Wine Spectator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wine Spectator
Image illustrative de l'article Wine Spectator

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue anglais
Périodicité 15 n° par an
Genre revue vinicole
Diffusion 385,636[1] ex. (juin 2012)
Date de fondation 1976
Ville d’édition New York

Propriétaire M. Shanken Communications
Directeur de publication Marvin Shanken
ISSN 0193-497X
Site web http://www.winespectator.com

Wine Spectator est un magazine américain spécialisé dans le vin et la culture du vin.

Direction[modifier | modifier le code]

Le magazine a été fondé en 1976 par Bob Morrisey. Il est dirigé par son actuel rédacteur-en-chef Marvin Shanken depuis qu'il en est devenu propriétaire en 1979[2].

Rubriques[modifier | modifier le code]

Les 15 éditions annuelles du Wine Spectator, outre les nouvelles, articles, interviews et reportages, incluent plus de 400 notes de dégustation, et dans certains cas, plus de 1000. C'est cette dernière rubrique qui est attendue avec impatience et a fait sa réputation. Les critiques qui interviennent dans l'équipe de dégustation du magazine sont James Laube, Harvey Steiman, Bruce Sanderson, Kim Marcus et James Molesworth ainsi que James Suckling de 1981 à 2010[2].

Classement des vins[modifier | modifier le code]

Consultation du classement des vins sur Wine Spectator

Wine Spectator donne son classement des vins en notant sur 100 points[2] :

  • 95-100 - Grand vin classique: un très grand vin
  • 90-94 - Vin exceptionnel : un vin de caractère supérieur et de grand style
  • 85-89 - Très bon vin : un vin avec des qualités remarquables
  • 80-84 - Bon vin : un vin solide et bien fait
  • 75-79 - Vin médiocre: un vin buvable mais qui a des défauts mineurs
  • 50-74 - Vin défectueux : Non recommandé en l'état

Le palmarès des 100 meilleurs vins du monde est la synthèse de plus de 20 000 vins dégustés et en provenance du monde entier. Dans la réalité, il désigne les « 100 meilleurs rapports qualité-prix-plaisir » du monde. Le prix du vin étant celui de sa vente aux Etats-Unis, ce qui permet de comprendre que les vins américains soient plus avantagés, d'autant qu'il s'agit d'un magazine destiné aux consommateurs américains[3].

Classement des vins français[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2008, les vins français caracolaient en tête avec un tiers des vins représentés. Puis il y eu un tassement avec 18 vins cités en 2009, puis 14 en 2010 et enfin 15 en 2011. En 2012, il y eut une embellie avec 21 citations dans le top 100, dont 15 dans les 50 premiers et 4 dans les 6 premiers. Les côtes-du-rhône arrivent en tête avec 4 citations dans les 16 premiers, les bordeaux suivent avec 6 vins figurant dans les 50 premiers vins, alors qu'en 2010, ils avaient disparu. Il est à rappeler qu'en 2008, toutes AOC confondues, le Bordelais avait classé 10 de ses vins dans les 50 premiers[3].

Il est à souligner que ce palmarès influence réellement les ventes de vins et de plus donne les grandes tendances à court terme sur les marchés US et asiatiques tant pour les lauréats, que pour leur AOC et pour leurs pays[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « eCirc for Consumer Magazines », Alliance for Audited Media (consulté le 2 août 2013)
  2. a, b et c Wine Spectator sur le site wine-searcher.com
  3. a, b et c Wine Spectator : une éclaircie pour les vins français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]