Johnny Depp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Johnny Depp
Description de cette image, également commentée ci-après
Johnny Depp à la Berlinale 2020.
Nom de naissance John Christopher Depp II
Naissance (60 ans)
Owensboro, Kentucky (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Films notables Edward aux mains d'argent
Arizona Dream
Las Vegas Parano
Alice au pays des merveilles
Pirates des Caraïbes (saga)
Séries notables 21 Jump Street
Signature de la personnalité

Johnny Depp ([ˈd͡ʒɑni dɛp][1]), né le à Owensboro (Kentucky), est un acteur, chanteur, réalisateur, musicien, guitariste, scénariste, mannequin et producteur américain, recevant durant sa carrière de nombreuses distinctions, dont un Golden Globe, un Screen Actors Guild Award, un César d'honneur, trois nominations aux Oscars et deux nominations aux BAFTA.

Depp a fait ses débuts au cinéma dans le film d'horreur Les Griffes de la nuit (1984) et est apparu dans Platoon (1986) avant de se faire connaître en tant qu'idole des jeunes dans la série télévisée 21 Jump Street (1987-1990). Dans les années 1990, il a joué dans des films principalement indépendants d'auteurs-réalisateurs, se consacrant le plus souvent à l'interprétation de personnages originaux et excentriques (Cry-Baby, Gilbert Grape, Benny et Joon, Dead Man, Donnie Brasco et Las Vegas Parano) au même moment où il commence sa collaboration de longue date avec le réalisateur Tim Burton, incarnant le rôle principal dans Edward aux mains d'argent (1990), Ed Wood (1994) et Sleepy Hollow (1999).

Dans les années 2000, Depp est devenu célèbre en incarnant le capitaine Jack Sparrow dans la série de films Pirates des Caraïbes (2003-2017) et sera nommé à l'Oscar du meilleur acteur en 2004 pour le premier volet. Il a également été salué par la critique pour Le Chocolat (2000), Neverland (2004) et Public Enemies (2009), tout en poursuivant ses réussites commerciales avec Tim Burton dans Charlie et la chocolaterie (2005), Les Noces funèbres (2005), Sweeney Todd (2007) et Alice au pays des merveilles (2010).

En 2012, il était l'une des plus grandes stars hollywoodienne et a été classé par le Guinness World Records comme l'acteur le mieux payé au monde. Au cours des années 2010, il a commencé à produire des films via sa société de production : Infinitum Nihil. Il a également été salué pour sa prestation dans Strictly Criminal (2015), avant de jouer le personnage de Gellert Grindelwald dans Les Animaux fantastiques (2016), et Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald (2018).

De 1998 à 2012, il forme un couple populaire avec la française Vanessa Paradis. De cette union naissent deux enfants : Lily-Rose Melody en 1999 et Jack John Christopher III en 2002. Il connaît par la suite une bataille judiciaire très médiatisée contre son ex-femme Amber Heard, avec qui il était marié entre 2015 et 2017, mettant sous silence sa carrière d'acteur pendant plus de 2 ans, avant son retour en 2023 dans le film français Jeanne du Barry, écrit et réalisé par Maïwenn.

Côté musique, il forme en 2015 le supergroupe rock Hollywood Vampires avec Alice Cooper et Joe Perry ; et réalise en juillet 2022 l'album studio collaboratif «18 » aux côtés de Jeff Beck, s'agissant de la dernière œuvre musicale de ce dernier avant sa mort en janvier 2023.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John Christopher Depp II naît le 9 juin 1963 à Owensboro, dans le Kentucky, de la serveuse Betty Sue Depp (née Wells) et de l'ingénieur civil "Jack" John Christopher Depp. Il a une sœur : Elisa Christie Depp-Dembrowski (née en 1960), qui est très proche de lui tant émotionnellement que professionnellement, travaillant comme son assistante et son agente une grande partie de sa vie, avant de devenir présidente de sa société de production Infinitum Nihil. Mais il a également un demi-frère, l'écrivain Daniel Depp (né en 1953), et une demi-sœur, Debbie Depp (née en 1956), avec qui ils partagent la même mère biologique[2],[3],[4],[5],[6]. Lui et sa famille déménagent souvent, s'installant finalement en 1970 à Miramar en Floride[7]. Ses parents divorcent en 1978 alors qu'il avait 15 ans, sa mère épousera plus tard Robert Palmer, que Depp considère comme une « inspiration »[8],[9].

Ses parents lui offrent une guitare à ses 12 ans. Il abandonne le lycée de Miramar à 16 ans en 1979 pour devenir rockeur et commence à jouer dans un groupe nommé The Kids. Après un modeste succès en Floride, ils déménagent à Los Angeles à la recherche d'un contrat d'enregistrement, changeant leur nom en Six Gun Method. Sans argent ni diplôme, il s'agit avant tout pour le musicien de survivre dans cette ville-monde loin de ses rêves de rockstar. Il aurait fait de nombreux petits boulots : mécanicien, pompiste ou vendeur de stylo par téléphone : « J'incarnais des personnages au téléphone parce que je m'ennuyais. J'inventais des noms, des voix. En fin de compte c'était mes premiers cours de comédie »[10],[11]. Au même moment il retrouve Lori Anne Allison, la sœur du bassiste de son groupe et une amie d'enfance, avec qui il se marie en décembre 1983. Devenue maquilleuse pour le cinéma, elle connaît quelques jeunes acteurs. Ils se séparent en 1985, et Depp commence à collaborer avec le groupe Rock City Angels où il co-écrira la chanson Mary qui est apparue dans leur premier album Geffen Records Young Man's Blues[12].

Depp serait principalement d'origine anglaise, avec quelques ancêtres français, allemands et irlandais[13]. Son nom de famille vient d'un immigrant huguenot français : Pierre Dieppe, qui s'est installé en Virginie vers 1700. Lors d'interviews en 2002 et 2011, Depp affirme avoir des origines amérindienne : « Je suppose que j'ai de l'amérindien quelque part sur mon arbre généalogique. Mon arrière-grand-mère était un peu amérindienne. Elle a grandi Cherokee ou peut-être Creek. Cela a du sens vu le fait qu'elle vienne du Kentucky, qui regorge de Cherokees et de Creeks »[14]. Les affirmations de Depp ont fait l'objet d'un examen plus sérieux lorsque l'Indian Country Today écrit en 2013 qu'il ne s'était jamais renseigné sur son héritage et qu'il n'avait jamais été reconnu comme membre de la Nation cherokee, car l'acteur n'a en effet aucune ascendance autochtone documentée, ce qui conduit à des critiques de la part de la communauté amérindienne[15],[16].

Le choix de Depp de représenter Tonto, un personnage amérindien, dans The Lone Ranger (2013) a été critiqué, ainsi que son choix de nommer son groupe de rock « Tonto's Giant Nuts »[17],[18]. Au cours de la promotion de ce film, Depp a été officiellement adopté comme fils honoraire par la militante et femme politique LaDonna Harris, membre de la nation Comanche, faisant de lui un membre de sa famille mais pas membre d'une tribu[19]. Son nom d'adoption est « Mah Woo May », ce qui signifie « métamorphe »[20]. Bien que le chef Comanche Chaiman Coffey déclare trouver que ce film ne trahit pas son peuple dans la manière dont il est représenté, et qu'il déclare Johnny « Citoyen d'honneur »[21], les critiques de la communauté autochtone ne diminuent pas[22],[18]. Une publicité Dior pour le parfum Sauvage, mettant en scène Depp et des symboles amérindiens, a été retirée en 2019 après avoir été accusée d'appropriation culturelle[23],[24],[25],[26].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation (années 1980-1990)[modifier | modifier le code]

Johnny Depp au festival de Cannes 1992, pour Arizona Dream.

Lori Allison, de par son travail, lui présente le jeune Nicolas Cage, avec qui ils deviennent amis. Ce dernier lui conseille de commencer à jouer : « Je déposais des candidatures pour des boulots. J'étais musicien au chômage et bientôt à la rue. Mon ami Nicolas Cage a voulu me présenter son agent. Il disait que je pouvais être acteur. J'étais prêt à tout pour payer le loyer »[10]. Déjà intéressé au cinéma, Cage l'aide à passer une audition pour A Nightmare on Elm Street de Wes Craven. Le jeune Johnny, qui n'avait aucune expérience, déclare qu'il finit « par jouer par accident »[27],[28]. Grâce en partie au fait qu'il aurait attiré l'attention de la fille de Craven, Depp décroche le rôle du petit ami du personnage principal, l'une des victimes de Freddy Krueger[29]. Bien qu'après cette entrée de champ il ne cherchera plus jamais aucun autre travail, Depp déclare qu'il « n'avait aucune envie d'être acteur » :« La transition de musicien à acteur a été brutale et déroutante. J’ai toujours eu l'impression qu’à un moment donné, j'avais pris un virage radical sans être au volant »[10]. Il entre dans une école de théâtre et continue à jouer, gagnant suffisamment pour couvrir les factures que sa carrière musicale n'avait pas payées. Après un rôle principal dans la comédie de 1985 Private Resort, il a été choisi pour le rôle principal du drame Thrashin' (1986) par le réalisateur du film, mais son producteur a annulé la décision. Depp se découvre alors acteur de seconde zone en jouant dans les séries Lady Blue (1985) et Mort en eau trouble (1986), il apparaît dans le drame d'Oliver Stone Platoon (1986) mais dans un rôle mineur en tant que soldat.

C'est la Fox qui le remarque et le choisit pour être le rôle principal de la série 21 Jump Street (1987-1991), série qui touche les jeunes américains en plein cœur et qui rencontre un succès fulgurant, ce qui met Johnny en pleine lumière. Il aurait accepté ce rôle pour travailler avec l'acteur Frederic Forrest, qui l'a inspiré. Malgré son succès, Depp, devenu idole des jeunes, se reconnaît mal dans la série et estime qu'elle l'a forcé « à jouer le rôle de produit » : « Ils ont gavé l'Amérique de mon visage [...] C'était une situation très inconfortable, et je me suis juré qu'après avoir quitté la série, je ferais ce dont j'aurais envie, comme je le voudrais »[10],[30].

C'est ainsi que parmi toutes les propositions de films que l'acteur reçoit à la suite du succès de 21 Jump Street, il choisit celle qui le ramène au plus près de lui-même et de ses racines rock, Cry baby (1990) de John Waters, qui relance sa carrière avec brio[31]. « C'était vraiment la première fois que je pouvais dire : je veux suivre ce chemin-là, je veux faire ça »[32]. Mais c'est Tim Burton qui lui offre en 1990 le rôle de la reconnaissance critique avec Edward aux mains d'argent. Dès lors, il devient son acteur de prédilection et son ami, avec qui il tournera également Ed Wood (1994), Sleepy Hollow (1999), Charlie et la Chocolaterie (2005), le film d'animation Les Noces funèbres en 2005, Sweeney Todd (2007), Alice au pays des merveilles (2010) et Dark Shadows (2012). « On avait la même vision des choses, la même interprétation, le même humour, c'était palpable »[32].

L'Étoile de l'acteur sur le Walk of Fame à Hollywood, reçue le 19 novembre 1999.

Dans les années 1990, d'autres collaborations tendent à lui donner l'image d'un acteur fuyant les grosses productions, préférant tourner avec des auteurs-réalisateurs à l'identité artistique forte. Il tourne ainsi avec Emir Kusturica, qui lui offre en 1993 un rôle à la mesure de son talent dans Arizona Dream, et avec Jim Jarmusch en 1995 dans Dead Man. Il collabore à trois reprises avec Terry Gilliam : en 1998 dans l'adaptation culte du livre Las Vegas Parano de son ami Hunter S. Thompson, dans le chaotique et inachevé L'Homme qui tua Don Quichotte, qui donne lieu en 2001 au documentaire Lost in La Mancha (réalisé par Keith Fulton). C'est d'ailleurs pendant la préparation du tournage de Las Vegas Parano en 1997 que Depp part s'installer durant quatre mois dans la cave de la maison du pape du journalisme gonzo pour s'imprégner du personnage[33] et que se lie une amitié sincère entre l'écrivain et le comédien. Après le suicide de Thompson en 2005, Depp finance la plus grande partie de la cérémonie en son souvenir, notamment la dispersion de ses cendres dans le ciel au moyen d'un canon[34].

Après avoir incarné un agent du FBI infiltré dans la mafia face à Al Pacino dans Donnie Brasco (1997), il s'essaie pour la première fois à la réalisation d'un long-métrage avec The Brave, où il dirige notamment Marlon Brando, avec qui il s'était lié d'amitié sur le tournage de Don Juan DeMarco en 1994[35]. Il y raconte les derniers jours d'un jeune père exclu qui a accepté de mourir devant une caméra contre de l'argent pour sortir sa famille de la misère. Son demi-frère, Daniel Depp, participe à l'écriture du scénario. Le film est présenté en compétition au 50e Festival de Cannes, mais à la suite des mauvaises critiques américaines, il ne distribuera pas le film dans les salles américaines[10].

En raison de l'importance de sa filmographie, il reçoit en 1999 un César d'honneur pour l'ensemble de son travail[36]. La même année, son attachement à la France lui permet de jouer dans le film fantastique La Neuvième Porte (The Ninth Gate) tourné en grande partie à Paris sous la direction de Roman Polanski avec la femme de ce dernier, Emmanuelle Seigner. Les critiques sont néanmoins très mitigées, et le film accueilli très fraichement au box-office américain. Il a davantage de chances avec son second essai européen, la romance Le Chocolat, dont le tournage a eu lieu en Bourgogne avec Juliette Binoche, qui attire davantage que lui les faveurs de la critique. Il conclura cette période française seulement en 2004, avec une apparition au côté de Charlotte Gainsbourg dans la comédie dramatique Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants d'Yvan Attal.

Confirmation commerciale et reconnaissance critique (années 2000)[modifier | modifier le code]

Depp en , à la première londonienne du deuxième Pirates des Caraïbes.

Mais alors que ces différents rôles fragilisent son statut d'acteur rentable, il se voit confier en 2002 le rôle de Jack Sparrow dans le blockbuster des studios Disney La malédiction du Black Pearl. Il se voit donner carte blanche pour construire ce personnage complexe et insaisissable. Le film, qui sort en 2003, surprend, et connaît un énorme succès critique et commercial, relançant la carrière de Depp qui devient un acteur bankable[37], le faisant connaître auprès d'un jeune public, et lui valant même sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur[38]. Il retrouve ainsi son statut d'acteur rentable et déclencheur d'émeutes qui l'avait fait fuir de 21 Jump Street.

Il enchaîne Rochester, le dernier des libertins (2004) dans lequel il a pour partenaire John Malkovich. Le film raconte l'histoire d'un célèbre poète ayant vécu au XVIIe siècle, débauché notoire et libre-penseur, sous le règne du roi Charles II d'Angleterre. Le film passe inaperçu, mais pas le biopic Finding Neverland, qui lui permet de prêter ses traits au poète John M. Barrie, et de donner la réplique à Kate Winslet. Le film reçoit d'excellentes critiques et vaut à Depp sa seconde nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Cette année-là, Depp tourne déjà coup sur coup les deux opus suivants de la franchise Pirates des Caraïbes : Le secret du coffre maudit sort en 2006 et Jusqu'au bout du monde en 2007), venant confirmer le succès du premier épisode. Succès plus que profitable pour le noyau dur de l'équipe du film, à savoir Johnny Depp, Orlando Bloom et Keira Knightley (acteurs), Gore Verbinski (réalisateur), Jerry Bruckheimer (producteur), et, bien entendu, la société Disney. En 2006, il prête sa voix au jeu vidéo Kingdom Hearts 2 où il reprend son rôle de Jack Sparrow dans le niveau Port Royal, ville où se déroule la série Pirates des Caraïbes.

En 2007, il retrouve Burton pour le premier rôle de la comédie musicale Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street lui vaut de remporter le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comédie ainsi qu'une troisième nomination à l'Oscar du meilleur acteur. En 2009, il interprète le rôle du célèbre gangster et braqueur de banques John Dillinger dans Public Enemies de Michael Mann, aux côtés de Christian Bale et Marion Cotillard. Il fait une apparition dans L'Imaginarium du docteur Parnassus en 2009 (remplaçant pour une seule séquence le comédien Heath Ledger, décédé durant le tournage).

Progression commerciale et départ d'Hollywood (années 2010)[modifier | modifier le code]

Début 2010, il interprète le rôle du Chapelier fou dans le blockbuster des studios Disney Alice au pays des merveilles, 7e film tourné sous la direction de son ami Tim Burton, qui rapporte 1 milliard de dollars au total. La même année, il tient le rôle de Franck Tupelo fin 2010 dans le film The Tourist de Florian Henckel von Donnersmarck, en compagnie d'Angelina Jolie (version américaine du film français Anthony Zimmer). The Tourist connaît le succès commercial, en rapportant plus de 278 millions de dollars au box-office dans le monde entier[39], malgré des critiques très mitigées. En 2011, il prête sa voix au personnage principal du film d'animation Rango, réalisé par le réalisateur de la trilogie Pirates des Caraïbes, Gore Verbinski. Parallèlement, il est dirigé par Rob Marshall pour Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence, quatrième volet de la saga, avec cette fois Penélope Cruz.

Enfin, il revient à ses premiers amours en évoluant dans Rhum express, seconde adaptation cinématographique d'un livre du journaliste gonzo Hunter Thompson après Las Vegas Parano. C'est durant la période où Depp habitait chez Thompson que l'acteur découvre une longue nouvelle inédite de l'auteur[40] et apprend que c'était en réalité son tout premier roman qui n'avait jusqu'ici jamais été édité. Après l'avoir lu, Depp réussit à convaincre Thompson de l'adapter au cinéma. Entre-temps, le roman Rhum express est finalement publié et connaît un beau succès en librairie mais les deux amis rencontrent quelques difficultés à trouver un véritable financement pour la production de ce film étrange et décalé. C'est après le suicide d'Hunter S. Thompson en 2005[41] que Johnny Depp prend la décision de produire lui-même l'adaptation cinématographique du livre et d'interpréter à nouveau son défunt ami à l'écran pour lui rendre hommage. Grâce à sa fortune, alors qu'il est l'un des acteurs les mieux payés d'Hollywood, il peut partir loin de l'Amérique Disney, à Porto Rico, et enfin financer le film[42].

L'acteur dans son costume des Les Animaux fantastiques en 2018.

En 2012, il reprend le premier rôle pour un nouveau film de Tim Burton, Dark Shadows, avec notamment Eva Green et Michelle Pfeiffer. L'acteur tient le rôle principal, celui du vampire Barnabas Collins. Le film est l'adaptation d'un feuilleton télévisé américain du même nom, Dark Shadows, diffusé à la fin des années 1960. La même année il fait un caméo dans l'adaptation au cinéma de la série qui l'a fait connaître, 21 Jump Street, dont les rôles principaux sont tenus par Jonah Hill et Channing Tatum. En 2013, il incarne l'indien Tonto, dans le blockbuster Lone Ranger, naissance d'un héros, troisième tentative des studios Disney de créer une franchise autour de l'acteur. À la sortie de ce film, le chef Comanche Chaiman Coffey déclare trouver que ce film ne trahit pas son peuple dans la manière dont il est représenté ; après ce film, Johnny Depp est déclaré « Citoyen d'honneur » et baptisé Mah-Woo-Meh, ce qui signifie « Caméléon » ou « Celui-qui-se-métamorphose »[21]. Lone Ranger est cependant un échec critique[43] et déçoit au box-office[44].

En 2014, Johnny Depp tient le rôle d'un scientifique avec l'esprit virtualisé par un ordinateur dans Transcendence, le premier film de Wally Pfister (directeur de la photographie de Christopher Nolan). Le film est un nouvel échec au box-office américain[45] et recueille des critiques négatives dans l'ensemble[46]. Après avoir connu un véritable flop critique et commercial avec la comédie Charlie Mortdecai, Johnny Depp renoue enfin avec la critique grâce à sa prestation du gangster James J. Bulger dans le thriller Strictly Criminal en 2015[47], qui fonctionne honorablement au box-office[48]. La même année, il est intronisé en tant que Disney Legend[49].

La même année, il renoue avec le domaine de la comédie musicale avec Into the Woods ! Promenons nous dans les bois, adaptation d'une autre pièce du compositeur Stephen Sondheim adapté à l'écran par les studios Disney. Relecture audacieuse des contes des frères Grimm, il y prête ses traits au rôle du Loup. Il complète une distribution d'acteurs prestigieuse qui comporte Meryl Streep, Emily Blunt, l'humoriste James Corden, et Anna Kendrick. Ce film signe sa seconde collaboration avec Rob Marshall. Immense succès dans son pays, la comédie musicale a du mal à trouver son publique en Europe.

En 2016, il reprend le rôle du Chapelier Fou dans Alice de l'autre côté du miroir. La même année, David Yates, réalisateur des quatre derniers volets de Harry Potter, annonce officiellement, que Johnny Depp interprétera le mage noir Gellert Grindelwald dans Animaux Fantastiques, premier film de la saga dérivée de l'univers d'Harry Potter. L'acteur y fait une courte apparition et incarne à nouveau Grindelwald dans le deuxième volet des Animaux fantastiques (2018). En 2017, il tourne dans le cinquième et dernier volet de la saga Pirates des Caraïbes, reprenant une nouvelle fois le rôle du capitaine Jack Sparrow[50]. Lors du tournage, il aurait été « constamment ivre, alcoolique et ingérable », selon des membres de l'équipe technique, ainsi que « très souvent en retard ». Il aurait « perturbé le bon déroulement du tournage par son comportement complètement erratique »[51]. Il joue ensuite notamment dans Le Crime de l'Orient-Express (2017) de Kenneth Branagh, City of Lies (2018) de Brad Furman et Les Derniers Jours de Monsieur Brown (2018).

Retour médiatique et renouveau en Europe (années 2020)[modifier | modifier le code]

L'acteur en France au Festival de Deauville pour la présentation du drame indépendant : Minamata, en 2019.

En novembre 2020, il perd son procès contre le tabloïd britannique The Sun qui a écrit un article controversé sur son mariage avec son épouse d'alors : l'actrice Amberd Heard. Les deux stars sont alors embourbés dans une longue bataille judiciaire qui durera cinq ans. Lors de sa parution, cet article causa de nombreux déboires pour la carrière de Johnny Depp. Souhaitant ne pas être compromis : l'acteur déclare se retirer du Wizarding World, après avoir été poussé à le faire par sa société de production de l'époque Warner Bros – celle-ci confirmant cette décision dans un communiqué – son rôle de Gellert Grindelwald dans Les Animaux fantastiques 3 étant remplacé par celui de Mads Mikkelsen[52],[53],[54],[55],[56]. Deux ans plus tard sous la pression des studios Disney : il déclare officiellement qu'il ne reprendra jamais son rôle de Jack Sparrow pour un film Pirates des Caraïbes, par rapport à ses problèmes judiciaires, mais également sur ses anciens soucis d'alcoolisme, de drogues, de dettes financières (causées par son oniomanie)[57],[58],[59]. Il en sera de même pour Warner. Une pétition est alors lancée sur le site Change.org en 2020 pour demander son retour en tant que Jack Sparrow, comportant début 2023 plus de 800 000 signatures[60]. En , il reçoit tout de même le Prix Donostia qui récompense l'ensemble de sa carrière[61]lors du 69e festival de Saint-Sébastien, et le 55e festival de Karlovy Vary en fait son invité spécial pour y être honoré[62].

En 2022 il sort un album de musique avec son ami Jeff Beck intitulé 18. L'album impose le talent de Johnny Depp comme chanteur et musicien. Il est très bien accueilli par la presse et les fans. Seul ombre au tableau dans ce succès : une accusation de plagiat sur un titre qui sera finalement abandonné[63].Cet album est le dernier pour Jeff Beck qui décèdera un an plus tard[64].

Côté cinéma, il se fait plus discret apparaissant dans des productions indépendantes. Il apparait dans le film de guerre : Waiting for the Barbarians où il tient le rôle secondaire d'un colonel tyrannique aux côtés du britannique Robert Pattinson. Malgré sa présentation à la Mostra de Venise, le long-métrage passe quasi inaperçu. Il prête ensuite ses traits au photographe Minamata dans le biopic qui lui est consacré.

Il se tourne ensuite vers l'Europe qui semble lui offrir un nouveau regain. C’est grimé sous les traits du roi français Louis XV dans le film historique Jeanne du Barry qu’il fait son grand retour comme acteur. Cette superproduction signe sa seconde incursion dans le cinéma français après son bref caméo dans Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants (2004) et son premier grand rôle en langue française. À l’origine, le rôle avait été pensé pour Gérard Depardieu qui l’a décliné[65]. Alors incertaine et dans la tumulte, Maïwenn tente de contacter la star américaine pour lui proposer le rôle, puis en 2019, la réalisatrice et l'acteur se rencontreront en personne à Londres. Après une journée complète de discussion en français, Johnny Depp accepte le rôle sur les conseils de son agent. Spécialement pour l'acteur, Maïwenn et son équipe retirent des dialogues, privilégiant le charisme de l'acteur et ses expressions faciales à son parler. Même si Johnny Depp n'a que peu de dialogues dans le film, il réétudie le français et tente de gommer au maximum son accent pour correspondre à l'idée que se fait sa réalisatrice de Louis XV. Les acteurs Benjamin Lavernhe, Melvil Poupaud et Pierre Richard complètent la distribution en second rôle. Repoussé à cause de la pandémie, puis abandonné par Netflix qui devait en assurer la diffusion et la production, Jeanne du Barry connaît une préparation compliquée. Selon certains médias de l’époque, l’alchimie entre les deux acteurs semble fonctionner au début du tournage en juillet 2022 puis se dégrade au fur et à mesure. Les tabloïds propageant des rumeurs sur la collaboration entre Maïwenn et Johnny Depp, les principaux concernés les démentiront au moment de la promotion du long-métrage. Johnny Depp confiera avoir particulièrement aimé travailler aux côtés de Benjamin Lavernhe, pensionnaire de la Comédie-Française, et se liera d'amitié avec ce dernier au cours du tournage[66]. Le 16 mai 2023 : Jeanne du Barry fait l'ouverture du 76e Festival de Cannes et sort en salle de cinéma le même jour. Le choix du festival de promouvoir le film est remis en cause par des professionnels du cinéma, comme via la tribune "Cannes : des actrices dénoncent un système qui soutient les agresseurs" parue dans le journal Libération[67],[68]. La présence de l'acteur est critiquée et relance les tensions autour de la bataille judiciaire qui l'opposait à son ex-épouse, tout comme l'affaire que connait Maïwenn, accusé par Edwy Plenel, président de Mediapart, de l'avoir agressé alors qu'il dînait dans un restaurant du 12e arrondissement[69],[70]. Quant au film, même s'il est acclamé lors du festival, les critiques françaises générales sont là aussi très divisées[71]. Le film devient rapidement un succès commercial dès ses premières semaines d'ouvertures. Devenant à la fois le deuxième film d'ouverture de Cannes le plus vu depuis Gatsby le Magnifique (2013)[72] avant de prendre la 2e position du boxe-office français[73]. Le film redescends à la 3e place mais reste stable dans son exploitation[74]. Jeanne du Barry signe un nouveau pas de son exploitation cinématographique en s'exportant aux États-Unis et autres pays étrangers[75].

Dans le même temps, il annonce son retour à la réalisation, plus de vingt-cinq ans après The Brave. Il va en effet réaliser un long-métrage sur le peintre italien Amedeo Modigliani intitulé Modigliani. Il dirigera l'acteur italien Riccardo Scamarcio dans le rôle-titre ainsi que le français Pierre Niney et l'américain Al Pacino avec qui il co-produira le film.

Il est, un temps, évoqué pour faire partie de suite de Beetlejuice mis en scène par son ami, le réalisateur Tim Burton. Ces propos sont démentis. Des sources anonymes mettent en avant le fait que l'acteur est en froid avec Warner Bros depuis sa bataille judiciaire et son renvoi de la saga de films : Les Animaux Fantastiques.[76]

Durant l'été 2023 l'acteur se produit en qualité de musicien aux côtés du batteur Tommy Lee à Hellfest, considéré comme l'un des plus grands festivals de musique metal. La présence des artistes controversés crée des mouvements de la part d'activistes féministes qui souhaitent que leurs présences soient suspendues. Le directeur du festival refuse. Tommy Lee et Johnny Depp gardent alors leurs créneaux[77].

Vie privée[modifier | modifier le code]

De langue maternelle anglaise, il parle et étudie le français et parlerait quelques mots d'allemand[78].

Il a été élu deux fois « Homme le plus sexy du monde », en 2003 et 2009, par le magazine People[79],[80].

L'acteur souffrirait d'un trouble, l'oniomanie. En conflit avec son gestionnaire de fortune, ce dernier a révélé qu'en « vingt ans, la star a dépensé 480 millions de dollars, soit une moyenne de 55 000 dollars par jour. Un ranch dans le Kentucky, cinq villas à Beverly Hills ... l’acteur a acquis 14 demeures pour un montant total de 75 millions de dollars … 200 œuvres d’art signées Warhol, Jean-Michel Basquiat, Klimt ou Modigliani, 45 automobiles de luxe, 70 guitares de collection, des milliers de reliques de stars ... »[81],[82],[83].

Relations amoureuses[modifier | modifier le code]

De 1983 à 1985, Johnny Depp est marié avec Lori Anne Allison, maquilleuse pour le cinéma, née en 1957[84]. À la fin des années 1980, il a été fiancé aux actrices Jennifer Grey et Sherilyn Fenn avant de demander en mariage Winona Ryder en 1990, avec qui il avait partagé l'affiche d'Edward aux mains d'argent. « Fou amoureux » , Depp décide de se faire tatouer « Winona Forever » (Winona pour toujours) sur son bras droit qu'il a ensuite changé en « Wino Forever » (Ivrogne pour toujours)[85],[86]. Après avoir été en couple avec l'actrice Ellen Barkin en 1994, il vit une relation très médiatisée avec la mannequin anglaise Kate Moss de 1994 à 1998[87]. La même année, il devient le compagnon de l'actrice et chanteuse française Vanessa Paradis, qu'il rencontre lors du tournage de La Neuvième Porte en France. Ils auront deux enfants : une fille, Lily-Rose (née en 1999), et un fils, Jack (né en 2002)[88]. Lors de tournages aux Bahamas, il tombe amoureux de la caye Little Hall’s Pond qu'il offre à sa famille comme lieu privilégié de vacances[89]. Le 19 juin 2012, ils annoncent leur séparation après 14 ans de vie commune et sans jamais s'être mariés, puis annonceront la mise en vente de leur propriété au Plan-de-la-Tour, dans le département français du Var[90],[91],[92]. Le 3 février 2015, après plusieurs années de fréquentations, il se marie à l'actrice Amber Heard avec qui il avait partagé l’affiche de Rhum express (2011). Ils divorcent le 13 janvier 2017[93],[94].

Addictions et excès de violence[modifier | modifier le code]

Depp a lutté contre l'alcoolisme et la toxicomanie pendant une grande partie de sa vie. L'acteur a évoqué plusieurs fois les sévices physiques et psychologiques infligés par sa mère lorsqu’il était enfant, alors que son père était souvent absent, confiant qu'elle le battait, lui et sa fratrie. « La violence verbale, la violence psychologique, était presque pire que les coups. Les coups n'étaient que de la douleur physique. La douleur physique, vous apprenez à la gérer ; vous apprenez à l'accepter ; vous apprenez à faire avec. » Certaines des violences infligées par sa mère comprenaient le fait de « lancer un cendrier, une chaussure à talon haut ou un téléphone, frapper ses enfants à la tête », « elle avait la capacité d'être aussi cruelle que n'importe qui »[95],[96]. Il confie également qu'il consommait des pilules initialement prescrites à elle dès ses 11-12 ans, « pour échapper à la nature chaotique de ce que nous vivions » : « Je n'ai jamais pris de la drogue, je n'ai jamais bu un verre pour "faire la fête" comme le dit l'expression que je déteste. C’était de l’automédication, je voulais m’anesthésier, je voulais apaiser mon cerveau et me sentir mieux. J’ai commencé très tôt vers 12 ans, je volais des "pilules pour les nerfs" dans le sac à mains de ma mère ». S'il a admis avoir été pendant plusieurs années dépendant aux opiacés, il explique n'avoir « jamais perdu le contrôle »[97],[32],[98],[99]. La sœur de Johnny, Christi Depp-Dembrowski, réitère ses propos lors de son audition au procès de 2022[100].

Dans une interview de 1997, Depp a reconnu avoir abusé de l'alcool lors du tournage de What's Eating Gilbert Grape ? (1993). En 2013, il déclare qu'il a arrêté de boire, ajoutant qu'il avait à peu près pris tout ce qu'il pouvait en tirer[101]. Concernant sa rupture avec sa partenaire de longue date Vanessa Paradis, il déclare qu'il n'a « certainement pas compté sur la boisson pour soulager la situation ou amortir le coup » parce que « cela aurait pu être fatal »[101]. Selon son ex-femme Amber Heard, Depp aurait « plongé dans les profondeurs de la paranoïa et de la violence après avoir consommé de la drogue et de l'alcool » au cours de leur relation entre 2012 et 2016[102],[103],[104]. L'acteur a également déclaré que l'allégation faite par ses anciens collaborateurs selon laquelle il avait dépensé 30 000 $ par mois en vin était « insultante » parce qu'il avait dépensé « beaucoup plus » que ce montant[105]. Au cours de son procès en diffamation en 2020, Depp a admis avoir été accro à l'alcool ainsi qu'avoir consommé des drogues telles que l'Oxycodone, la MDMA et la cocaïne au cours de sa relation avec Heard[106],[107],[108].

Bataille judiciaire avec Amber Heard[modifier | modifier le code]

Après seulement un an et demi de mariage, Amber Heard demande le divorce le 25 mai 2016 pour violences conjugales, et obtient d'un tribunal de Los Angeles une ordonnance restrictive contre Depp. Elle l'accuse de violences conjugales, viol et menaces de mort. Ils divorcent le . Dans un premier temps, Johnny Depp perd un procès en diffamation au Royaume-Uni contre le quotidien The Sun, 12 des 14 agressions mentionnées ayant été jugées prouvées sans équivoque[109].

Par la suite, ils se livrent, de 2020 à 2022, une bataille judiciaire très médiatisée[110],[111],[112] se terminant sur une victoire relative du comédien: Amber Heard est condamnée par le Palais de justice du Comté de Fairfax à 10 millions de dollars de dommages et intérêts compensatoires (compensatory damages) et à 350000 dollars de dommages-intérêts punitifs (punitive damages) mais Johnny Depp est de son côté condamné à 2 millions de dollars en dommages-intérêts compensatoires[113],[114],[115].

Pour mettre fin à la bataille judiciaire, les deux parties s'accordent finalement le 16 décembre 2022 sur un versement d'un million de dollars de dommages et intérêts de Heard en faveur de Depp, en guise de règlement de l'affaire[116],[117]. Heard renonce à faire appel et le verdict reste en faveur de Johnny Depp. Il pourra de nouveau être utilisé en cas de nouvelle diffamation.

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, Depp rejoint la campagne Imprisoned for Art pour demander la libération du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, qui était détenu en Russie[118].

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle américaine de 2016, il soutient la candidate démocrate Hillary Clinton et critiquera ultérieurement plusieurs fois le président Donald Trump[119],[120],[121].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Caméos[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Il interprète son propre rôle en 1999 dans un épisode de la série télévisée britannique The Vicar of Dibley et en 2000 pour un sketch de l'émission de divertissement The Fast Show.
  • Il prête son visage dans la série télévisée The Walking Dead dans l'épisode Pas encore demain ( Not Tomorrow Yet) (Saison 6, Épisode 12), comme modèle de tête de rôdeur

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

  • Il prête sa voix au personnage de Yogi Victor dans la version originale des Rois du Texas (King of the Hill), et interprète son propre rôle dans la troisième saison d'American Dad! (épisode Tearjerker - 2008). Il prête également sa voix à Jack Kahuna Laguna, Le Roi du Surf dans un épisode de Bob l'éponge (La Vague parfaite - 2009)

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Narration[modifier | modifier le code]

Documentaires
  • En 1996, pour la mini-série télévisée American States of Poetry, Johnny Depp lit le chorus 113 de Mexico City Blues de l'écrivain beatnik Jack Kerouac[126]. Il participe trois ans plus tard au film documentaire The Source de Chuck Workman sur la Beat Generation, où il fait à nouveau la lecture d'un texte de Jack Kerouac.
  • En 2008, il est le narrateur du documentaire hommage consacré à son ami l'écrivain Hunter S. Thompson, Gonzo: The Life and Work of Dr. Hunter S. Thompson.
Livres audio

Publicité et domaine artistique[modifier | modifier le code]

H&M en 1999

En 2015, Johnny Depp devient l'égérie du parfum Dior Sauvage[83],[128]. Malgré le boycott d'Hollywood pour ses accusations de violences conjugales, la maison de haute couture le soutient et signe un nouveau contrat avec lui en novembre 2021. L'acteur devenant ainsi l'égérie du dernier parfum de la marque : Sauvage Elixir[129],[130].

En collaboration avec la marque Duesenberg, il conçoit un modèle de guitare signature avec l'ensemble de ses tatouages dessinés dessus ainsi qu'un design et un micro conçu pour lui[131].

Un texte de Johnny Depp, traduit par Virginie Despentes, paraît en 2008 dans un numéro de la revue Bordel consacré à Jean-Michel Basquiat[132],[133].

L'acteur a promu l'œuvre du peintre français Thierry Alonso Gravleur en lui consacrant une exposition à la Trigg Ison Gallery à Los Angeles en 2006 et en 2011[134].

Musique[modifier | modifier le code]

Hollywood Vampires au Hellfest 2018.

Depuis 2015, Johnny Depp est membre du groupe Hollywood Vampires aux côtés d'Alice Cooper et de Joe Perry (guitariste d'Aerosmith)[135]. Ils sont les auteurs d'un album homonyme sorti le [136].

En juillet 2022, il enregistre l'album 18 avec Jeff Beck. Le disque comporte une majorité de reprises et quelques chansons originales[137].

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • en 1994, Johnny Depp est à la guitare sur le morceau That Woman's Got Me Drinking de l'album The Snake de Shane MacGowan ;
  • il enregistre en 1995 l'album P en compagnie de Gibby Haynes, Steve Jones, Flea, Chuck E. Weiss et Sal Jenco ;
  • il est à la guitare slide sur la chanson Fade In-Out d'Oasis figurant sur l'album Be Here Now sorti en 1997. Il est invité par le groupe à rejouer l'année suivante sur le titre Fade Away ;
  • en 2000, il compose les musiques de deux chansons sur l'album Bliss de sa compagne Vanessa Paradis : St Germain et Bliss ;
  • il joue également trois titres à la guitare dans le film Le Chocolat de Lasse Hallström en 2001, et participe à la bande-originale du film Il était une fois au Mexique... Desperado 2 en 2003 en composant un titre (Sands Theme) crédité sous le pseudonyme de Tonto's Giant Nuts ;
  • Vanessa Paradis participe à un album-hommage à Alain Bashung, sorti en , dans lequel elle reprend la chanson Angora dont la réalisation, les arrangements et les guitares sont signés Johnny Depp ;
  • en , le couple reprend en duo la chanson Ballade de Melody Nelson, de Serge Gainsbourg et Jane Birkin sur l'album To Gainsbourg from Lulu réalisé par Lulu Gainsbourg ;
  • en 2012, il joue de la guitare sur la reprise de You're So Vain de Carly Simon, chanson bonus du 8e disque de Marilyn Manson, Born Villain. Cette même année il participe à l'album Banga de son amie Patti Smith ;
  • en 2013, il compose la musique du titre New Year figurant sur l'album de Vanessa Paradis Love Songs.

Scène[modifier | modifier le code]

  • en , Johnny Depp participe au concert privé Night Clubbing organisé par la chaîne de télévision française Canal+, et dans lequel il accompagne à la guitare Iggy Pop, Vanessa Paradis et Chrissie Hynde sur plusieurs chansons ;
  • il rejoint Vanessa Paradis sur la scène de l'Olympia, le lors de la dernière représentation des concerts de la chanteuse et l'accompagne à la guitare sur une reprise de Jacques Dutronc : Fais pas ci, fais pas ça ;
  • il accompagne Eddie Vedder et Patti Smith lors du concert Voices For Justice à Little Rock le [138] ;
  • fan du chanteur de hard rock Alice Cooper, il rejoint ce dernier à la guitare sur deux titres lors d'un concert le [139] ;
  • le , il accompagne à la guitare son ami Marilyn Manson en concert à Los Angeles, sur deux chansons : Sweet Dreams et The Beautiful People ;
  • en et 2023, il participe au Hellfest (Clisson) avec son groupe Hollywood Vampires[140].

Clips[modifier | modifier le code]

  • Johnny Depp apparaît en 1991 dans le clip de Tom Petty, Into The Great Wide Open ;
  • en 1994, il tourne dans le clip de la chanson de Shane MacGowan : That Woman's Got Me Drinking ;
  • on le retrouve en 2006 dans le clip posthume de Johnny Cash God's Gonna Cut You Down, en compagnie d'une trentaine d'autres artistes ;
  • en 2008 et 2010, il apparaît dans les clips L'Incendie et Il y a de sa compagne Vanessa Paradis qu'il a réalisés ;
  • en 2012, il tourne aux côtés de Natalie Portman dans le clip My Valentine de Paul McCartney, chanson issue de l'album Kisses on the Bottom sorti la même année. Dans ce clip, les deux acteurs interprètent le texte de la chanson en langue des signes américaine (American Sign Language - ASL) ;
  • en 2013, il tourne aux côtés d'une pléiade d'artistes dans le clip Queenie Eye de Paul McCartney, chanson issue de l'album New sorti la même année ;
  • en 2014, il tourne aux côtés des bluesmen Roy Gaines et Al Williams entre autres, dans le clip Early Days de Paul McCartney, chanson issue de l'album New ;
  • en 2017, il apparaît dans les clips Say10 et KILL4ME tirés de l'album Heaven Upside Down dans lequel il fait face à son interprète, Marilyn Manson[141].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Johnny Depp. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[142].

Année Cérémonie Pays Résultat Prix Catégorie Film
1990 ShoWest Convention Drapeau des États-Unis Remporté ShoWest Award Star masculine de demain
1991 Golden Globes Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Edward aux mains d'argent (1990)
1994 Golden Globes Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Benny and Joon (1993)
MTV Movie Awards Proposé MTV Movie Award Meilleure prestation comique
Proposé MTV Movie Award Meilleur duo à l'écran partagé avec Mary Stuart Masterson
1995 Golden Globes Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Ed Wood (1994)
1996 London Critics Circle Film Awards Drapeau du Royaume-Uni Remporté ALFS Award Acteur de l'année Ed Wood (1994)
1997 Festival de Cannes Drapeau de la France Proposé Palme d'or Meilleur film The Brave (1997)
1998 Chlotrudis Awards Drapeau des États-Unis Proposé Chlotrudis Award Meilleur acteur Donnie Brasco (1997)
Russian Guild of Film Critics Drapeau de la Russie Remporté Golden Aries Meilleur acteur étranger Las Vegas Parano (1997)
1999 César du cinéma Drapeau de la France Remporté César d'honneur
2000 Blockbuster Entertainment Awards Drapeau des États-Unis Remporté Blockbuster Entertainment Award Acteur préféré - Film d'horreur Sleepy Hollow (1999)
Satellite Awards Proposé Golden Satellite Award Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Sleepy Hollow (1999)
Saturn Awards Proposé Saturn Award Meilleur acteur
2001 Screen Actors Guild Awards Proposé Actor Meilleure distribution partagé avec Juliette Binoche, Leslie Caron, Judi Dench, Alfred Molina, Carrie-Anne Moss, Hugh O'Conor, Lena Olin, Peter Stormare et John Wood Le Chocolat (2000)
2002 Saturn Awards Proposé Saturn Award Meilleur acteur From Hell (2001)
2003 Hollywood Film Festival Remporté Acteur de l'année
Washington D.C. Area Film Critics Association Awards Proposé WAFCA Award Meilleur acteur Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
2004 Oscars du cinéma Proposé Oscar Meilleur acteur dans un rôle principal
BAFTA Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé BAFTA Award Meilleur acteur dans un rôle principal
Broadcast Film Critics Association Awards Drapeau des États-Unis Proposé Critics Choice Award Meilleur acteur
Chicago Film Critics Association Awards Proposé CFCA Award Meilleur acteur
Empire Awards Drapeau du Royaume-Uni Remporté Empire Award Meilleur acteur Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Golden Globes Drapeau des États-Unis Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Irish Film and Television Awards Drapeau de l'Irlande Remporté Audience Award Meilleur acteur international Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
MTV Movie Awards Drapeau des États-Unis Remporté MTV Movie Award Meilleure prestation masculine
Proposé MTV Movie Award Meilleure prestation comique Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Proposé MTV Movie Award Meilleure équipe à l'écran partagé avec Orlando Bloom
Online Film Critics Society Awards Proposé OFCS Award Meilleur acteur Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Phoenix Film Critics Society Awards Proposé PFCS Award Meilleure prestation d'acteur dans un rôle principal
Satellite Awards Proposé Golden Satellite Award Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale
Proposé Golden Satellite Award Meilleure prestation d'acteur dans un rôle secondaire dans une comédie/comédie musicale Il était une fois au Mexique... Desperado 2 (2003)
Saturn Awards Proposé Saturn Award Meilleur acteur Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Screen Actors Guild Awards Remporté Actor Meilleure prestation d'acteur dans un rôle principal Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Teen Choice Awards Proposé Teen Choice Award Menteur préféré Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003)
Proposé Teen Choice Award Scène de combat préféré partagé avec Orlando Bloom
2005 Oscars du cinéma Proposé Oscar Meilleur acteur dans un rôle principal Neverland (2004)
Saturn Awards Proposé Saturn Award Meilleur acteur
BAFTA Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé BAFTA Award Meilleur acteur dans un rôle principal
British Independent Film Awards Proposé British Independent Film Award Meilleur acteur Rochester, le dernier des libertins (2004)
Broadcast Film Critics Association Awards Drapeau des États-Unis Proposé Critics Choice Award Meilleur acteur Neverland (2004)
Empire Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé Empire Award Meilleur acteur
Golden Globes Drapeau des États-Unis Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans un drame
Irish Film and Television Awards Drapeau de l'Irlande Proposé Audience Award Meilleur acteur international Charlie et la Chocolaterie (2005)
London Critics Circle Film Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé ALFS Award Acteur de l'année Neverland (2004)
People's Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté People's Choice Award Star masculine favorite Neverland (2004)
Proposé People's Choice Award « Chimie » à l'écran préférée partagé avec Kate Winslet Neverland (2004)
Satellite Awards Proposé Golden Satellite Award Meilleur acteur dans un drame
Screen Actors Guild Awards Proposé Actor Meilleure distribution partagé avec Julie Christie, Freddie Highmore, Dustin Hoffman, Radha Mitchell, Joe Prospero, Nick Roud, Luke Spill et Kate Winslet
Proposé Actor Meilleure prestation d'acteur dans un drame
Teen Choice Awards Proposé Teen Choice Award Acteur préféré dans un drame
2006 Empire Awards Drapeau du Royaume-Uni Remporté Empire Award Meilleur acteur Charlie et la Chocolaterie (2005)
Golden Globes Drapeau des États-Unis Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale Charlie et la Chocolaterie (2005)
Kids' Choice Awards Proposé Blimp Award Acteur préféré dans un film
Proposé Blimp Award Voix préférée dans un film d'animation Les Noces funèbres (2005)
London Critics Circle Film Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé ALFS Award Acteur de l'année Charlie et la Chocolaterie (2005)
People's Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté People's Choice Award Star masculine préférée Charlie et la Chocolaterie (2005)
Teen Choice Awards Remporté Teen Choice Award Acteur préféré dans une comédie
Remporté Teen Choice Award Acteur préféré dans un film d'action/aventures Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit (2006)
2007 Empire Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé Empire Award Meilleur acteur Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit (2006)
Golden Globes Drapeau des États-Unis Proposé Golden Globe Meilleure prestation d'acteur dans une comédie/comédie musicale
Kids' Choice Awards Proposé Blimp Award Star masculine favorite
MTV Movie Awards Remporté MTV Movie Award Meilleure prestation Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit (2006)
National Movie Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé National Movie Award Meilleure prestation masculine Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit (2006)
People's Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté People's Choice Award Star préférée dans un film Pirates des Caraïbes : Le Secret du coffre maudit (2006)
Remporté People's Choice Award Star préférée dans un film d'action
Remporté People's Choice Award Duel à l'écran préféré partagé avec Keira Knightley
Rembrandt Awards Drapeau des Pays-Bas Remporté Rembrandt Award Meilleur acteur international
Teen Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté Teen Choice Award Acteur préféré dans un film d'action/aventures
2008 Oscars du cinéma Drapeau des États-Unis Proposé Oscar Meilleur acteur dans un rôle principal Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
Broadcast Film Critics Association Awards Proposé Critics Choice Award Meilleur acteur
Golden Globes Remporté Golden Globe Meilleur acteur dans une comédie/comédie musicale Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
Kids' Choice Awards Remporté Blimp Award Star masculine favorite Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde (2007)
MTV Movie Awards Remporté MTV Movie Award Meilleure prestation comique
Remporté MTV Movie Award Meilleur méchant Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
National Movie Awards Drapeau du Royaume-Uni Remporté National Movie Award Meilleure prestation masculine
People's Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté People's Choice Award Star préférée dans un film
Proposé People's Choice Award Star préférée dans un film d'action Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde (2007)
Rembrandt Awards Drapeau des Pays-Bas Remporté Rembrandt Award Meilleur acteur international Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde (2007)
Saturn Awards Drapeau des États-Unis Proposé Saturn Award Meilleur acteur Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
Teen Choice Awards Remporté Teen Choice Award Méchant préféré Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
2009 Empire Awards Drapeau du Royaume-Uni Proposé Empire Award Meilleur acteur Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (2007)
2010 People's Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté People's Choice Award Meilleur acteur Alice au pays des merveilles (2010)
2011 Golden Globes Awards Proposé Golden Globes Award Meilleur acteur de comédie Alice au pays des merveilles (2010)
People's Choice Awards Remporté People's Choice Award Meilleur acteur
Rembrandt Awards Drapeau des Pays-Bas Remporté Rembrandt Award Meilleur acteur Alice au pays des merveilles (2010)
Kids' Choice Awards Drapeau des États-Unis Remporté Kids' Choice Award Meilleur acteur Alice au pays des merveilles (2010)
Teen Choice Awards Remporté Teen Choice Award Meilleur acteur de film d'action
Meilleur acteur de film fantastique
Meilleur doublage de film d'animation
The Tourist (2010)
Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence(2011)
Rango (2011)

Voix francophones[modifier | modifier le code]

Pour les versions françaises, Bruno Choël est la voix régulière de Johnny Depp depuis 1999[143],[144]. Il le double notamment dans la saga Pirates des Caraïbes et dans la plupart des films de Tim Burton (Sleepy Hollow, Sweeney Todd, Dark Shadows, Alice au pays des merveilles, Les Noces funèbres), à l'exception de Ed Wood et de Charlie et la Chocolaterie où l'acteur américain est doublé par Damien Boisseau[143], et de Edward aux mains d'argent où il s'agit de Jérôme Berthoud[143]. Bruno Choël double également Johnny Depp dans le film 21 Jump Street (2012) ainsi que dans la série Les Animaux fantastiques (depuis 2016)[143],[144]. Jean-Michel Fête est sa voix française dans les films La Neuvième Porte et Le Chocolat, notamment[144]. Ses rôles dans Arizona Dream et dans Las Vegas Parano sont doublés respectivement par Maurice Decoster[143] et Emmanuel Curtil[144]. Dans la série 21 Jump Street, il est doublé par Mark Lesser. Plus récemment, Karim Barras lui a prêté sa voix dans Minamata.

Au Québec, Gilbert Lachance est la voix régulière de l'acteur[145], qu'il double notamment dans les films de Tim Burton, les sagas Pirates des Caraïbes et Les Animaux fantastiques et dans le film 21 Jump Street.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. (en-US) « Johnny Depp's Mother Dies After Long Illness | Entertainment Tonight », sur www.etonline.com (consulté le )
  3. (en) Michael Blitz et Louise Krasniewicz, Johnny Depp: A Biography, Greenwood Press, (ISBN 978-0-313-34301-8, lire en ligne)
  4. (en) The Genealogist, Association for the Promotion of Scholarship in Genealogy, (lire en ligne)
  5. (en-US) Stephanie Harper, « Who Are Johnny Depp's Siblings? A Look at the Star's Family », sur Distractify, (consulté le )
  6. (en-US) « Family Info – Johnny Depp.org » (consulté le )
  7. « Keeping His Head : People.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  8. (en-US) Bryan Alexander, « Johnny Depp's Grammy song is a toast to his late stepfather », sur USA TODAY (consulté le )
  9. « Johnny Depp interview for Public Enemies », sur www.telegraph.co.uk (consulté le )
  10. a b c d et e « Dans les yeux de Johnny Depp | ARTE Cinema » (consulté le )
  11. Déclaré dans Inside the Actors Studio en 2002.
  12. « Sleaze Roxx: Rock City Angels », sur web.archive.org, (consulté le )
  13. Brian J. Internet Archive, Johnny Depp : a modern rebel, London : Plexus, (ISBN 978-0-85965-385-5, lire en ligne)
  14. (en) Anthony Breznican May 08 et 2011 at 01:00 PM EDT, « Johnny Depp on 'The Lone Ranger' », sur EW.com (consulté le )
  15. « Disney Exploiting Confusion About Whether Depp Has Indian Blood - ICTMN.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  16. « Sonny Skyhawk on Johnny Depp, Disney, Indian Stereotypes and White Film Indians - ICTMN.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  17. « Is 'Tonto's Giant Nuts' a Good Name for Johnny Depp's Band? - ICTMN.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  18. a et b (en-US) « Native Video Round-Up: Johnny Depp, Identity, and Poetry », sur Native Appropriations, (consulté le )
  19. (en-US) « Johnny Depp’s History of Racism and Broken Promises to Native Americans »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur eighttribes.org (consulté le )
  20. (en) « Johnny Depp made honorary member of Comanche nation », sur the Guardian, (consulté le )
  21. a et b TV8 no 32, août 2013
  22. « Video: Tito Ybarra Greets Indian Country as 'Phat Johnny Depp' - ICTMN.com », sur web.archive.org, (consulté le )
  23. (en) « Dior perfume ad featuring Johnny Depp criticized over Native American tropes », sur the Guardian, (consulté le )
  24. « Dior pulls ad for Sauvage perfume amid criticism over Indigenous imagery »
  25. (en-US) « Dior Is Accused of Racism and Cultural Appropriation Over New Native American-Themed Sauvage Ad », sur The WOW Report, (consulté le )
  26. (en-US) Lindsay Weinberg et Lindsay Weinberg, « Dior Cancels Johnny Depp Sauvage Ad Amidst Backlash for Native American Depiction », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  27. (en) « Johnny Depp reveals the legendary thespian who encouraged him to pursue acting », sur MARCA, (consulté le )
  28. (en) « Johnny Depp Biography », sur biography.com (consulté le )
  29. « BBC - Press Office - Johnny Depp on James Dean on Radio 2 », sur www.bbc.co.uk (consulté le )
  30. « It`s a pirates life for Johnny Depp », sur web.archive.org, (consulté le )
  31. « Interview: Johnny Depp - MoviesOnline », sur web.archive.org, (consulté le )
  32. a b et c « Dans les yeux de Johnny Depp - Regarder le documentaire complet », sur ARTE (consulté le )
  33. (en) Douglas Brinkley, « Johnny, Get Your Gun », George,‎ , p. 96-100
  34. (en) « Thompson's ashes fired into sky », sur bbc.co.uk, (consulté le )
  35. Sonia LABESSE, « Ce soir, sur Arte, retour sur le phénomène Johnny Depp », sur Ouest France, (consulté le )
  36. Académie des César, « Johnny Depp, César d'Honneur 1999 », (consulté le )
  37. Bankable : qui vaut de l'or, au succès assuré (dans ce contexte) (source payante : Base de données terminologique en ligne. L'équivalent français "bankable" n'a pas encore ce sens-là (Grand Robert de la langue française 2009 en ligne)
  38. (en) Nick Johnstone, Johnny Depp : The Illustrated Biography, Carlton Books, , p. 87.
  39. The Tourist gain de 278 millions de dollars sur boxofficemojo.com/
  40. (en) « Johnny Depp in 'The Rum Diary' », The Independent (consulté le )
  41. « L'écrivain américain Hunter S. Thompson s'est suicidé », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. « Dans les yeux de Johnny Depp - Regarder le documentaire complet », sur ARTE (consulté le )
  43. The Lone Ranger sur Rotten Tomatoes.
  44. (en) « Lone Ranger », Box Office Mojo (consulté le )
  45. (en) « Transcendence », Box Office Mojo (consulté le )
  46. (en) « Transcendence », Rotten Tomatoes (consulté le )
  47. (en) Film Review: « Black Mass », sur Variety.com (Consulté le 7 mai 2017)
  48. (en) « Black Mass », Box Office Mojo (consulté le )
  49. (en-US) Terry Flores et Terry Flores, « Johnny Depp Makes Surprise Appearance at Disney’s D23 Expo », sur Variety, (consulté le )
  50. (en) Josh Spiegel, « 'Pirates of the Caribbean': The Diminishing Returns of Johnny Depp », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  51. « Pirates des Caraïbes 5 : retards, alcool...Un Johnny Depp ingérable sur le tournage », Allociné, 24 avril 2022.
  52. Thomas Messias, « «Les Animaux fantastiques»: Johnny Depp prend la porte », sur slate.fr, (consulté le )
  53. « Johnny Depp viré des « Animaux Fantastiques » après la perte son procès », sur Elle, (consulté le )
  54. « Johnny Depp sort du silence : viré des Animaux Fantastiques, il réagit et contre-attaque », sur purepeople, (consulté le )
  55. « Les Animaux fantastiques 3 : Johnny Depp viré par le studio suite au scandale », sur ecranlarge, (consulté le )
  56. Mégane Choquet, « Harry Potter : Johnny Depp quitte Les Animaux Fantastiques 3 », sur AlloCiné, (consulté le )
  57. Closermag.fr, « "Bizarre et grotesque" : le récit surréaliste de Johnny Depp et Amber Heard sur les excréments dans leur lit conjugal - Closer », sur www.closermag.fr, (consulté le )
  58. « Pirates des Caraïbes 6 : Johnny Depp a pris cette décision radicale pour son retour en Jack Sparrow », sur hitek.fr, (consulté le )
  59. « Pirates des Caraïbes 6 : Johnny Depp affirme qu'il ne rejouera jamais Jack Sparrow », sur EcranLarge.com, (consulté le )
  60. (en-US) « Sign the Petition », sur Change.org (consulté le )
  61. https://www.lapresse.ca/cinema/2021-08-10/johnny-depp-honore-au-festival-de-san-sebastian-malgre-les-critiques.php
  62. https://www.lci.fr/culture/a-l-honneur-dans-les-festivals-de-cinema-cet-ete-johnny-depp-tournera-t-il-a-nouveau-2193606.html
  63. « Johnny Depp et Jeff Beck attaquent en justice le professeur qui les accuse de plagiat », sur BFMTV (consulté le )
  64. « Décès de Jeff Beck : Johnny Depp « dévasté » par la perte de son ami - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  65. « “Un état de désir, ça me propulse”, comment Maïwenn est tombée sous le charme de Johnny Depp alors qu’elle avait choisi Gérard Depardieu en Louis XV dans son film ! », sur Public.fr (consulté le )
  66. « Johnny Depp encense un acteur français du film « Jeanne du Barry » », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  67. « Cannes 2023: des actrices fustigent le tapis rouge pour Johnny Depp et Maïwenn », sur BFMTV (consulté le )
  68. « Cannes : des actrices dénoncent un système qui soutient les agresseurs », sur Libération (consulté le )
  69. « Maïwenn "ne regrette pas" d'avoir agressé Edwy Plenel », sur BFMTV (consulté le )
  70. « https://twitter.com/cavousf5/status/1658903463147732992?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1658903463147732992%7Ctwgr%5E3468dce23e25b6ee0366917a1b63973bf365fa58%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https://www.bfmtv.com/people/maiwenn-ne-regrette-pas-d-avoir-agresse-edwy-plenel_AN-202305180263.html », sur Twitter (consulté le )
  71. AlloCine, « Avis sur le film Jeanne du Barry » (consulté le )
  72. « Box office France : Maïwenn s’offre la clémence du public avec “Jeanne du Barry” - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  73. « Box-office : “Jeanne du Barry”, un démarrage en majesté », sur www.telerama.fr, (consulté le )
  74. « Box-office week-end : Fast & Furious X solide leader, Jeanne du Barry tient son rang - Boxoffice Pro », sur www.boxofficepro.fr, (consulté le )
  75. « Maiwenn, Johnny Depp et leur "Jeanne Du Barry" s’exportent en Amérique : la folle nouvelle qui vient de tomber ! », sur Public.fr, (consulté le )
  76. Prisma Média, « Johnny Depp « furieux » : cette décision radicale qui va beaucoup décevoir ses fans - Gala », sur Gala.fr, (consulté le )
  77. « Critiqué pour programmer Johnny Depp, le Hellfest « refuse de politiser » », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  78. « Quand Johnny Depp parle français. » (consulté le )
  79. (en) « Johnny Depp », sur people.com (consulté le )
  80. « Les 37 hommes les plus sexy du monde de 1985 à 2022 », sur watson.ch/fr (consulté le )
  81. Prisma Média, « Johnny Depp ruiné ? Ce trouble de la personnalité dont il souffrirait - Voici », sur Voici.fr (consulté le )
  82. Bertrand Fraysse, « Qu'est-ce que "l'oniomanie", cette maladie dont souffre Johnny Depp? », sur challenges.fr, (consulté en ).
  83. a et b Mark Seal, « Histoire d'un naufrage », Vanity Fair no 50, septembre 2017, p. 88-93 et 153.
  84. « Johnny Depp : Qui est Lori Anne Allison, sa première femme ? », sur www.purepeople.com (consulté le )
  85. (en) Matt Doeden, Johnny Depp : Hollywood Rebel, Twenty-First Century Books, , p. 17-22
  86. Sophie Bernard, « Johnny Depp : Retour sur ses conquêtes », sur news-de-stars.com, (consulté le )
  87. « Procès de Johnny Depp contre Amber Heard : Ellen Barkin témoigne du comportement "dominant" et "jaloux" de son ex-conjoint », sur https://www.marieclaire.fr, (consulté le )
  88. « abc12.com: Johnny Depp Finds Himself, And Success, As Captain Jack Sparrow 6/30/06 », sur web.archive.org, (consulté le )
  89. Condé Nast, « Johnny Depp, histoire d'un naufrage », sur Vanity Fair, (consulté le )
  90. « Johnny Depp - Biographie », sur Plurielles.fr (consulté le )
  91. « Îles de stars : Johnny Depp », sur www.journaldesfemmes.com (consulté le )
  92. « Vanessa Paradis-Johnny Depp, la fin d'une divine idylle », Le Point, 20 juin 2012.
  93. Johnny Depp n'est plus célibataire sur le Parisien, 30 avril 2013.
  94. Par Le 14 janvier 2017 à 16h24, « Johnny Depp et Amber Heard ont officiellement divorcé », sur leparisien.fr, (consulté le )
  95. Alex Oliveira, « Inside Johnny Depp's childhood, abuse this mother and rise to stardom », sur Mail Online, (consulté le )
  96. (en) Jen Juneau April 19 et 2022 04:07 Pm, « Johnny Depp Says His Mom Was 'Violent' During His Childhood: 'Tried to Stay Out of the Line of Fire' », sur PEOPLE.com (consulté le )
  97. « Mère abusive, «odieuses» accusations... Le procès opposant Johnny Depp et Amber Heard se poursuit », sur parismatch.com (consulté le )
  98. (en) « Johnny Depp's History with Alcohol, Drugs, 'Hillbilly Rage' in His Own Words », sur Peoplemag (consulté le )
  99. (en) « Johnny Depp admits heavy drinking but denies abuse of Amber Heard », sur the Guardian, (consulté le )
  100. (en) « Johnny Depp's Sister Testifies That Mom Physically Abused Them: We Vowed 'Never' to 'Repeat' That », sur Peoplemag (consulté le )
  101. a et b (en) « 'I Don't Have The Physical Need For The Drug Alcohol' », sur HuffPost, (consulté le )
  102. (en-US) Jordan Moreau et Jordan Moreau, « Amber Heard Claims Johnny Depp Threatened to Kill Her During Years of Abuse », sur Variety, (consulté le )
  103. (en-GB) Nick Allen, « Johnny Depp became 'delusional and aggressive' after bingeing on drugs and alcohol, says Amber Heard », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  104. « Amber Heard to give $7M Johnny Depp divorce settlement to charity – Women in the World in Association with The New York Times – WITW », sur web.archive.org, (consulté le )
  105. (en-US) Stephen Rodrick et Stephen Rodrick, « The Trouble With Johnny Depp », sur Rolling Stone, (consulté le )
  106. (en) « Johnny Depp accused of suffering 'blackouts' over violent behaviour », sur the Guardian, (consulté le )
  107. (en) « Cocaine binges and $30,000 wine bills: Johnny Depp's lifestyle laid bare », sur the Guardian, (consulté le )
  108. (en-GB) « Johnny Depp accuses Amber Heard of severing finger tip », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  109. (en-GB) Caroline Davies et Owen Bowcott, « Johnny Depp trial: how the judge ruled on 14 alleged assaults », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  110. C'est terminé pour Johnny Depp et Amber Heard sur le Journal de Montréal, 25 mai 2016.
  111. « Divorce à l'amiable : Johnny Depp a accepté de payer 10 millions de dollars à Amber Heard », sur Atlantico.fr, mis en ligne le 17 août 2016 (consulté le )
  112. « Violences conjugales présumées : Johnny Depp ne peut plus approcher Amber Heard », nouvelobs.com, 27 mai 2016.
  113. « Johnny Depp-Amber Heard Trial Live Updates: Jury Finds Depp Was Defamed - The New York Times », sur web.archive.org, (consulté le )
  114. « Procès Johnny Depp vs Amber Heard : Heard doit payer plus de 10 millions de dollars… », 20minutes.fr, 1er juin 2022.
  115. (en) Lisa Richwine, « Depp scores near-total victory in U.S. defamation case against ex-wife Heard », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  116. « Amber Heard et Johnny Depp ont trouvé un accord pour mettre fin à leur bataille judiciaire », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  117. (en-US) Julia Jacobs, « Amber Heard Says She Has Decided to ‘Settle’ Johnny Depp Defamation Case », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  118. (en-US) Vladimir Kozlov et Vladimir Kozlov, « Johnny Depp Supports Ukrainian Director Oleg Sentsov in “Imprisoned for Art” Campaign », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  119. « Pour qui vont voter les stars les mieux payées des Etats-Unis ? », sur gqmagazine.fr, .
  120. (en) Madison Park,Lisa Respers France, « Johnny Depp apologizes for assassination joke », sur CNN, (consulté le )
  121. (en-US) Alex Stedman et Alex Stedman, « Johnny Depp Apologizes for Donald Trump Assassination Joke », sur Variety, (consulté le )
  122. (en) « ‘Fantastic Beasts 2’: Johnny Depp Confirmed as Grindelwald; Setting Revealed », sur Collider, (consulté le )
  123. Romendil, « Test Pirates Des Caraibes : La Legende De Jack Sparrow », sur Jeuxvideo.com, (consulté le ).
  124. https://m.imdb.com/title/tt0815220/
  125. « Le visage de Johnny Depp fait une apparition surprise dans « The Walking Dead » », sur 20Minutes.fr, mis en ligne le 8 mars 2016 (Consulté le 10 mai 2017)
  126. (en) « "The United States of Poetry": A Series by PBS », sur poets.org (consulté le )
  127. Johnny Depp voices Keith Richards Audio Book
  128. (en-US) Jennifer Weil et Jennifer Weil, « Johnny Depp to Front Dior Scent », sur WWD, (consulté le )
  129. (en) « Johnny Depp remains the face of Dior Beauty’s latest Sauvage Elixir fragrance », sur L'Officiel Malaysia | Fashion, Beauty, Lifestyle, Arts & Culture (consulté le )
  130. par Marie-Noëlle Vekemans Marie-Noëlle Vekemans Rédactrice en chef web, « Sauvage Elixir : une fragrance hors du commun signée Dior », sur ELLE.be, (consulté le )
  131. (en) « Johnny Depp officially joins the Duesenberg Guitar Family », sur www.radioandmusic.com (consulté le )
  132. « Bordel Jean-Michel Basquiat - Livre de Jérôme Attal, Sylvie Bourgeois », sur booknode.com (consulté le )
  133. « Johnny Depp parle de Jean-Michel Basquiat », sur Les Inrocks (consulté le )
  134. Le Monde, Les Portraits expressionnistes de Thierry Alonso Gravleur, 23 novembre 2009.
  135. (en) « Hollywood Vampires Biography », AllMusic (consulté le )
  136. (en) « Hollywood Vampires Hollywood Vampires », AllMusic (consulté le )
  137. Mathieu David, « Pour le vampire et le meilleur », Rolling Stone, vol. Spécial Hellfest, no 152,‎ , p. 7 (ISSN 1764-1071).
  138. Voices for Justice
  139. « Johnny Depp rejoint Alice Cooper sur scène », Voici, 28/06/2011
  140. Benjamin Hourcade, « Johnny Depp enflamme le Hellfest, la grand-messe du metal », sur RTL, (consulté le ).
  141. « [Vidéo] Marilyn Manson invite Johnny Depp dans son nouveau clip », sur OÜI FM (consulté le )
  142. (en) « Awards for Johnny Depp », sur Internet Movie Database (consulté le )
  143. a b c d e f g h i et j « Comédiens ayant doublé Johnny Depp en France » sur RS Doublage, consulté le 12 mai 2013.
  144. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Johnny Depp en France », sur AlloDoublage, .
  145. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Johnny Depp au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

En anglais[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]