Robert Duvall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duvall.

Robert Duvall

Description de l'image  Robert Duvall.jpg.
Nom de naissance Robert Selden Duvall
Naissance 5 janvier 1931 (83 ans)
San Diego, Californie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur-Réalisateur
Films notables Du silence et des ombres
Bullitt
M*A*S*H
THX 1138
Le Parrain
Conversation secrète
Le Parrain 2
Apocalypse Now
Tendre Bonheur
La nuit nous appartient

Robert Duvall, né Robert Selden Duvall le 5 janvier 1931 à San Diego en Californie, est un acteur et réalisateur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Selden Duvall naît le 5 janvier 1931 à San Diego en Californie. Son père, William Howard Duvall, est amiral dans la Navy[1]. Il déménage à dix ans avec sa famille sur la côte Est, à Annapolis, dans le Maryland[2].

Il fait ses études au Principia College avant d'effectuer son service militaire en Corée pendant deux ans[3]. Grâce au financement de ses études par le gouvernement américain, le G.I. Bill, il part en 1955 pour New York et entre au Neighborhood Playhouse School of the Theatre, où il étudie le théâtre avec Sanford Meisner[2]. C'est à ce moment qu'il se met en colocation avec deux autres étudiants, Dustin Hoffman et Gene Hackman[4],[5],[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1958, Robert Duvall rencontre le dramaturge Horton Foote, qui lui ouvre les portes du cinéma, cinq ans plus tard, avec le rôle de Boo Radley dans To Kill A Mockingbird (1962)[7]. Durant les années 1960, il joue dans quelques séries télévisées, comme La Quatrième Dimension, avant de se consacrer au cinéma, avec des petits rôles dans Bullitt (1968) ou Cent dollars pour un shérif (1969). Francis Ford Coppola lui offre un rôle important dans Les gens de la pluie[4].

Les années 1970 lui ouvrent la voie du succès, avec le rôle du major Franck Burns dans M*A*S*H. Ce n'est pas son rôle principal dans THX 1138, le premier film de George Lucas, qui fera sa renommée, mais plutôt son incarnation de Tom Hagen dans Le Parrain en 1972, pour laquelle il est nommé aux Oscars. C'est son deuxième film avec Francis Ford Coppola, et leur collaboration continue avec Le Parrain 2, puis, en 1979, avec Apocalypse Now, où il joue le lieutenant-colonel Bill Kilgore. Grâce à la qualité de son jeu, ainsi que sa réplique devenue culte, « J'adore respirer l'odeur du napalm le matin », il obtient à nouveau une nomination aux Oscars pour le meilleur second rôle[2].

Il reçoit une nomination aux Oscars comme meilleur second rôle dans Préjudice ainsi que pour son rôle du colonel Kilgore dans le fameux Apocalypse Now (1979). Il fut nommé aussi comme meilleur acteur aux Oscars pour son rôle dans The Great Santini (1980) et dans Le Prédicateur (1997). Il gagne finalement le prix pour son rôle dans Tendre Bonheur (1983).

Il a réalisé le succès critique The Apostle, ainsi que Assassination tango, un thriller sur l'un de ses sujets favoris : le tango.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Duvall a été marié trois fois, avec :

  • Barbara Benjamin (1964-1975)
  • Gail Youngs (1982-1986)
  • Sharon Brophy (1991-1996)

Il vit actuellement (depuis 2005) avec sa partenaire dans Assassination Tango, l'actrice Luciana Pedraza.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Corentin Palanchini, « Biographie de Robert Duvall sur allocine.com », allocine.com (consulté le 4 janvier 2012)
  2. a, b et c (en)« Biographie de Robert Duvall sur Journal of Religion and Film », Université du Nebraska (consulté le 4 janvier 2012)
  3. (en)« Biographie de Robert Duvall sur starpulse.com », starpulse.com (consulté le 4 janvier 2012)
  4. a et b (en)« Biographie de Robert Duvall sur aufeminin.com », aufeminin.com (consulté le 4 janvier 2012)
  5. (en)« Biographie de Robert Duvall sur imdb.com », IMDb (consulté le 4 janvier 2012)
  6. (en)« Biographie de Robert Duvall sur Answers.com », Answers.com (consulté le 4 janvier 2011)
  7. « Biographie de Robert Duvall sur cinemovies.fr » (consulté le 4 janvier 2012)