Time 100

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Time 100 est une liste établie annuellement par le magazine Time, des cent personnes les plus influentes dans le monde. Les différentes personnalités (ou groupes de personnalités) sont rassemblées en grandes catégories, mais ne sont en aucune façon classés. Pour la liste de 2010, les quatre catégories sont : Dirigeants (Leaders), Artistes (Artists), Penseurs (Thinkers) et Héros (Heroes).

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette liste a été établie pour la première fois le 1er février 1998 par un jury lors d’une conférence qui s’est déroulée au centre Kennedy à Washington DC. Le jury était composé de Dan Rather (présentateur de la chaîne CBS), Doris Kearns Goodwin (historien), Mario Cuomo (ancien gouverneur de New York), Condoleezza Rice, Irving Kristol (éditeur néo-conservateur) et Walter Isaacson (éditeur en chef du Time). Il s'agissait alors de désigner les 100 personnes les plus influentes du XXe siècle. À cette occasion, Albert Einstein fut également distingué Personnalité du siècle, à la manière des Personnalités de l'année désignées par le magazine Time depuis 1927. Gandhi et Franklin Delano Roosevelt furent quant à eux désignés finalistes. La liste est publiée par Time en 1999.

À partir de 2004, Time décide d'établir, sur le modèle de la liste de 1998, une liste annuelle des 100 personnes les plus influentes.

Le seul personnage fictif qui a eu l'honneur d'être nommé dans la liste est Bart Simpson, de la série Les Simpson.

Personnes choisies plusieurs fois[modifier | modifier le code]

Neuf fois[modifier | modifier le code]

Huit fois[modifier | modifier le code]

Sept fois[modifier | modifier le code]

Six fois[modifier | modifier le code]

Cinq fois[modifier | modifier le code]

Quatre fois[modifier | modifier le code]

Trois fois[modifier | modifier le code]

Deux fois[modifier | modifier le code]

Lieu de naissance Personne Années
Drapeau du Nigeria Nigeria Peter Akinola 2007 et 2006
Drapeau de la Jordanie Jordanie Abou Moussab Al-Zarqaoui 2005 et 2004
Drapeau des États-Unis États-Unis Tyra Banks 2007 et 2006
Drapeau des États-Unis États-Unis Jeff Bezos 2009 et 2008
Drapeau de l'Irlande Irlande Bono 2006 et 2004
Drapeau des États-Unis États-Unis Warren Buffett 2007 et 2004
Drapeau du Venezuela Venezuela Hugo Chávez 2006 et 2005
Drapeau des États-Unis États-Unis Stephen Colbert 2006 et 2012
Drapeau des États-Unis États-Unis Katie Couric 2006 et 2004
Drapeau des États-Unis États-Unis The Google Guys 2005 et 2004
Drapeau des États-Unis États-Unis Al Gore 2007 et 2006
Drapeau de la Pologne Pologne Jean-Paul II 2004 et XXe siècle
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord Kim Jong-il 2005 et 2004
Drapeau du Pakistan Pakistan Ashfaq Kayani 2009 et 2008
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite Oussama Ben Laden 2007 et 2004
Drapeau de la France France Christine Lagarde 2009 et 2010
Drapeau des États-Unis États-Unis Suze Orman 2009 et 2008
Drapeau des États-Unis États-Unis Brad Pitt 2009 et 2008
Drapeau des États-Unis États-Unis John G. Roberts Jr. 2007 et 2006
Drapeau des États-Unis États-Unis Jeffrey Sachs 2005 et 2004
Drapeau de la France France Nicolas Sarkozy 2011 et 2009
Drapeau de l'Autriche Autriche Arnold Schwarzenegger 2007 et 2005
Drapeau des États-Unis États-Unis Lee Scott 2005 et 2004
Drapeau de l'Irak Irak Ali al-Sistani 2005 et 2004
Drapeau du Mexique Mexique Carlos Slim Helú 2009 et 2008
Drapeau du Japon Japon Katsuaki Watanabe 2005 et 2007
Drapeau des États-Unis États-Unis Meg Whitman 2005 et 2004

Critères[modifier | modifier le code]

Les éditeurs de Time ont expliqué en 2004 qu'une personne pouvait être incluse dans la liste de par sa fonction (tel George W. Bush), son influence sur « les grands événements de notre époque » même s'il ou elle apparaît peu au regard du grand public (tel Ali al-Sistani), ou encore s'il ou elle « influence nos vies à travers son exemple moral » (tel Nelson Mandela)[1].

Impact[modifier | modifier le code]

La liste est attendue chaque année et commentée par les médias internationaux, que ce soit en Inde[2], aux Émirats arabes unis[3], au Pakistan[4], au Canada[5], en Ukraine[6], au Royaume-Uni[7], en Thaïlande[8], en Israël[9], en Australie[10] et ailleurs. Selon The Independent, il s'agit d'une « liste prestigieuse » publiée par « le magazine le plus célèbre du monde[11] ».

Critiques[modifier | modifier le code]

Un éditeur de Time a reconnu que la liste avait une tendance américanocentrique, et qu'elle avait tendance à négliger l'Europe, et à affirmer que les États-Unis ont été le moteur notamment de la culture populaire mondiale au XXe siècle[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]