La rumeur court…

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rumeur.
La rumeur court…
Titre original Rumor Has It…
Réalisation Rob Reiner
Scénario Ted Griffin
Acteurs principaux
Sociétés de production Village Roadshow Pictures
Section Eight Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie romantique
Durée 96 minutes
Sortie 2005

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La rumeur court… (Rumor Has It…) est une comédie romantique américaine réalisée par Rob Reiner, sortie en 2005.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1997, Sarah Huttinger qui vient de se fiancer, se rend compte que des histoires de sa famille ont inspiré le film Le Lauréat. Elle essaye alors de chercher des traces de ses origines.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le scénariste Ted Griffin devait effectuer sur ce film ses débuts en tant que réalisateur, mais le studio l'évinça du projet au profit de Rob Reiner, sans qu'aucune raison ne soit annoncée.

Le comédien George Hamilton y apparaît dans son propre rôle.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu à Los Angeles, Pasadena et San Francisco, en Californie.

Musique[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Le film sort en avant-premier en Allemagne, le . Le Canada et les États-Unis le regardent dès le .

Quant ) l’Europe, il sort le en France et le en Belgique.

Box office[modifier | modifier le code]

Ce film est celui qui a connu la plus grosse différence de revenus de la première semaine à la seconde dans un nombre de salle de cinéma limité. En effet, lors de sa première semaine, aux États-Unis, il a récolté 3 473 155 de dollars alors que lors de sa seconde semaine, il est passé à 9 364 661 de dollars, soit une évolution de 169,6 % d'une semaine à l'autre, ce qui est un record[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], Box Office Mojo.

Liens externes[modifier | modifier le code]