Rami Malek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Malek (homonymie).
Rami Malek
Description de cette image, également commentée ci-après
Rami Malek en 2016.
Nom de naissance Rami Said Malek
Naissance (37 ans)
Los Angeles, Californie
(États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur
Films notables La Nuit au musée 1 et 2
The Master
States of Grace
Twilight, chapitres IV et V : Révélation
Bohemian Rhapsody
Séries notables La Guerre à la maison
Mr. Robot

Rami Malek, né le à Los Angeles en Californie, est un acteur et producteur américain d'origine égyptienne.

Il se fait connaître du grand public grâce à son rôle dans Mr. Robot où il incarne Elliot Alderson, en gagnant le Primetime Emmy Award du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique en 2016. En 2018, il incarne Freddie Mercury, le chanteur du groupe Queen, dans le film Bohemian Rhapsody.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rami Saïd Malek naît à Los Angeles, en Californie, le 12 mai 1981[1]. Il est le fils d'un couple d'immigrants égyptiens, Nelly et Saïd Malek[2]. Ses parents ont quitté Le Caire en 1978 après que son père, un guide touristique, soit devenu intrigué par ses visiteurs occidentaux[3]. Ils se sont installés dans le quartier de Sherman Oaks à Los Angeles[4]. Son père est devenu par la suite assureur[5], tandis que sa mère, a travaillé en tant que comptable[6]. Rami Malek a été élevé dans la religion orthodoxe et a grandi en parlant arabe à la maison jusqu'à l'âge de quatre ans[7]. Il a un frère jumeau professeur, Sami Malek et une sœur médecin urgentiste, Yasmine Malek[8],[9].

Dans son enfance, Malek a déclaré avoir passé beaucoup de temps à "créer des personnages et à faire des voix" et a donc cherché un débouché pour cette énergie. Il a fréquenté le lycée Notre Dame High School à Los Angeles, avec l'actrice Rachel Bilson. L'actrice Kirsten Dunst et lui ont partagé des cours de théâtre musical dans le même établissement[10]. Ses parents rêvaient qu'il devienne avocat, mais son professeur l'a encouragé à explorer son talent pour la comédie[4]. Il sort diplômé en 1999. En 2003, il obtient son baccalauréat en beaux-arts à l'Université d'Evansville, située dans la ville d’Evansville dans l’Indiana[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

2004-2007 : Début de carrière à la télévision et au cinéma[modifier | modifier le code]

Après ses études universitaires, Malek travaillait en tant que livreur de pizzas et préparer des sandwiches dans un restaurant à Hollywood pour joindre les deux bouts[11]. Malgré l'envoi de son curriculum vitae à des maisons de production, il a eu du mal à trouver du travail en tant qu'acteur, ce qui a entraîné des crises de dépression et une perte de confiance en soi[11]. Après un an et demi, il a finalement reçu un appel d’un producteur lui demandant de parler à son directeur, ce qu’il n’avait pas à l’époque. Quand elle lui a dit d'en obtenir un premier, il a suggéré qu'ils se rencontrent, car il y avait quelque chose dans son CV qui avait attiré son attention. Elle a accepté et sa rencontre l'a amené à décrocher ses premiers rôles.

Rami Malek tout d’abord commencé sa carrière en apparaissant dans des séries télévisées telles que Gilmore Girls, Over There et Médium (Medium). Il devient surtout connu pour avoir joué le jeune homosexuel Kenny dans la série télévisée La Guerre à la maison.

En 2007, il décroche son premier rôle au cinéma dans La Nuit au musée (Night at the Museum) de Shawn Levy. Il jour le rôle du pharaon Ahkmenrah. Il réinterprète son rôle dans la suite du film, un an après.

2010-2015 : Ascension cinématographique et télévisuel[modifier | modifier le code]

Rami Malek au Comic-Con de San Diego en 2012.

En 2010, il apparaît dans trois épisodes de la huitième saison de la série télévisée américaine 24 heures chrono (24). La même année, il incarne Meriell « Snafu » Shelton dans The Pacific, mini-série produite par Tom Hanks et Steven Spielberg et diffusée sur le réseau HBO. Il a reçoit des critiques élogieuses pour son interprétation dans la série[12],[13]. Après l'intensité du tournage de la série, il quitte Hoolywood pour partir vivre brièvement en Argentine, mais revient quelques temps après, et annonce qu'il a « trouvé depuis de meilleures façons d' y faire face[14]. » Durant ce tournage, il rencontre l'acteur Tom Hank, qui est impressionné par son interprétation et qui le mettra par la suite dans son film, Il n'est jamais trop tard.

En août 2010, il est annoncé au casting des deux derniers volets de la saga phénomène Twilight[15]. Il interprète le vampire égyptien Benjamin. En mars 2012, il joue le rôle d'un tueur en série dans le onzième épisode de la série Alcatraz produite par J. J. Abrams.

En 2013, il joue dans les films Les Amants du Texas, States of Grace et Old Boy. L'année suivante, il interprète également le rôle de Finn dans Need for speed de Scott Waugh et joue pour la dernière fois le rôle du pharaon Ahkmenrah, dans le dernier volet de la trilogie La Nuit au musée.

En 2015, il va prêter sa voix et ses traits, à l'un des personnages principaux Josh Washington, dans le jeu vidéo d'horreur Until Dawn[16]. Le jeu est très bien reçu par la critique et les joueurs. Il est même mentionné que le jeu est la plus grosse surprise de la rentrée 2015[17], tandis qu'il se classe premier des ventes sur PlayStation 4 en France lors de la semaine de sa sortie[18].

Depuis 2015 : Percée commerciale et révélation avec Mr. Robot et Bohemian Rhapsody[modifier | modifier le code]

(de gauche à droite) Joe Mazzello, Rami Malek et Gwilym Lee durant la promotion du film Bohemian Rhapsody en 2018.

En est diffusée la série Mr. Robot, qui s'inspire des mouvements réels comme Anonymous et Occupy movement, dont Rami Malek tient le rôle du personnage principal, Elliot[2]. Quelques mois plus tard, Malek apparaît dans le jeu vidéo Until Dawn grâce à une modélisation, dans lequel il interprète le personnage de Josh[19].

En , il décroche l'Emmy Awards du meilleur acteur de série dramatique pour son rôle dans la série Mr. Robot[20]. Durant la même année, grâce à une critique très positive de la série, celle-ci remporte le Golden Globes de la meilleure série dramatique[21]. En août 2018, la dernière saison de Mr. Robot est annoncée, la saison 4 diffusée en 2019 s'étalera sur douze derniers épisodes. Le créateur de la série indique qu'il a décidé de mettre un terme à son œuvre pour éviter de « tirer trop sur la corde »[21].

En novembre 2016, il est annoncé que Rami Malek jouerait le célèbre chanteur du groupe Queen, Freddie Mercury, dans le film biographique Bohemian Rhapsody[22]. Pour se préparer au rôle, Malek s'installe à Londres où il dispose d'un coach en dialecte, d'un coach de mouvements et prend des cours de piano et de chant[4]. Chaque jour, afin d'améliorer sa performance, il étudiait des vidéos de Mercury, notamment en visionnant la vidéo du concert Live Aid[23]. Il a également dû s'habituer à chanter et à parler avec de fausses dents qui imitait la supraclusion du chanteur[4].

Le film reçoit des critiques mitigées quant à la réalisation et au scénario. En revanche, les différentes critiques s'accordent sur la performance de Rami Malek à travers son jeu d'acteur[24],[25]. Il est par ailleurs nommé au Golden Globes 2019, dans la catégorie « Meilleur acteur »[26],[27].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis 2018, il est en couple avec l'actrice Lucy Boynton, rencontrée sur le tournage de Bohemian Rhapsody[28],[29].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Prochainement

Court métrage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Alexis Tomassian est la voix la plus régulière de Rami Malek. Franck Lorrain l'a également doublé à trois occasions.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prisma Média, « Rami Malek - La biographie de Rami Malek avec Voici.fr », sur Voici.fr (consulté le 8 décembre 2018)
  2. a et b (en) Jeremy Egner, « Rami Malek of ‘Mr. Robot’: The Face of Hacktivism », New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en-GB) Tom Lamont, « Rami Malek: ‘Being offered the part of Freddie Mercury was a gun-to-the-head moment’ », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  4. a b c d et e (en-US) Cara Buckley, « Rami Malek, Catching Mercury », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  5. (en-US) Neil Drumming, « Looking Back on ‘Mr. Robot’ and a Season of Hacker Drama », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  6. (en-GB) Sarah Hughes, « Mr Robot's Rami Malek: 'The world is in chaos – and all we do is hyperconsume' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  7. (en-US) « Rami Malek on how Mr Robot changed his life », sur Star2.com, (consulté le 8 décembre 2018)
  8. (en) « The Summer TV Heartthrob No One Saw Coming », sur BuzzFeed, (consulté le 9 septembre 2018)
  9. (en) « Stars who brought family to the 2017 Golden Globes - Rami Malek & Jasmine Malek », sur www.eonline.com, (consulté le 9 septembre 2018)
  10. (en) Variety Staff et Variety Staff, « Actors on Actors: Kirsten Dunst and Rami Malek (Full Video) », sur Variety, (consulté le 8 décembre 2018)
  11. a et b (en-US) « Egyptian actor goes from making falafel to Hollywood », sur Egypt Independent, (consulté le 8 décembre 2018)
  12. (en) « Baby-faced Rami Malek matures with war role », www.theglobeandmail.com,‎ (lire en ligne)
  13. « The Verge: Rami Malek - Movieline », sur archive.is, (consulté le 8 décembre 2018)
  14. (en) Lenika Cruz, « Why Rami Malek Says the Term 'Female Director' Makes Him Laugh », sur Glamour (consulté le 8 décembre 2018)
  15. « WebCite query result », sur www.webcitation.org (consulté le 8 décembre 2018)
  16. (en) Paul Tassi, « The 'Until Dawn' Ending That Fixes The Problem With Every Horror Movie », sur Forbes (consulté le 8 décembre 2018)
  17. « Test Until Dawn : Quand le slasher movie devient un jeu vidéo sur PS4 », sur Jeuxvideo.com (consulté le 8 décembre 2018)
  18. « Charts France : Until Dawn se vend mieux que Metal Gear Solid 5 ! », sur JeuxActu (consulté le 8 décembre 2018)
  19. « Pourquoi vous allez adorer "Until Dawn" (même si vous n'aimez pas les jeux vidéo) », sur France TV Info, (consulté le 9 septembre 2018)
  20. « Palmarès des Emmy Awards 2016 : tous les gagnants et les photos du tapis rouge », sur purebreak.com (consulté le 19 septembre 2016).
  21. a et b Bastien Hauguel, « Fin de programme pour Mr. Robot après 4 saisons », Le Point,‎ (lire en ligne)
  22. (en) Bruce Fretts, « ‘Bohemian Rhapsody’ Trailer: Rami Malek Has the Freddie Mercury Moves », New York Times,‎ (lire en ligne)
  23. « Bohemian Rhapsody film: How Rami Malek became Freddie Mercury », sur www.news.com.au (consulté le 8 décembre 2018)
  24. « Bohemian Rhapsody: Rami Malek ne parvient pas à sauver le biopic sur Freddie Mercury », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  25. Thomas Sotinel, « « Bohemian Rhapsody » : Freddie Mercury au bord de la canonisation », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  26. Claire, « Bohemian Rhapsody : Rami Malek nominé pour les Golden Globes », (consulté le 8 décembre 2018)
  27. « Lady Gaga, Rami Malek, Timothee Chalamet en course pour les Golden Globes 2019 », sur FIGARO, (consulté le 8 décembre 2018)
  28. Closermag.fr, « Rami Malek en couple : l'acteur est amoureux de sa partenaire de Bohemian Rhapsody », Closermag.fr,‎ (lire en ligne)
  29. « Rami Malek kisses co-star Lucy Boynton during lunch date in Hollywood », sur Mail Online, (consulté le 8 décembre 2018)
  30. « Emmy Awards 2016 : "Game of Thrones", Rami Malek… Le palmarès complet », sur LCI (consulté le 19 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]