Louis de Pointe du Lac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Louis de Pointe du Lac est un personnage de fiction créé par la romancière américaine Anne Rice. Il est le narrateur du premier roman des Chroniques des vampires, Entretien avec un vampire.

Genèse de Louis[modifier | modifier le code]

Louis apparaît pour la première fois dans Entretien avec un vampire et reste un personnage central des Chroniques des vampires.

Le physique de Louis[modifier | modifier le code]

Les descriptions physiques de Louis viennent des hommes, vampires ou non, qui lui vouent un sentiment amoureux. Il est grand, un peu moins que Lestat. Tout son corps est délicat, de ses pommettes à ses mains fines. Ses cheveux sont d'un noir de jais, ils lui arrivent un peu au-dessus des épaules et bouclent légèrement - il lui arrive de les couper plus courts mais, comme chez tous les vampires, ils repoussent dans la journée de repos qui suit. Le plus remarquable sont ses yeux verts et brillants, semblables à des émeraudes, qui trahissaient sa candeur et son innocence quand il fut humain, puis sa désillusion de vampire.

La personnalité de Louis[modifier | modifier le code]

Louis a un discours métaphysique sur la condition de vampire et recherche perpétuellement des réponses à ses questions. Louis est un vampire différent de Lestat qui l’a engendré. Il reste très humain dans son comportement. Il se complaît dans la timidité, le romantisme, la beauté et la réalité de ses actes. Il est angélique par sa beauté et son cœur. Il se sent honteux de sa condition de vampire et ne se résout pas à tuer des êtres humains ; il se nourrit alors de rats. Il ira jusqu’à haïr Lestat pour l’avoir rendu si inhumain. Avec le temps, Louis prend un rôle de conseil ou de bonne parole pour Lestat, le premier soutenant le second dans les périodes difficiles. Dans La Reine des Damnés, Louis accepte même de revenir vivre avec Lestat. Ses relations avec Claudia sont complexes. Aux yeux de Louis, Claudia représente sa faute, de l’avoir mordue, et sa joie, l’amour de cet enfant-adulte. Ces deux êtres, qui vivent leur éveil à la vie de vampire comme une trahison de Lestat, vivent les relations parmi les plus fascinantes de la série. Souvent, l'amertume de Louis tempère la colère de Claudia de ne pouvoir jamais devenir une femme. Cet amour impossible les rend plus forts face à Lestat mais lorsque Claudia disparaît, Louis perd tout espoir de salut et restera désabusé tout au long des Chroniques.

L’histoire de Louis[modifier | modifier le code]

Louis de Pointe du Lac, né en 1766, est devenu en grandissant le maître d'une grande plantation au sud de La Nouvelle-Orléans, sur les rives du Mississippi. En 1791, à l’âge de 24 ans, Louis perd son frère Paul dans un accident qui suit une dispute entre les deux hommes. Dans le film, Louis perd sa femme en couches. Il n'aspire alors qu'à la mort. Un soir d’ivresse, Lestat de Lioncourt le sauve de l'attaque d'un voleur puis le vide de son sang. Il lui propose ensuite de devenir vampire. Après sa transformation, Louis n'a d'autre choix que de suivre Lestat de Lioncourt dans l'espoir que celui-ci lui enseigne comment être un vampire. Malheureusement, la seule ambition de Lestat de Lioncourt est de le façonner à son image de vampire et surtout avoir un compagnon. N’acceptant pas sa vie de buveur de sang, il retombe dans la dépression et erre dans les rues de La Nouvelle-Orléans dévastées par la peste. Il rencontre Claudia, une fillette de cinq ans pleurant dans les bras de sa mère morte. Ne supportant pas la vision de cette enfant abandonnée, il décide de prendre cette vie qu'elle aurait perdue de toute façon. Ayant retrouvé Louis rongé par la culpabilité puis la fillette dans un orphelinat, Lestat emmène l’enfant et lui donne le « don ténébreux ». Claudia ne lui pardonnera jamais cet acte. Louis et Claudia construisent alors une relation proche, intime, qu’ils ne connaissent pas avec Lestat. Claudia fomente diverses attaques contre Lestat, attaques que Louis désapprouve par réminiscence d’humanité. Ayant réussi à tuer Lestat, ils s’enfuient tous les deux en Europe à la recherche de leurs origines de vampires. En 1870, à Paris, ils rencontrent Armand et son Théâtre des Vampires. Armand tombe instantanément amoureux de Louis à qui il n’apporte malheureusement aucune réponse mais un certain réconfort. Claudia, qui redoute que Louis la quitte pour Armand, lui demande de lui faire une compagne vampire. Louis transforme donc une femme, Madeleine, pour le remplacer auprès de Claudia. Mais les membres du Théâtre des Vampires haïssent Claudia parce qu’elle a tué un des leurs et Louis d’avoir transformé une enfant en vampire, ces deux actes étant considérés comme des crimes. Ils enferment donc Claudia et sa compagne-mère dans un puits ouvert vers le ciel où elles meurent brulées par le soleil. Louis se venge en brûlant le théâtre et ses habitants. Il est sauvé du soleil du matin par Armand qui lui offre de devenir son compagnon. Louis décline l’offre et part à travers le monde à la recherche de l’image de Claudia.

À noter[modifier | modifier le code]