Kodi Smit-McPhee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smit et McPhee.

Kodi Smit-McPhee

Description de cette image, également commentée ci-après

Kodi Smit-McPhee en 2012, au Comic-Con à San Diego

Naissance 13 juin 1996 (18 ans)
Adélaïde, Australie-Méridionale
Nationalité Drapeau de l'Australie Australie
Profession acteur
Films notables La Route
Laisse-moi entrer

Kodi Smit-McPhee est un acteur australien, né le 13 juin 1996 à Adélaïde dans l'Australie-Méridionale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kodi Smit-McPhee est né à Adélaïde dans l'Australie-Méridionale, de sa mère Sonia et de son père, le comédien Andy McPhee[1]. Sa grande sœur Sianoa Smit-McPhee est également actrice.

Il fait son premier pas, en 2005, sur scène de théâtre musical Walkabout[2]. Ceci raconte deux enfants rescapés d'un accident d'aviation et qui, mourant de soif et de faim, sont secourus par un aborigène australien, une adaptation libre du roman éponyme de James Vance Marshall (1959) — qui a également transposé, en 1971, aux grands écrans sous le même titre du britannique Nicolas Roeg (autrefois intitulé La Randonnée en France).

Carrière[modifier | modifier le code]

Kodi Smit-McPhee commence sa carrière, en 2005 en Australie, au cinéma avec un court-métrage dramatique À la dérive (Stranded) de Stuart McDonald avant de passer au téléfilm Virus, nouvelle menace (Fatal Contact: Bird Flu in America, 2006) de Richard Pearce pour la chaîne américaine ABC et aux séries télévisées Rêves et Cauchemars (Nightmares and Dreamscapes: From the Stories of Stephen King, 2006) et Monarch Cove (2006, inédit en France).

De retour aux téléfilms australiens, il interprète un jeune personnage authentique dans The King de Mathew Saville (2007), adapté du roman biographique de l'animateur australien Graham Kennedy, et prête la voix dans l'animation The Adventures of Charlotte and Henry de Steve Trenbirth (2008), aux côtés de son père Andy McPhee.

Kodi Smit-McPhee et Viggo Mortensen à la Mostra de Venise 2009

Après Romulus, My Father de Richard Roxburgh qui lui vaut plusieurs récompenses, à l'origine, en 2007, il devait incarner le jeune Logan dans X-Men Origins: Wolverine[3] pour lequel il n'était pas en mesure de tourner en raison de son emploi chargé au même moment de La Route (The Road) de John Hillcoat, dans lequel il interprète le rôle du fils de Viggo Mortensen. Ce film, tiré du roman éponyme à succès écrit par Cormac McCarthy (2006), l'a d'ailleurs fait révéler au public, en 2009. Au Festival du film de Londres 2009, Viggo Mortensen raconte que Kodi Smit-McPhee était l'un des quatre finalistes, tout le monde s'étant entraîné avec lui, a été choisi à l'unanimité, parce qu'il dégageait la jeunesse, l'innocence et la sagesse[4].

Il est choisi, en 2009, pour incarner le personnage d'Owen aux côtés de Chloë Moretz dans Laisse-moi entrer (Let Me In, 2010) de Matt Reeves, remake du film suédois Morse (Låt den rätte komma in, 2008) réalisé par Tomas Alfredson, dont le tournage a lieu dans le comté de Los Alamos du Nouveau-Mexique[5]. Lors d'un interview au Comic-Con en 2010, il dit n'avoir vu le film original ni avant ni pendant le tournage du remake afin qu'il ne copie Oskar (interprété par Kåre Hedebrant)[6]. Il est deux fois récompensé comme meilleur acteur à la cérémonie des Phoenix Film Critics Society Awards 2010 et à la cérémonie des Critics' Choice Movie Awards 2011.

Révélé par lui-même dans un interview en fin janvier 2011, il fait également partie du casting avec Robin Wright, Danny Huston, Harvey Keitel et Paul Giamatti pour le film de science-fiction Le Congrès (The Congress) d'Ari Folman sous forme de prises de vues réelles et d'animation, adapté d'une nouvelle éponyme russe (Kongres futurologiczny) de Stanislaw Lem (1971)[7]. En juin 2011, il participe à l'œuvre littéraire de William Shakespeare d'où il interprétera Benvolio dans Roméo et Juliette (Romeo and Juliet) de Carlo Carlei[8].

Après Matching Jack de Nadia Tass, il prête la voix au personnage Norman Babcock pour l'animation en volume L'Étrange pouvoir de Norman (ParaNorman, 2012) de Sam Fell et Chris Butler, puis rejoint le film dramatique inédit en France Dead Europe de Tony Krawitz, sorti dans la même année.

Selon Deadline en août 2012 fait découvrir qu'il tient un rôle d'un jeune garçon souffrant l'absence de son père dans le premier film indépendant The Wilderness of James de Michael James Johnson aux côtés de Chloe Moretz, son partenaire de Laisse-moi entrer[9], qui est vite remplacée par Isabelle Fuhrman en septembre 2012[10].

Alors qu'il est en plein tournage de Young Ones aux côtés de Nicholas Hoult, Michael Shannon et Elle Fanning en Afrique du Sud, en février 2013, il rejoint le casting pour La Planète des Singes : L'Affrontement, la suite de La Planète des singes : Les Origines (Rise of the Planet of the Apes, 2011)[11]. Pour ce remake, il retrouvera pour la seconde fois le réalisateur Matt Reeves depuis Laisse-moi entrer (2010).

Annoncé en mars 2014, il interprète le jeune personnage Thomas “Tolly” Johnson en plein tournage de la série dramatique australienne Gallipoli pour Endemol Australia[12],[13].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Rêves et Cauchemars (Nightmares and Dreamscapes: From the Stories of Stephen King) : Brandon (saison 1, épisode 3 : La dernière affaire d'Umney (Umney's Last Case))
  • 2006 : Rêves et Cauchemars (Nightmares and Dreamscapes: From the Stories of Stephen King) : Jackson Evans (saison 1, épisode 6 : Quatuor à cinq (The Fifth Quarter))
  • 2006 : Monarch Cove : le jeune Jack (saison 1, épisodes 1, 6, 7 et 8))
  • 2015 : Gallipoli[12] : Thomas "Tolly" Johnson (8 épisodes annoncées)

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anonyme, « Acting game is a family affair », sur The Sydney Morning Herald,‎ 18 octobre 2010 (consulté le 24 février 2013)
  2. (en) Anonyme, « Kodi Smit-McPhee Biography », sur Starpulse.com (consulté le 6 mars 2013)
  3. (en) Anonyme, « Smit-McPhee is Young Logan in Wolverine », sur Superhero Hype!,‎ 25 octobre 2007 (consulté le 24 février 2013)
  4. (en) Mark Leiren-Young, « Viggo Mortensen and Kodi Smit-McPhee hit 'The Road' », sur Straight.com,‎ 25 novembre 2009 (consulté le 28 février 2013)
  5. (en) Jay Fralick, « Was Let Me In, the Right One? », sur Nerdist,‎ 6 octobre 2010 (consulté le 28 mars 2013)
  6. (en) Anonyme, « Let Me In Kodi Smit-McPhee Comic-Con 2010 Exclusive Interview » sur YouTube, 23 juillet 2010. Consulté le 28 mars 2013.
  7. (en) Kevin Jagernauth, « Kodi Smit-McPhee Joins Ari Folman's Animated Sci-Fi Pic 'The Congress' », sur The Playist,‎ 31 janvier 2011 (consulté le 25 février 2013)
  8. (en) Adam Chitwood, « Kodi Smit-McPhee in Talks to Play Benvolio in Romeo and Juliet Opposite Hailee Steinfeld; Corbin Bernsen Joins Lay the Favorite », sur Collider,‎ 7 juin 2011 (consulté le 25 février 2013)
  9. (en) Mike Fleming Jr, « Chloe Moretz In Talks For ‘The Wilderness Of James’ », sur Deadline,‎ 23 août 2012 (consulté le 3 mars 2013)
  10. Marie Dealessandri, « Isabelle Fuhrman remplace Chloë Moretz », sur Nouvel Observateur,‎ 14 septembre 2012 (consulté le 3 mars 2013)
  11. Emmanuelle Spadacenta, « Kodi Smit-McPhee au générique de Dawn of the Planet of the Apes », sur Cinemateaser,‎ 24 février 2013 (consulté le 24 février 2013)
  12. a et b Anonyme, « In production », sur Film Victoria,‎ 2014 (consulté le 21 avril 2014)
  13. Darren Devlyn, « Rising star Kodi Smit-McPhee set to headline epic Gallipoli TV drama », sur News.com.au,‎ 3 mars 2014 (consulté le 21 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]