Lincoln
Magic Mike
Killer Joe
Paperboy
Mud
Le Loup de Wall Street
Dallas Buyers Club

Interstellar
Séries notables True Detective

Matthew McConaughey, (/məˈkɒnəheɪ/)[1] est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur de cinéma américain, né le à Uvalde (Texas).

Révélé par Génération rebelle en 1993, il est considéré dans les années 1990 comme un jeune espoir du cinéma américain et tourne avec des réalisateurs comme Steven Spielberg (Amistad), Robert Zemeckis (Contact) et Ron Howard (En direct sur Ed TV).

À partir des années 2010, il se détourne des comédies romantiques en s'orientant vers des films plus sombres ; il reçoit de nombreuses critiques positives pour ses performances dans Bernie, Magic Mike, Killer Joe, ou encore Mud : Sur les rives du Mississippi. Depuis 2011, le terme de « McConnaissance[2],[3] » est utilisé pour désigner l'évolution de l'acteur.

Il est l'un des deux acteurs principaux de la série True Detective, qui obtient un accueil record, sa performance lui valant une nomination pour l'Emmy Award du meilleur acteur.

En 2014, il remporte l'Oscar du meilleur acteur pour son interprétation dans le film dramatique Dallas Buyers Club, et est à l'affiche du film Interstellar de Christopher Nolan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Matthew McConaughey est né le au Texas, dans la petite ville d'Uvalde. Il est le benjamin d'une fratrie de trois frères. Son père, James, était le propriétaire d'une station-service[4], il fut aussi footballeur. Sa mère, Mary, était enseignante en maternelle. Il a des origines écossaises, anglaises, irlandaises, suédoises, et allemandes[5].

Il sort diplômé du lycée en 1988. Il part ensuite un an en Australie en voyage d'études, avant de retourner au Texas où il s'inscrit en droit à l'université du Texas à Austin. Intéressé par le cinéma, il change de cursus et pense devenir réalisateur. Toutefois, c'est en tant qu'acteur qu'il est repéré par la suite.

Débuts d'acteur (années 1990)[modifier | modifier le code]

En 1993, Matthew McConaughey fait la rencontre de l'agent de casting Don Phillips, qui l'engage aussitôt pour jouer dans le film de Richard Linklater : Génération rebelle (Dazed and confused, en anglais) ; comédie dramatique qui sera considérée plus tard comme un film culte et qui va alors révéler McConaughey ainsi que des acteurs comme Ben Affleck ou Milla Jovovich.

Grâce à Génération rebelle sa carrière démarre très vite et après avoir obtenu le rôle principal de Lone Star de John Sayles, il endosse en 1996 le rôle d'un avocat dans Le Droit de tuer ? avec Samuel L. Jackson et Sandra Bullock.

Steven Spielberg fait ensuite appel à lui pour son film sur l'abolition de l'esclavage, Amistad. La même année, il donne la réplique à Jodie Foster dans Contact, film de science-fiction de Robert Zemeckis adapté d'un roman de Carl Sagan. Il tient ensuite le premier rôle de En direct sur Ed TV, un film satirique sur la célébrité et la téléréalité réalisé par Ron Howard, face à Woody Harrelson et Dennis Hopper.

En 2000, il tient le premier rôle du thriller militaire U-571, réalisé par Jonathan Mostow. Il y a pour partenaires Bill Paxton et Harvey Keitel.

Après ces débuts éclectiques, il va cependant enchaîner les projets misant sur sa plastique de play-boy.

Déclin critique (années 2000)[modifier | modifier le code]

L'acteur à la première de Sahara, au Texas, en mars 2005.

Durant les années 2000, il va alterner échecs commerciaux avec plusieurs projets dramatiques, mais porter des comédies romantiques éreintées par la critique.

En 2001, il partage l'affiche du succès populaire Un mariage trop parfaitavec Jennifer Lopez. Mais le drame indépendant Thirteen Conversations About One Thing passe inaperçu. De meme pour le thriller psychologique Emprise, mis en scène par son ami Bill Paxton.

L'année suivante, nouvelle échec avec le film d'action post-apocalyptique Le Règne du feu, où il est secondé par une valeur montante, Christian Bale.

En 2003, il rebondit avec une nouvelle comédie romantique, Comment se faire larguer en 10 leçons, où il a cette fois pour partenaire une spécialiste du genre, Kate Hudson. Parallèlement, la romance indépendante Tiny Tiptoes, avec Kate Beckinsale connait une audience confidentielle.

En 2005, il enchaine deux flops critiques : le film d'aventures Sahara, qu'il produit également, où il a pour partenaire Penelope Cruz. Le thriller sportif Two for the Money, réalisé par D. J. Caruso, lui permet pourtant d'avoir pour partenaire Al Pacino.

L'année suivante, il rebondit de nouveau avec une comédie romantique, Playboy à saisir, avec Sarah Jessica Parker. Il porte également le biopic sportif We Are Marshall, de McG, mais c'est un échec.

Il toune ensuite une comédie à très petit budget, Surfer, Dude, de S.R. Bindler, puis retrouve Kate Hudson pour la comédie d'aventure L'Amour de l'or, de Andy Tennant.

L'année 2008 lui permet de surprendre en incarnant un looser dans la satire Tonnerre sous les Tropiques, écrite et réalisée par Ben Stiller. Mais il tourne aussi la romance fantastique Hanté par ses ex, face à Jennifer Garner.

C'est en 2011 que sa carrière connait un nouvel élan.

Renaissance et consécration (2011-2015)[modifier | modifier le code]

L'acteur au Festival de Cannes 2015 pour la présentation de Nos souvenirs.

En 2011, il tient le rôle principal d'un avocat désabusé qui décide de reprendre sa carrière en main dans une affaire de meurtre dans le film indépendant La Défense Lincoln. Parallèlement, il retrouve le réalisateur Richard Linklater et l'acteur Jack Black pour la comédie policière Bernie. Sa performance dans le premier film lui vaut le prix du meilleur acteur dans un second rôle à la National Society of Film Critics Awards. Sa carrière connaît alors un second souffle et il collabore de nouveau avec des cinéastes d'envergure.

L'année suivante, il tient le premier rôle de la comédie noire Killer Joe, de William Friedkin, puis s'amuse de sa plastique pour le film indépendant à succès Magic Mike, mis en scène par Steven Soderbergh. Mais il impressionne aussi dans un registre dramatique en incarnant une icône solitaire dans le drame indépendant Mud : Sur les rives du Mississippi, de Jeff Nichols. Enfin, il joue aussi dans la comédie noire Paperboy, réalisée par Lee Daniels. Autre projet remarqué par la critique.

En 2013, il confirme avec deux autres projets : tout d'abord, il perd environ vingt kilos[6] pour incarner Ron Woodroof, un cow-boy texan séropositif, dans le film Dallas Buyers Club réalisé par Jean-Marc Vallée. Grâce à ce film, il remporte plusieurs prix dont celui du meilleur acteur lors du 8e Festival international du film de Rome[7], le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique ainsi que l'Oscar du meilleur acteur.

La même année, il interprète un trader déjanté et mentor du personnage incarné par Leonardo DiCaprio dans Le Loup de Wall Street, de Martin Scorsese. Il vole la vedette à la star lors d'une scène mémorable.

L'année 2014 est aussi remarquable : il incarne Rust Cohle dans la première saison de l'acclamée série policière True Detective aux côtés de son ami Woody Harrelson, et diffusée sur la chaîne télévisée HBO aux États-Unis. Puis il tient le rôle principal du nouveau blockbuster de science-fiction réalisé par Christopher Nolan, Interstellar. Il y est entouré de Jessica Chastain, Anne Hathaway et Michael Caine.

La même année, le magazine Time le classe dans sa liste des cent personnalités les plus influentes du monde[8].

Échecs (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

L'acteur au TIFF 2016, pour la présentation du film d'animation Tous en scène.

En 2016, il connait son premier échec depuis longtemps, le film indépendant Nos souvenirs, réalisé par Gus Van Sant, où il a pour partenaire Naomi Watts. Quand au drame historique Free State of Jones, réalisé par Gary Ross, c'est un flop commercial.

L'année suivante, le thriller à petit budget Gold, réalisé par le scénariste Stephen Gaghan, divise la critique. Quant à sa tentative de lancer une nouvelle franchise, avec le film de science-fiction La Tour sombre, qui l'oppose à Idris Elba, c'est un flop critique.

En 2018, le film indépendant Undercover : Une histoire vraie, de Yann Demange, passe inaperçu, tandis que le thriller néo-noir Serenity, réalisé par le scénariste Steven Knight, qui l'oppose à Anne Hathaway, il est finalement diffusé sur Netflix.

Il finit par retrouver Zac Efron pour la comédie noireThe Beach Bum, écrite et réalisée par Harmony Korine.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Avec sa compagne Camilla Alves, en 2010.

McConaughey a rencontré Camila Alves en 2006. Le couple s'est marié en 2012 à Austin, au Texas.

Ensemble, ils ont deux garçons et une fille[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Chicano Chariots (court métrage)
  • 1998 : The Rebel (court métrage)

Scénariste[modifier | modifier le code]

  • 1998 : The Rebel (court métrage)

Producteur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Bruno Choël[10] est la voix française régulière de Matthew McConaughey. Emmanuel Curtil et Axel Kiener l'ont également doublé à quatre reprises chacun.

Au Québec, Matthew McConaughey est principalement doublé par Daniel Picard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]