Première (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Première.
Première
Image illustrative de l'article Première (magazine)

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité mensuel
Genre Presse cinématographique
Diffusion 124 854 ex. (2013)
Date de fondation Novembre 1976
Ville d’édition Paris

Propriétaire consortium 4B Media - Groupe Rossel - Reworld Media
Directeur de la rédaction Daniel de Almeida
Site web http://www.premiere.fr/Magazines

Première est un magazine de cinéma français, mensuel, créé en 1976 par Jean-Pierre Frimbois et Marc Esposito. Edité à l'origine par le groupe Lagardère Active, il l'est aujourd'hui par le consortium 4B Media - Groupe Rossel - Reworld Media.

Historique[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 1976, Jean-Pierre Frimbois créa Onze (qui fusionnera avec Mondial pour donner Onze Mondial), un magazine en quadrichromie sur le football. Le secrétaire de la rédaction était Marc Esposito. Ils créent ensemble Première, un magazine cinéma. Première profita d'une génération de stars montantes telles qu'Isabelle Adjani, Gérard Depardieu ou Patrick Dewaere. Dans la seconde moitié des années 1980, Michèle Pétin, l'épouse du producteur Laurent Pétin, en a été rédactrice en chef.

En octobre 2013, Denis Olivennes, PDG de Lagardère Active alors propriétaire du titre, annonce que le groupe cherche à se séparer de certains de ses magazines afin de se concentrer sur les marques les plus rentables (Elle, Paris Match, Télé 7 Jours ,...). Dix autres titres, dont Première, seraient vendus ou arrêtés s'ils ne trouvaient pas d'acquéreur[1].

Le 2 avril 2014, un repreneur est annoncé : il s'agit du consortium 4B Media - Groupe Rossel - Reworld Media[2],[3]. Cependant, seule la version papier leur est cédée tandis que le site Internet reste la propriété de Lagardère (voir la chronologie de la cession dans Lagardère Active, section Métiers).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]