Andrew Garfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Andrew Garfield
Description de cette image, également commentée ci-après
Andrew Garfield à l'avant-première de The Amazing Spider-Man en 2011
Nom de naissance Andrew Russell Garfield
Naissance (38 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Nationalité Britannique
Américaine
Profession Acteur
Films notables Boy A
The Social Network
The Amazing Spider-Man (diptyque de Marc Webb)
Tu ne tueras point
Silence
Tick, Tick... Boom!
Spider-Man: No Way Home
Séries notables Sugar Rush
Doctor Who

Andrew Garfield, né le à Los Angeles (Californie), est un acteur britanno-américain.

Il remporte le British Academy Television Award du meilleur acteur pour son rôle dans le film anglais Boy A (2007) avant d'être révélé au public international par le premier rôle masculin du drame indépendant Never Let Me Go et un second rôle dans l'acclamé biopic The Social Network.

Entre 2012 et 2014, il reprend le rôle de Spider-Man dans deux films, succédant ainsi à l’acteur Tobey Maguire. Pourtant, les résultats du second opus dans lequel il joue sont décevants, et les studios Sony et Marvel décident de « rebooter » la saga avec Tom Holland dans le rôle principal[1]. Les trois interprètes reprennent leurs rôles dans le crossover Spider-Man : No Way Home (2021) au sein duquel Garfield conclut l’arc narratif de son personnage laissé à l’abandon quelques années auparavant[2].

Toutefois, à partir de l’année 2016, l’acteur britanno-américain se tourne vers des films plus académiques et plus tragiques. Il interprète ainsi le soldat Desmond Doss qui refuse d’utiliser les armes pour combattre l’ennemi japonais dans Tu ne tueras point du réalisateur Mel Gibson qui lui vaudra une nomination à l’Oscar du meilleur acteur, avant d’être la vedette de plusieurs œuvres remarquées : Silence (2017), Breathe (2017), Dans les Yeux de Tammy Faye (2021).

Sa performance dans la comédie musicale Tick, Tick... Boom! diffusée sur Netflix en 2021 lui vaut le Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou comédie et une nomination aux Oscars 2022 pour l’Oscar du meilleur acteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Andrew Garfield est né à Los Angeles d'une mère anglaise de l'Essex et d'un père américain de Californie[3],[4]. Sa famille déménage au Royaume-Uni un an après sa naissance[3], dans la région de Surrey.

Il intègre la City of London Freemen's School (en) d'Ashtead, une école renommée pour ses cours de théâtre et de musique[5]. Puis, il rentre ensuite à la Central School of Speech and Drama, une école d'art dramatique où il obtient son diplôme en 2004[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2008, il était en couple avec l'actrice Shannon Woodward, dont il s'est séparé trois ans après, en [7],.

En 2011, il entame une relation amoureuse avec l'actrice Emma Stone rencontrée la même année sur le tournage du film The Amazing Spider-Man[8]. Après avoir fait plusieurs mois de pause dans leur relation, le couple se sépare officiellement fin 2015[9],[10].

Il a été en couple avec Alyssa Miller de juin 2021 à mars 2022.[réf. nécessaire]

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation britannique[modifier | modifier le code]

L'acteur aux côtés du réalisateur Mark Romanek à la première de Never Let Me Go au Festival international du film de Toronto 2010.

Andrew Garfield commence sa carrière de comédien à l'adolescence. En 2004, il remporte un MEN Theatre Award pour sa performance dans Kes au Royal Exchange Theatre de Manchester (où il a également interprété Roméo et Juliette de Shakespeare l'année suivante), et également le prix de la révélation de l'année des Evening Standard Theatre Awards en 2006.

En , il est nommé numéro un des « 10 acteurs à voir » du magazine Variety[11]. Le mois suivant, il figure dans le casting du drame Lions et Agneaux (Lions for Lambs), réalisé par Robert Redford, interprétant un étudiant américain. Il joue aussi le rôle principal du téléfilm de John Crowley, Boy A, diffusé à la télévision britannique sur Channel 4 (et sorti dans les salles françaises en 2009), et pour lequel il remporta le British Academy Television Award du meilleur acteur en 2008.

En 2009, il apparaît dans le film anglo-canado-français de Terry Gilliam L'Imaginarium du docteur Parnassus (The Imaginarium of Doctor Parnassus)[12] et tient le premier rôle dans la trilogie de téléfilms policiers britanniques The Red Riding Trilogy.

Percée hollywoodienne[modifier | modifier le code]

L'année 2010 va marquer un tournant dans sa carrière : en juillet, il est choisi par les studios Sony, parmi une poignée d'autres acteurs triés sur le volet, pour incarner Peter Parker / Spider-Man dans le reboot du blockbuster Spider-Man, sous la direction de Marc Webb[13].

Le mois de septembre va confirmer la pertinence de ce choix : sort d'abord aux États-Unis le drame indépendant Never Let Me Go[14] de Mark Romanek adapté du roman de Kazuo Ishiguro, Auprès de moi toujours. L'acteur y livre une performance habitée, autour de deux compatriotes déjà très suivies à l'international, Keira Knightley et Carey Mulligan.

L'acteur au San Diego Comic-Con 2011, pour la promotion de The Amazing Spider-Man.

Puis le très attendu biopic The Social Network de David Fincher le lance définitivement. L'acteur se voit confier le rôle d'Eduardo Saverin, le meilleur ami du protagoniste interprété par Jesse Eisenberg. Le long-métrage est acclamé par la critique et fonctionne particulièrement bien au box-office mondial. Quant à la performance de l'acteur, elle est saluée par une nomination aux Golden Globes et aux BAFTA.

L'année 2011 est occupée par le tournage de Spider-Man puis les répétitions d'une reprise de Mort d'un Commis Voyageur, la pièce d'Arthur Miller. Ces premiers pas sur les planches, dans le rôle de Biff Loman, ont lieu en , et sont couronnées d'une nomination aux Tony Awards. L'été suivant, il devient le nouveau Peter Parker pour le monde entier. Les critiques sont bonnes, et le box-office positif[15]. Mais la domination de Disney/Marvel sur les blockbusters de superhéros conduit Sony à concevoir une suite destinée à lancer plusieurs films.

En 2014, l'acteur incarne à nouveau l'homme-araignée dans le commercialement ambitieux The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros[16]. Cette fois, les critiques sont mauvaises et le box-office américain décevant.

Cinéma indépendant[modifier | modifier le code]

L'acteur à la première de 99 Homes à la Mostra de Venise 2014.

Parallèlement, il coproduit un drame indépendant dans lequel il évolue, face à l'acclamé Michael Shannon. 99 Homes est un drame social âpre coécrit et réalisé par Ramin Bahrani. Si l'accueil critique est excellent dans les festivals dès la fin de l'été 2014, la sortie sera repoussée à .

En , le studio Sony annule la préproduction du troisième opus et met fin à sa collaboration avec l'acteur. Avec leur nouvel associé Marvel Studios, il est décidé une seconde fois de faire un reboot de la franchise, avec un nouveau film prévu pour 2017[17]. Fin , Tom Holland est annoncé comme le remplaçant d'Andrew Garfield dans le rôle-titre.

Il va enchaîner avec des projets plus matures et forts, lui permettant de valoriser son potentiel d'acteur dramatique et tragique dévoilé dans Never Let Me Go.

En 2016, il est ainsi la tête d'affiche du film de guerre Tu ne tueras point, qui marque le grand retour de Mel Gibson à la réalisation. Il y incarne le soldat Desmond T. Doss, objecteur de conscience durant la seconde guerre mondiale. Puis il tient l'un des deux premiers rôles masculins du drame historique Silence de Martin Scorsese.

En 2018, il tient le rôle principal du drame Under the Silver Lake, troisième long métrage de l'acclamé cinéaste indépendant David Robert Mitchell, présenté en compétition au Festival de Cannes.

En 2021, il fait exceptionnellement son retour dans le rôle de Spider-Man, dans Spider-Man: No Way Home, aux côtés des deux autres interprètes de ce rôle, Tom Holland et Tobey Maguire. La même année, il incarne le compositeur Jonathan Larson dans le film Tick, Tick… Boom!, adaptation cinématographique de la comédie musicale du même nom, réalisé par le compositeur Lin-Manuel Miranda et diffusé sur Netflix[18]. L'acteur s'est entraîné au chant pendant un an pour se préparer au rôle[19].

En 2022, il est à l'affiche de la mini-série Sur ordre de Dieu, dont les épisodes sont réalisés par David Mackenzie. Il s'agit d'une adaptation du livre du même nom de Jon Krakauer.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]
Années 2020[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Clip[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française, à ses débuts Andrew Garfield a été doublé par Aurélien Ringelheim dans les séries Sugar Rush et Doctor Who, Taric Mehani dans Boy A et Donald Reignoux[20] dans Lions et Agneaux. Par la suite, l'acteur a été doublé par Vincent de Boüard (L'Imaginarium du docteur Parnassus[20]), par Cédric Dumond[20] (dans les trois téléfilms The Red Riding Trilogy), ainsi qu'à deux reprises par Julien Bouanich (Never Let Me Go et The Social Network[n 2]).

Puis, Donald Reignoux devient à partir du film The Amazing Spider-Man la voix française régulière de l'acteur, le retrouvant notamment dans Tu ne tueras point, Silence, Breathe, Mainstream ou encore Tick, Tick… Boom!. Exceptionnellement, Olivier Brun lui prête sa voix dans 99 Homes[21] et Julien Chettle dans Under the Silver Lake[n 2].

En version québécoise, Gabriel Lessard est la voix régulière de l'acteur (dont Le Réseau social, les films L'Extraordinaire Spider-Man 1 et 2, Éviction, Hacksaw Ridge, Silence[22]etc.). À titre exceptionnel, Claude Gagnon le double dans L'Imaginarium du docteur Parnassus[22].

Version française
Donald Reignoux : The Amazing Spider-Man 1 et 2[20], Tu ne tueras point[20], Silence[20], Mainstream[20], Tick, Tick... Boom![20]…, etc.
Version québécoise
Note : La liste indique les titres québécois.
Gabriel Lessard : Le Réseau social[22], L'Extraordinaire Spider-Man 1 et 2[22], Éviction[22], Hacksaw Ridge…, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « … A million dollars isn't cool. You know what's cool? … A billion dollars. And that shut everybody up. ».
  2. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pourquoi Andrew Garfield a-t-il été viré de la saga Spider-Man ? », sur LCI.fr (consulté le ).
  2. Aïssatou Loum, « Spider-Man No Way Home : Andrew Garfield brise son silence ! », sur Brain Damaged, (consulté le ).
  3. a et b (en) Mark Shenton, . Biographie, Broadway.com in London, (consulté le ).
  4. (en) Miles Fielder, . Biographie sur list.co.uk pour le film Lions et Agneaux The List (en), (consulté le ).
  5. (en) City of London Freemen's School - Alumni, sur le site de la City of London Freemen's School. (consulté le ).
  6. (en) Michael Grandage, Why Support Us, sur le site de la Central School of Speech and Drama. (consulté le ).
  7. (en) « Andrew Garfield splits girlfriend Shannon Woodward year romance » sur Dailymail.co.uk, (consulté le ).
  8. (en) « This Week's Cover: The Amazing Spider-Man heads up your Summer Must List », sur Entertainment Weekly.com, (consulté le ).
  9. (en) « Emma Stone and Andrew Garfield Have Reportedly Split For Good », sur Vanityfair.com, (consulté le ).
  10. (en) Nardine Saad, « Emma Stone, Andrew Garfield split 'a couple of months ago,' reports say », sur Los Angeles Times.com, (consulté le ).
  11. (en) Karen Idelson, . Andrew Garfield 'Lions' actor certainly not a lamb anymore, Variety.com, (consulté le ).
  12. (en) Rob Carnevale. Lions For Lambs - Andrew Garfield interview sur IndieLondon.com, (consulté le ).
  13. « Andrew Garfield est le nouveau Spider-Man ! » sur AlloCiné.fr, (consulté le ).
  14. (en) Ali Jaafar, Keira Knightley set for Fox's Never sur IndieLondon.com, le , (consulté le ).
  15. (en) « Filmographie à venir d'Andrew Garfield », sur IMDb.com, (consulté le ).
  16. « Fiche du film » sur IMDb.com, (consulté le ).
  17. (en-US) Stuart Oldham, « Spider-Man Returns to Marvel; New Movie Coming in 2017 », sur Variety, (consulté le ).
  18. « Andrew Garfield jouera dans le film musical Tick Tick Boom », sur We Love Cinema (consulté le ).
  19. AlloCine, « Tick Tick Boom sur Netflix : Andrew Garfield a appris à chanter pour le film ! », sur Allociné (consulté le ).
  20. a b c d e f g et h « Comédiens ayant doublé Andrew Garfield en France », sur RS Doublage, (consulté le ) [dernière m-à-j].
  21. « Fiche du doublage français du film », sur Alterego75.fr.
  22. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Andrew Garfield au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]