Brad Pitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pitt.

Brad Pitt

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Brad Pitt, en 2014.

Nom de naissance William Bradley Pitt
Naissance 18 décembre 1963 (50 ans)
Shawnee, Oklahoma, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Producteur
Films notables Cf. Filmographie

Brad Pitt, de son vrai nom William Bradley Pitt, est un acteur et producteur de cinéma américain né le 18 décembre 1963 à Shawnee, dans l'Oklahoma (États-Unis).

Repéré dans une publicité pour Levi's, Brad Pitt sort de l'anonymat grâce à un petit rôle dans le film Thelma et Louise de Ridley Scott. En très peu de temps, il devient une véritable star et sa collaboration avec le réalisateur David Fincher donne naissance aux films cultes Seven, Fight Club et L'Étrange Histoire de Benjamin Button. Il tourne dans de nombreux autres succès comme Entretien avec un vampire de Neil Jordan, Ocean's Eleven et ses suites de Steven Soderbergh, Troie de Wolfgang Petersen, Inglourious Basterds de Quentin Tarantino et World War Z de Marc Forster. Au cours de sa carrière, il a reçu quatre nominations aux Oscars et cinq nominations aux Golden Globes, dont un remporté pour L'Armée des douze singes de Terry Gilliam en 1996.

Sex-symbol des années 1990, Brad Pitt est le premier acteur élu deux fois « Homme le plus sexy du monde » par le magazine People en 1995 et en 2000. Avec sa femme Angelina Jolie (rencontrée sur le tournage de Mr et Mrs Smith), il est le père de six enfants et forme le couple le plus médiatisé des années 2000. Ils se sont beaucoup impliqués dans les causes humanitaires et sociales, en aidant notamment les victimes du tsunami de 2004 et de l'ouragan Katrina. Brad Pitt est l'un des acteurs les plus populaires du monde.

À partir de 2002, il s'investit également dans la production via sa société Plan B Entertainment avec des films tels que Les Infiltrés de Martin Scorsese et Twelve Years a Slave de Steve McQueen, qui ont chacun été récompensés par l'Oscar du meilleur film en 2007 et 2014, The Tree of Life de Terrence Malick, qui a reçu la Palme d'or au Festival de Cannes en 2011, ou des succès publics comme Charlie et la Chocolaterie, Kick-Ass et World War Z.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Springfield, ville où Brad Pitt a passé son enfance.

Brad Pitt est né le 18 décembre 1963 à Shawnee, dans l'Oklahoma. Son père, William Alvin Pitt, est dirigeant d'une entreprise de transport et sa mère, Jane, est conseillère d'éducation dans un lycée[1]. Selon lui, il compte des ancêtres allemands, amérindiens, britanniques (anglais, écossais et gallois) et irlandais[2]. Avec son frère Doug (né en 1966) et sa sœur Julie (née en 1969), il grandit à Springfield dans l'État du Missouri où il est enfant de chœur dans une église baptiste[3]. Il fait ses études à la Kickapoo High School de Springfield, où il fait partie de plusieurs équipes sportives, participe au club d'éloquence et se produit dans des spectacles musicaux, un premier pas vers la profession de comédien, une carrière à laquelle il ne se destine pourtant pas[4].

Après ses études secondaires, il entreprend des études d'architecture et de design qu'il abandonne avant la fin pour poursuivre des études de journalisme et publicité à l'Université du Missouri à Columbia[4]. Il les abandonne également avant d'obtenir son diplôme de fin d'études car il s'est découvert une passion pour le cinéma et une vocation d'acteur lors de représentations universitaires[3]. Avec 300 dollars en poche, il part à Los Angeles pour commencer une carrière d'acteur, sur les conseils d'un de ses amis d'enfance, Jay Morin. Ses débuts sont difficiles et il doit faire de multiples petits boulots pour survivre[3]. Il est contraint de travailler comme déménageur, chauffeur livreur, serveur déguisé en poulet pour une chaîne de restaurants et même chauffeur de stripteaseuses. Durant son temps libre, il suit des cours d'art dramatique dans l'atelier de Roy London et essaie de se faire remarquer dans la profession en enchaînant les auditions[4],[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Brad Pitt à l'avant-première du film Inglourious Basterds en 2009 à Berlin.

En 1987, Brad Pitt parvient à obtenir des petits rôles dans Sens unique avec Kevin Costner et dans Neige sur Beverly Hills avec Robert Downey Jr., adapté du roman Moins que zéro de Bret Easton Ellis. La même année, il arrive à décrocher un rôle récurrent dans la célèbre série télévisée Dallas. Il apparaît dans quatre épisodes de cette série[6], ce qui lui ouvre un peu plus les portes de la télévision. Il a notamment l'occasion de donner la réplique à Johnny Depp dans un épisode de 21 Jump Street. En 1988, il interprète son premier vrai rôle au cinéma dans The Dark Side of the Sun, tourné en Yougoslavie, mais la guerre civile fait fuir toute l'équipe de tournage qui perd la plupart des images tournées. Celles-ci ne seront retrouvées qu'en 1996[4]. En 1989, il tient l'un des rôles principaux du film d'horreur Cutting Class[7]. On le retrouve en 1990 aux côtés de Juliette Lewis dans le téléfilm Trop jeune pour mourir, dans lequel il interprète un drogué qui contraint sa petite amie à se prostituer. L'année suivante, il joue un étudiant champion du 800 m dans Rebelles (Across the Tracks) avec Rick Schroder dans le rôle de son jeune frère. Mais c'est une publicité sulfureuse pour les jeans Levi's qui lui permet de se faire remarquer dans le milieu du show-bizz[8].

En 1991, son apparition en auto-stoppeur sexy dans Thelma et Louise de Ridley Scott, lui permet enfin de sortir de l'anonymat et d'attirer l'attention du public. Sa scène d'amour avec Geena Davis le propulse parmi les nouveaux sex-symbol du cinéma américain[9]. Les réalisateurs commencent à s'intéresser à lui et on le retrouve la même année en rocker obsédé dans Johnny Suede. En 1992, Robert Redford (qu'on a souvent considéré comme son père spirituel en raison de sa ressemblance) lui offre un rôle plus important dans Et au milieu coule une rivière, qui lance définitivement sa carrière[10]. Brad Pitt affirme plus tard s'être senti sous pression pendant le tournage de ce film, trouvant étrange que son interprétation lui ait permis de se révéler car il estime que c'est l'une de ses « plus faibles »[11]. En 1993, il décide de prendre des risques et se transforme en tueur en série dans Kalifornia de Dominic Sena, aux côtés de Juliette Lewis et David Duchovny. Il continue à déformer son image de jeune premier dans True Romance de Tony Scott, dans lequel il joue un junkie au style grunge[12], aux côtés de Christian Slater et Patricia Arquette. Le film est un échec commercial mais deviendra un film culte.

Brad Pitt assurant la promotion de The Tree of Life au festival de Cannes 2011.

En 1994, Brad Pitt incarne Louis de Pointe du Lac, un aristocrate de Louisiane transformé en vampire par Lestat (interprété par Tom Cruise), dans Entretien avec un vampire de Neil Jordan. Cette adaptation d'un roman d'Anne Rice est le premier grand succès commercial dans lequel il tient le premier rôle[13] et lui vaut sa première récompense, un MTV Movie Award pour le meilleur duo à l'écran. La même année, il est le fils aventurier d'Anthony Hopkins dans le drame romantique Légendes d'automne d'Edward Zwick, l'adaptation de la nouvelle de Jim Harrison. Son interprétation est bien accueillie par la critique et il reçoit sa première nomination pour le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique[14]. En 1995, il se retrouve à l'affiche de deux films qui vont marquer les esprits. Dans Seven de David Fincher, il fait équipe avec Morgan Freeman pour attraper un tueur en série cruel et machiavélique. Ce thriller très sombre et non conventionnel est un énorme succès critique et commercial, et est désormais reconnu comme l'un des meilleurs films des années 1990. L'acteur est autant enthousiasmé par la qualité du film que par son rôle de flic impulsif, estimant que ce personnage moins lisse que les autres lui a ouvert de nouveaux horizons[15]. Dans L'Armée des douze singes de Terry Gilliam, il est un défenseur de la cause animale interné dans un asile psychiatrique avec Bruce Willis. Son interprétation lui vaut d'être récompensé par le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle[14] et d'être nommé pour l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle[16]. Il est élu « Homme le plus sexy du monde » par le magazine People en 1995 et il le sera de nouveau en 2000[17].

En 1996, Brad Pitt joue un avocat déterminé dans Sleepers de Barry Levinson, aux côtés de Robert De Niro, Dustin Hoffman, Kevin Bacon et Jason Patric. En 1997, il interprète un terroriste de l'IRA qui affronte Harrison Ford dans Ennemis Rapprochés d'Alan J. Pakula. De plus en plus sollicité aussi bien dans son pays que dans le monde entier, il incarne l'alpiniste autrichien Heinrich Harrer dans Sept ans au Tibet de Jean-Jacques Annaud. Il s'entraîne plusieurs mois pour ce rôle, pratiquant l'alpinisme en Californie et dans les Alpes. Néanmoins, le film est mal vu par les autorités chinoises à cause de son supposé message pro-Tibet et vaut à Brad Pitt une interdiction d'entrée en Chine[18]. En 1998, il prête ses traits à la Mort dans Rencontre avec Joe Black de Martin Brest, qui lui permet de retrouver Anthony Hopkins. En 1999, il casse de nouveau son image en incarnant Tyler Durden, un dangereux vendeur de savon dans Fight Club, l'adaptation du roman de Chuck Palahniuk réalisée par son ami David Fincher. Il prépare son rôle rigoureusement en prenant des leçons de boxe, de taekwondo, de grappling[19] et de fabrication de savon[20]. Il va jusqu'à aller se faire enlever des petits bouts de ses dents chez un dentiste afin de coller au maximum à son personnage, qui n'a pas des dents parfaites (ces morceaux sont réimplantés après le tournage du film[21]). Son personnage de Tyler Durden figure désormais à la première place du classement des 100 meilleurs personnages de films établi en 2008 par le magazine Empire[22]. Suite à ce film-choc qui suscite de nombreuses controverses à sa sortie[23], Brad Pitt entre dans le cercle des acteurs les mieux payés de la planète avec près de 20 millions de dollars par film[24].

En 2000, Brad Pitt surprend une fois de plus en interprétant un boxeur gitan à l'accent inintelligible dans Snatch de Guy Ritchie[25]. En 2001, il forme un couple en cavale avec Julia Roberts dans Le Mexicain de Gore Verbinski. La même année, l'acteur retrouve Robert Redford et Tony Scott pour Spy Game avant d'intégrer le prestigieux casting de Ocean's Eleven de Steven Soderbergh (remake du film de 1960 L'Inconnu de Las Vegas) aux côtés de George Clooney, Matt Damon, Don Cheadle, Andy Garcia et de nouveau Julia Roberts. Ce film de gangsters à l'esprit décontracté est un très grand succès commercial et sera suivi de deux suites[13]. Le 22 novembre 2001, il fait une apparition exceptionnelle dans un épisode de Friends, en jouant le rôle d'un ancien obèse qui voue une rancune tenace à Rachel Green, interprétée par Jennifer Aniston, qui est alors son épouse[26]. En 2002, Brad Pitt et Matt Damon acceptent de se glisser le temps d'un caméo dans la peau de deux candidats d'un jeu télévisé dans la première réalisation de leur ami George Clooney, Confessions d'un homme dangereux. Il s'essaie ensuite au film d'animation en prêtant sa voix à Sinbad dans Sinbad : La Légende des sept mers. En 2004, il tourne dans deux des plus grands succès au box-office de l'année en incarnant le célèbre guerrier Achille dans le péplum Troie de Wolfgang Petersen, et en reprenant le rôle de Rusty Ryan dans Ocean's Twelve[13]. Il s'entraîne intensivement à l'épée et physiquement pendant six mois pour son rôle dans Troie[27]. De façon ironique, il se blesse au tendon d'Achille durant le tournage[28]. Troie est également le premier film produit par Plan B Entertainment, la société de production que Brad Pitt a fondée avec Jennifer Aniston et Brad Grey[29].

Photographie de Brad Pitt lors du Festival de Cannes 2013
Brad Pitt lors du Festival de Cannes 2013.

En 2005, Brad Pitt est à l'affiche de Mr et Mrs. Smith de Doug Liman avec Angelina Jolie, dans lequel ils jouent un couple marié qui s'aperçoivent mutuellement que leur conjoint exerce la profession de tueur à gages. L'acteur et l'actrice tombent amoureux lors du tournage, alors que Brad Pitt est encore marié à Jennifer Aniston[30]. Le film est une nouvelle fois l'un des plus grands succès au box-office de l'année[13] et l'acteur enchaîne avec une publicité pour Heineken diffusée durant le Super Bowl, pour laquelle il empoche la somme de 4 500 000 $. Il joue ensuite le mari de Cate Blanchett dans Babel de Alejandro González Iñárritu. Ce film international est très bien accueilli par la critique et Brad Pitt reçoit une nouvelle nomination pour le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle[14]. Il affirme qu'avoir accepté ce rôle est « l'une des meilleures décisions » de sa carrière[31]. En 2007, il reprend pour la troisième fois son rôle de Rusty Ryan dans Ocean's Thirteen, qui connaît un succès commercial comme ses deux précédents volets[13]. Il incarne ensuite le célèbre hors-la-loi Jesse James dans L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d'Andrew Dominik. Ce western dramatique est un échec commercial mais sa performance lui vaut de remporter la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine lors de la 64e Mostra de Venise[32]. Il tourne ensuite sous la direction des frères Coen et retrouve par la même occasion George Clooney avec Burn After Reading, dans lequel il tient un rôle de débile mental. Il commence l'année 2009 par une troisième collaboration avec son réalisateur « fétiche » David Fincher dans le film fantastique L'Étrange Histoire de Benjamin Button, l'histoire d'un homme qui naquit à l'âge de 80 ans et vécut sa vie à l'envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Ce film à la fois étrange et émouvant lui permet d'être nommé pour la première fois à l'Oscar du meilleur acteur[16] et pour la deuxième fois au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique[14]. Il enchaîne la même année avec Inglourious Basterds de Quentin Tarantino, où il interprète un lieutenant américain scalpant les nazis à la tête de son commando. En 2007 et 2009, il figure sur la liste de Time Magazine des 100 personnalités les plus influentes dans le monde[33],[34].

En 2010, Brad Pitt prête sa voix au personnage de Metroman dans le film d'animation Megamind. L'année suivante, il partage la vedette avec Sean Penn dans The Tree of Life de Terrence Malick, récompensé par la Palme d'or au Festival de Cannes 2011. Il incarne ensuite Billy Beane, l'entraîneur de l'équipe de baseball des Oakland Athletics dans Le Stratège. Ce biopic lui permet d'être une nouvelle fois nommé à l'Oscar du meilleur acteur[16] et au Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique[14] pour ce rôle. En 2012, Brad Pitt tient le rôle d'un tueur froid et cynique dans Cogan : La Mort en douce d'Andrew Dominik. Comme Jesse James du même réalisateur, c'est un échec commercial mais les critiques sont positives. En 2013, il produit et tient le rôle principal du film d'horreur post-apocalyptique World War Z, libre adaptation d'un roman de Max Brooks. Malgré un tournage chaotique, ce film devient le plus grand succès commercial de sa carrière[13]. Il joue ensuite un petit rôle dans Twelve Years a Slave, qu'il produit, aux côtés de Michael Fassbender et retrouve ce dernier aux côtés de Cameron Diaz, Javier Bardem et Penelope Cruz dans Cartel de Ridley Scott. Il est ensuite à l'affiche du film de guerre Fury (2014) de David Ayer.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Brad Pitt est végétarien et démocrate. Il a d'ailleurs soutenu John Kerry lors de l'élection présidentielle de 2004[35]. Il est aussi un défenseur du droit au mariage homosexuel[36]. En 2008, il a fait campagne contre la Proposition 8, visant à interdire le mariage homosexuel en Californie[37]. Il se déclare agnostique à 80 % et athée à 20 %, mais annonce qu'il respecte toute croyance religieuse, tant que c'est fait de façon pacifique[38]. Progressiste reconnu, il est en revanche favorable au port d'arme à feu, estimant que c'est un droit qui fait partie intégrante de la culture américaine[39]. Il a avoué être un grand fan de l'émission Jackass diffusée sur MTV, et a tenu à faire une apparition dans un épisode simulant son kidnapping[40].

Brad Pitt est très engagé depuis les années 2000 dans diverses causes humanitaires. Il soutient l'organisation ONE, qui lutte contre l'extrême pauvreté et l'épidémie de SIDA[41]. En 2005, il se rend au Pakistan avec Angelina Jolie après le séisme de 2005 au Cachemire[42]. En 2006, il crée la Make It Right Foundation, qui se consacre à rebâtir des logements à La Nouvelle-Orléans après le passage de l'ouragan Katrina[43]. Il a également créé avec Jolie une fondation, la Jolie-Pitt Foundation, destinée à aider les associations humanitaires à travers le monde, faisant notamment don d'un million de dollars à Médecins sans frontières[44]. En 2007, Jolie et lui font don d'un million de dollars à trois associations humanitaires œuvrant dans la région du Darfour[45]. Avec ses amis George Clooney et Matt Damon, il fait partie des fondateurs de l'organisation Not On Our Watch, dédiée à attirer l'attention médiatique afin de prévenir des génocides tel que celui du Darfour[46]. En 2010, la Jolie-Pitt Foundation fait à nouveau un don d'un million de dollars à Médecins Sans Frontières afin d'aider à apporter des soins d'urgence aux victimes du séisme de 2010 à Haïti[47].

Brad Pitt avec Matt Damon et George Clooney, deux de ses plus proches amis.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, Brad Pitt a des relations avec Robin Givens[48], puis avec Juliette Lewis, de dix ans sa cadette[10]. Il a ensuite une brève liaison avec Thandie Newton en 1994[49], avant de rencontrer Gwyneth Paltrow, avec qui il a une relation jusqu'en 1997[48]. Il rencontre Jennifer Aniston en 1998 et se marie avec elle le 29 juillet 2000[10]. Le couple annonce sa séparation en janvier 2005[50] et le divorce est officiellement prononcé le 2 octobre 2005[51]. Entre temps, il rencontre Angelina Jolie sur le tournage de Mr. et Mrs. Smith (Mr. & Mrs. Smith) et en tombe immédiatement amoureux. Une longue polémique décrit Angelina comme la briseuse du couple Aniston/Pitt, même si celle-ci déclare n'avoir eu cette relation qu'une fois le tournage terminé. Les deux stars le confirment après l'annonce officielle du divorce[30]. Ils vivent à présent ensemble et ont eu une petite fille, Shiloh Nouvel, en 2006. Angelina Jolie a accouché dans la nuit du 11 juillet 2008 de faux jumeaux : une fille et un garçon, Vivienne Marcheline et Knox Léon.

La famille Jolie-Pitt s'est installée en mai 2008 dans le département du Var en France, au château de Miraval dans la commune de Correns, qui appartient à un riche Américain qui leur signe alors un bail de location pour une durée de trois ans. Mais le bail est rompu le 24 septembre 2008, lorsque les « Brangelina » (surnom du couple Pitt-Jolie) quittent Miraval pour un palais des environs de Berlin, pour les besoins du tournage du film avec Brad Pitt, Inglourious Basterds. Depuis 2009, le couple s'est porté acquéreur de l'ensemble du domaine du château de Miraval, avec l'intention d'exploiter ce domaine viticole et de rénover la bâtisse classée. Cette autorisation est obtenue en 2010 d’après la presse locale. La même année, l'acteur, afin de recueillir des fonds pour la reconstruction en Louisiane, a vendu aux enchères une barrique de 200 litres du vin de château Miraval pour la somme de 10 000 $ au bénéfice de son association Make It Right.

En 2010, le couple achète la villa Costanza près du lac de Garde et de Vérone en Italie pour y passer la période estivale[52], mais vit principalement en France, à Correns dans le Var[53]. Aux États-Unis, ils détiennent des propriétés à Los Angeles, à Malibu, à Goleta (Californie) et à La Nouvelle-Orléans[54]. Le couple posséderait également une petite île artificielle à Dubaï, aux Émirats arabes unis[55]. Le nombre important de ces propriétés s'explique par le fait que Brad Pitt détient une très grande fortune estimée à 170 000 000 $, provenant essentiellement de ses contrats pour des films, des séries télévisées et des publicités[24]. En plus de ses activités dans le secteur du divertissement, l'acteur s'est également associé avec le créateur Pollaro pour lancer sa propre collection de meubles[56].

Angelina Jolie et Brad Pitt ont six enfants :

  • Maddox Chivan Jolie-Pitt, né Rachifio Vibol le 5 août 2001 au Cambodge. Maddox signifie « généreux » en gallois et Chivan « vie » en cambodgien, qu'on pourrait traduire par « vie généreuse » ;
  • Pax Thien Jolie-Pitt, né Pham Quang Sang le 23 novembre 2003 au Viêt Nam. Pax signifie « paix » en latin, et Thien, « ciel » en vietnamien ;
  • Zahara Marley Jolie-Pitt, née Yemrash le 8 janvier 2005 en Éthiopie. Zahara signifie « fleur » en arabe, et son second prénom, « Marley, » lui a été donné en hommage au chanteur jamaïcain Bob Marley ;
  • Shiloh Nouvel Jolie-Pitt, née le 27 mai 2006 en Namibie. Premier enfant biologique d'Angelina Jolie et de Brad Pitt, son premier prénom est d'origine hébraïque et signifie : « celle qui a été envoyée » ; son second prénom, Nouvel, lui a été donné en hommage à l'architecte français Jean Nouvel car Pitt est passionné par l'architecture ;
  • Knox Léon et Vivienne Marcheline Jolie-Pitt, sont les jumeaux biologiques de Brad et Angelina, Knox Léon étant l'aîné. Ils sont nés à la polyclinique Santa Maria de Nice en France, le 12 juillet 2008. Leurs prénoms sont inspirés de ceux des parents de Brad Pitt et d'Angelina Jolie. Vivienne ressemble au prénom français Viviane et Marcheline a été donné en hommage à la mère d'Angelina, Marcheline Bertrand. Knox est le prénom du grand-père de Brad Pitt. et Léon, celui de l'arrière-grand-père d'Angelina.

Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés le 23 août 2014 au château de Miraval, leur propriété varoise, en France, durant une cérémonie privée[57].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Un autre monde (A Stoning in Fulham County : Theodore « Teddy » Johnson
  • 1990 : Cas de conscience (The Image) : Steve Black
  • 1990 :Trop jeune pour mourir (Too Young to Die?) : Billy Canton

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Cette liste reprend les plus grands succès commerciaux de Brad Pitt, c'est-à-dire uniquement les films ayant dépassé les 100 000 000 $ au box-office mondial. Au total, l'acteur a rapporté 6 288 000 000 $ aux studios pour lesquels il a tourné[58].

Film Année Distributeur(s) Budget Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de la France France Alt=Image de la Terre Mondial
World War Z 2013 Paramount 190 000 000 $ 198 900 578 $ 2 435 450 entrées 526 100 578 $
Troie 2004 Warner Bros 175 000 000 $ 133 378 256 $ 2 714 181 entrées 497 409 852 $
Mr. et Mrs. Smith 2005 20th Century Fox 110 000 000 $ 186 336 279 $ 2 955 862 entrées 478 207 520 $
Ocean's Eleven 2001 Warner Bros 85 000 000 $ 183 417 150 $ 4 462 385 entrées 450 717 150 $
Ocean's Twelve 2004 Warner Bros 110 000 000 $ 125 544 280 $ 2 909 343 entrées 362 744 280 $
L'Étrange Histoire de Benjamin Button 2008 Paramount
Warner Bros
150 000 000 $ 127 509 326 $ 2 613 490 entrées 333 932 083 $
Se7en 1995 New Line 33 000 000 $ 100 125 643 $ 4 944 531 entrées 327 311 859 $
Megamind 2010 DreamWorks
Paramount
130 000 000 $ 148 415 853 $ 921 199 entrées 321 885 765 $
Inglourious Basterds 2009 Universal
Weinstein Company
70 000 000 $ 120 540 719 $ 2 860 955 entrées 321 455 689 $
Ocean's Thirteen 2007 Warner Bros 85 000 000 $ 117 154 724 $ 1 642 370 entrées 311 312 624 $
Entretien avec un vampire 1994 Warner Bros 60 000 000 $ 105 264 608 $ 1 630 482 entrées 223 664 608 $
L'Armée des douze singes 1995 Universal 29 000 000 $ 57 141 459 $ 2 273 496 entrées 168 839 459 $
Sleepers 1996 Warner Bros 44 000 000 $ 53 315 285 $ 1 758 373 entrées 165 615 285 $
Burn After Reading 2009 Focus Features
Studio Canal
37 000 000 $ 60 355 347 $ 1 459 910 entrées 163 720 069 $
Légendes d'automne 1994 TriStar 30 000 000 $ 66 638 883 $ 1 469 570 entrées 160 638 883 $
Happy Feet 2 2011 Warner Bros 135 000 000 $ 64 006 466 $ 630 013 entrées 150 406 466 $
Le Mexicain 2001 DreamWorks 57 000 000 $ 66 845 033 $ 2 724 461 entrées 147 845 033 $
Spy game, jeu d'espions 2001 Universal 115 000 000 $ 62 362 560 $ 1 459 726 entrées 143 049 560 $
Rencontre avec Joe Black 1998 Universal 90 000 000 $ 44 619 100 $ 2 729 903 entrées 142 940 100 $
Ennemis rapprochés 1997 Columbia 90 000 000 $ 42 868 348 $ 1 288 360 entrées 140 807 547 $
Babel 2006 Paramount 25 000 000 $ 34 302 837 $ 716 234 entrées 135 330 182 $
Sept ans au Tibet 1997 Columbia 70 000 000 $ 37 957 682 $ 2 801 708 entrées 131 457 682 $
Le Stratège 2011 Columbia 50 000 000 $ 75 605 492 $ 110 615 entrées 110 206 216 $
Fight Club 1999 20th Century Fox 63 000 000 $ 37 030 102 $ 1 092 320 entrées 100 853 753 $

Distinctions[modifier | modifier le code]

Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Brad Pitt. Pour une liste plus complète, se référer à l'Internet Movie Database[59].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • MTV Movie Awards 2006 : Meilleur combat pour Mr. et Mrs. Smith (partagé avec Angelina Jolie)

Nominations[modifier | modifier le code]

  • MTV Movie Awards 2005 :
    • Meilleur acteur pour Troie
    • Meilleur combat pour Troie (partagé avec Eric Bana)
  • Teen Choice Awards 2005 : Meilleur acteur dans un film d'action et d'aventures pour Mr. et Mrs. Smith

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jean-Pierre Michaël est la voix régulière de Brad Pitt depuis Ennemis rapprochés en 1997.

Au Québec, Alain Zouvi est la voix régulière de l'acteur.

En France[modifier | modifier le code]

et aussi :

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : La liste indique les titres québécois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Karen S. Schneider, « Look Who Bagged Brad », sur People.com (consulté le 31 mai 2012)
  2. (en) « Brad Pitt Biography », Internet Movie Database (consulté le 14 janvier 2013)
  3. a, b et c (en) Dotson Rader, « I have faith in my family », sur parade.com (consulté le 31 mai 2012)
  4. a, b, c et d (en) « Brad Pitt Filmography and Biography », sur Fox News.com (consulté le 31 mai 2012)
  5. (en) Tim Nudd, « Brad Pitt: “Strippers Changed My Life” », sur People.com (consulté le 31 mai 2012)
  6. (en) Garth Pierce, « Would the real Brad Pitt please stand up? », sur scotsman.com (consulté le 1 juin 2012)
  7. (en) « Brad Pitt Biography », sur biography.com (consulté le 1 juin 2012)
  8. Brad Pitt Levis commercial
  9. (en) « Brad Pitt's epic journey », sur BBC (consulté le 1 juin 2012)
  10. a, b et c (en) Janet Mock, « Brad Pitt Biography », sur people.com (consulté le 1 juin 2012)
  11. (en) Chris Mundy, « Slippin' around on the road with Brad Pitt », Rolling Stone,‎ 1er décembre 1994
  12. (en) Jeff Giles, « Total Recall: Brad Pitt's Best Movies », sur Rotten Tomatoes (consulté le 1 juin 2012)
  13. a, b, c, d, e et f (en) « Brad Pitt Box Office », sur Box Office Mojo (consulté le 1 juin 2012)
  14. a, b, c, d et e (en) « Award Search - Brad Pitt », sur Hollywood Foreign Press Association (consulté le 1 juin 2012)
  15. (en) Jamie Portman, « Into the Pitt », The Hamilton Spectator,‎ 16 septembre 1995
  16. a, b et c (en) « Academy Awards Database - Brad Pitt », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences (consulté le 1 juin 2012)
  17. (en) « Brad Pitt “sexiest man alive” », sur BBC (consulté le 3 juin 2012)
  18. Brad Pitt Biography and facts
  19. (en) Stephen Garrett, « Freeze Frame », Details,‎ juillet 1999
  20. (en) Johanna Schneller, « Brad Pitt and Edward Norton make 'Fight Club' », Première,‎ août 1999
  21. (en) Chris Nashawaty, « Brad Pitt loses his teeth for a Fight », Entertainment Weekly (consulté le 2 janvier 2012)
  22. (en) « The 100 Greatest Movie Characters », sur Empire (consulté le 2 juin 2012)
  23. (en) Dennis Lim, « Fight Club Fight Goes On », sur The New York Times (consulté le 1 juin 2012)
  24. a et b Brad Pitt net worth
  25. (en) Mick LaSalle, « Pitt Finds His Groove », sur San Francisco Chronicle (consulté le 1 juin 2012)
  26. (en) Karen Schneider, « Truly Madly Deeply », sur people.com (consulté le 2 juin 2012)
  27. (en) Rome Neal, « Brad Pitt's Sailing Along », sur cbsnews.com (consulté le 2 juin 2012)
  28. (en) « For Pitt's sake », sur The Sydney Morning Herald (consulté le 2 juin 2012)
  29. (en) Roger Friedman, « Aniston's Star Shines With and Without Pitt », sur foxnews.com (consulté le 2 juin 2012)
  30. a et b (en) « Brad Pitt admits Angelina Jolie affair while with Jennifer Aniston », sur Herald Sun (consulté le 2 juin 2012)
  31. (en) « Pitt's pitch Brad babbles on in the build-up for Babel », sur Irish Independent (consulté le 2 juin 2012)
  32. « 64e Festival international du cinéma de Venise 2007 », sur commeaucinema.com (consulté le 2 juin 2012)
  33. (en) « The 2007 Time 100 », sur Time Magazine (consulté le 3 juin 2012)
  34. (en) « The 2009 Time 100 », sur Time Magazine (consulté le 3 juin 2012)
  35. (en) « Pitt Gets Serious for John Kerry », sur San Francisco Chronicle (consulté le 3 juin 2012)
  36. (en) Rader Dotson, « Brad Pitt on Gay Marriage, Smoking Pot and “Real Love” », sur parade.com (consulté le 3 juin 2012)
  37. (en) Ted Johnson, « Pitt takes a stand against Prop 8 », sur Variety (consulté le 3 juin 2012)
  38. (en) Gina Salamone, « Brad Pitt: “I'm probably 20 percent atheist and 80 percent agnostic” », sur New York Daily News,‎ 23 juillet 2009
  39. Brad Pitt et les armes à feu
  40. 30 things you didn't know about Brad Pitt
  41. (en) Shari Scorca, « Bono, Brad Pitt Launch Campaign for Third-World Relief », sur mtv.com (consulté le 3 juin 2012)
  42. (en) Marla Lehner, « Brad & Angelina Visit Pakistan », sur people.com (consulté le 3 juin 2012)
  43. (en) Rick Jervis, « Brad Pitt plays action hero in New Orleans' recovery », sur USA Today (consulté le 3 juin 2012)
  44. (en) Mary Green, « Brad & Angelina Start Charitable Group », sur people.com (consulté le 3 juin 2012)
  45. (en) « Big Lenders », RedEye,‎ 11 mai 2007, p. 72
  46. (en) « Not On Our Watch », sur notonourwatchproject.org/ (consulté le 3 juin 2012)
  47. (en) Dave Itzkoff, « Haitian Earthquake Spurs Stars to Action », sur The New York Times (consulté le 3 juin 2012)
  48. a et b (en) Tom Gliatto, « Love Lost », sur people.com (consulté le 3 juin 2012)
  49. Who's date who
  50. (en) « Jennifer Aniston and Brad Pitt Separate », sur people.com (consulté le 3 juin 2012)
  51. (en) « Judge signs Aniston-Pitt divorce papers », sur USA Today (consulté le 3 juin 2012)
  52. « Brad et Angelina s’offrent une maison à 38,7 M$ en Italie », sur LaVieImmo.com,‎ 26 juillet 2010
  53. « Jolie et Pitt s'installent dans le Var », Le Figaro,‎ 30 mai 2008
  54. IMDb
  55. Brangelina buy private Dubai island
  56. Brad Pitt meubles collection
  57. Brad Pitt et Angelina Jolie se sont dit oui en France !, Le Point, 28 août 2014
  58. (en) « Brad Pitt », Box Office Mojo (consulté le 28 août 2013)
  59. (en) « Awards for Brad Pitt », sur Internet Movie Database (consulté le 31 mai 2012)
  60. a, b, c, d, e, f, g et h Comédiens ayant doublé Brad Pitt en France sur RS Doublage
  61. a, b et c « Comédiens ayant doublé Brad Pitt au Québec », sur doublage.qc.ca

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Chris Nickson, Brad Pitt, St Martins Press,‎ 1995, 215 p. (ISBN 0312957270)
  • (en) Terri Dougherty, Brad Pitt, Lucent Books,‎ 2001, 116 p. (ISBN 1560068671)
  • (en) Brian J. Robb, Brad Pitt: The Rise to Stardom, Plexus Press,‎ 2002, 192 p. (ISBN 0859652882)
  • (en) Sophie Lees, Brad Pitt: Reluctant Leading Man, Lone Pine Publishing,‎ 2005, 144 p. (ISBN 1894864441)
  • Frédéric Valmont, Brad Pitt, Carpentier,‎ 2006, 108 p. (ISBN 2841673693)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :