Michael Fassbender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fassbender.

Michael Fassbender

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Fassbender au Comic-Con 2013.

Naissance 2 avril 1977 (37 ans)
Heidelberg, Allemagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Drapeau de l'Irlande Irlandais
Profession Acteur
Producteur
Films notables Hunger
Fish Tank
Inglourious Basterds
X-Men : Le Commencement
Shame
Prometheus
Twelve Years a Slave
Séries notables Frères d'armes
Hex : La Malédiction

Michael Fassbender, né le 2 avril 1977 à Heidelberg (Allemagne), est un acteur et producteur germano-irlandais[1].

Révélé par le film Hunger de Steve McQueen en 2008, il tourne en 2009 avec Quentin Tarantino dans Inglourious Basterds et Andrea Arnold dans Fish Tank avant de retrouver McQueen pour ses deux films suivants : Shame (2011) et Twelve Years a Slave (2013). Il est également à l'affiche des blockbusters X-Men : Le Commencement (2011), Prometheus (2012) et X-Men: Days of Future Past (2014).

Il remporte la coupe Volpi à la Mostra de Venise 2011 pour son rôle dans Shame et il est nommé en 2014 à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation d'Edwin Epps dans Twelve Years a Slave.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Michael Fassbender est né en 1977 à Heidelberg en Allemagne d'un père allemand et d'une mère irlandaise[2],[3], descendante de Michael Collins, l'un des dirigeants de la Guerre d'indépendance irlandaise[2],[4]. Alors qu'il n'a que deux ans, ses parents, Josef et Adele Fassbender, emménagent à Killarney dans le comté de Kerry en Irlande[5], pays dans lequel il grandit et fait ses études[6]. Avec sa sœur, ils passent leurs vacances en Allemagne et il y apprend à parler l'allemand couramment[7].

Fassbender débute sa carrière d'acteur à l'âge de dix-sept ans dans le cadre d'un cours d'art dramatique dirigé par Donie Courtney, qui l'invite par la suite à rejoindre sa troupe de théâtre. En 1995, il dirige, produit et joue dans une version théâtrale de Reservoir Dogs, basé sur le script de Quentin Tarantino[8]. À 19 ans, il part pour Londres étudier le théâtre au Drama Centre London avant d'intégrer la troupe de l'Oxford Stage Company avec qui il monte la pièce Three Sisters (Tchekhov) en 1999[9].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses premiers pas sur le petit écran en 2001 par le biais de mini-séries télévisées telles que Band of Brothers produite par Tom Hanks et Steven Spielberg, où il joue le rôle du Sergent Burton « Pat » Christenson, et Hex (2004-2005). Il apparaît aussi dans le clip vidéo de la chanson Blind Pilots du groupe britannique The Cooper Temple Clause et interprète le rôle de Jonathan Harker dans la version radio de Dracula produite par BBC Northern Ireland en 2003. Au cours de l'Edinburgh Festival Fringe 2006, Fassbender tient le rôle de son ancêtre Michael Collins dans la pièce Allegiance de Mary Kenny, basée sur la rencontre entre Winston Churchill et Collins[10]. De 2002 à 2006, il tient des rôles secondaires dans diverses séries télévisées britanniques, comme Holby City, La Loi de Murphy ou Hercule Poirot.

En 2007, il apparaît dans le film de François Ozon, Angel sur l'essor et le déclin d'une jeune écrivaine britannique excentrique au début du XXe siècle, interprétée par Romola Garai ; Fassbender y occupe le rôle de son amant, Esmé. Adapté d'un roman d'Elizabeth Taylor, le film est présenté au cours du festival du film de Berlin en 2007. De retour à la télévision, Fassbender fait une brève apparition dans le téléfilm Wedding Belles, où il interprète le rôle de Barney avec un accent écossais. Sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu'il rejoint la distribution de 300 (Zack Snyder, 2007) dans le rôle de Stelios, l'un des guerriers spartiates. Bien qu'étant très éloigné de l'exactitude historique de la bataille des Thermopyles, le film est un succès commercial[11]. En 2008, il participe avec Andrea Riseborough, John Simm et Dominic West à la mini-série The Devil's Whore produite par Channel 4. Se déroulant pendant la Première Révolution anglaise, il tient le rôle du niveleur Thomas Rainsborough (en).

Mais c'est avec Hunger de Steve McQueen, en 2008, qu'il connaît enfin la consécration. Il y incarne Bobby Sands, leader de l'IRA. Pour se préparer, Fassbender entame un régime drastique à 600 calories par jour et perd 14 kg ; il remporte le British Independent Film Award du meilleur acteur[12]. Ce rôle lui vaut d'être remarqué par Quentin Tarantino qui lui offre un an plus tard le rôle du lieutenant Archie Hicox dans Inglourious Basterds. Il est aussi à l'affiche de Fish Tank d'Andrea Arnold où il interprète Connor, un irlandais séduisant qui bouleverse le quotidien d'une adolescente rebelle jouée par Katie Jarvis ; les deux films sont présentés en sélection officielle du festival de Cannes 2009[13]Fish Tank remporte le prix du jury.

Josh Brolin, Megan Fox et Fassbender au Comic-Con 2009 pour la promotion de Jonah Hex.

En 2010, Fassbender apparaît dans le blockbuster Jonah Hex dans le rôle de Burke, le bras droit de Turnbul, joué par John Malkovich[14]. Le film est un échec critique et l'acteur commente plus tard : « c'était plutôt horrible, pas vrai !? Je n'ai même pas vu le film[15],[16]. » Il incarne également Quintus Dias dans le péplum Centurion de Neil Marshall, également un échec commercial.

L'année suivante, Fassbender est engagé pour jouer le héros byronien Edward Rochester dans Jane Eyre de Cary Fukunaga adapté du roman de Charlotte Brontë, avec Mia Wasikowska dans le rôle-titre. Mais 2011 est également l'année où il participe à la nouvelle franchise des X-Men. Il incarne Magnéto dans la préquelle X-Men : Le Commencement. Se déroulant en 1962, le film s'attarde sur l'amitié entre Erik Lensherr et Charles Xavier (joué par James McAvoy) et l'origine de leurs fraternités respectives.

Toujours en 2011, Fassbender tourne également avec David Cronenberg dans A Dangerous Method où il incarne Carl Gustav Jung dans ses débats avec Sigmund Freud (Viggo Mortensen). Il retrouve également Steve McQueen dans Shame. Il y interprète Brandon, un trentenaire new-yorkais accro au sexe, rôle qui lui vaut la Coupe Volpi pour la meilleure interprétation masculine à la Mostra de Venise 2011. Alors qu'il devient un candidat potentiel à l'Oscar du meilleur acteur, il n'est pas nommé, et d'après certaines sources, la nudité frontale et la représentation de ses ébats sexuels dans le film ont conduit les votants à « fantasmer, mais pas forcément à voter pour lui[17],[18]. » Cependant, il est nommé au Golden Globe, au Critics' Choice Movie Award et au British Academy Film Award du meilleur acteur, et ce rôle l'a poussé sur le devant de la scène pour jouer des rôles principaux.

Lupita Nyong'o et Fassbender pour la promotion de Twelve Years a Slave au NYFF 2013.

En 2012, il incarne l'androïde David dans le film Prometheus de Ridley Scott et fait une courte apparition dans Piégée de Steven Soderbergh. En 2013, il apparaît aux côtés de Javier Bardem et Brad Pitt dans Cartel réalisé par Ridley Scott et retrouve pour la troisième fois Steve McQueen dans Twelve Years a Slave pour le rôle de l'esclavagiste Edwin Epps. Ce rôle lui vaut de nombreuses nominations, notamment à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, ainsi qu'au British Academy Film Award, au Critics' Choice Movie Award, au Golden Globe et au Screen Actors Guild Award.

En 2014, Fassbender reprend le rôle de Magnéto dans X-Men: Days of Future Past[19]. Alternant les blockbusters avec le cinéma indépendant, il tient le rôle-titre de la comédie irlandaise Frank présenté au festival du film de Sundance 2014[20]. Il sera également à l'affiche du western Slow West aux côtés de Kodi Smit-McPhee et Ben Mendelsohn et il est annoncé pour interpréter le rôle shakespearien de Macbeth dans l'adaptation réalisée par l'Australien Justin Kurzel, avec Marion Cotillard en Lady Macbeth[21]. Fassbender est également pressenti pour interpréter le rôle principal dans l'adaptation du jeu vidéo Assassin's Creed, prévue pour 2015.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Michael Fassbender au festival de Cannes 2009.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Prochainement

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Sauf mention contraire, les informations ci-dessous sont issues de la page Awards de Michael Fassbender du site IMDb[22]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Deutsch-irischer Michael Fassbender wird in Oscar-Akademie aufgenommen », sur Rheinische Post Online,‎ 27 juin 2014 (consulté le 13 décembre 2014)
  2. a et b (en) Sheryl Garratt, « Michael Fassbender on playing Bobby Sands in Hunger », The Telegraph,‎ 18 octobre 2008 (consulté le 27 décembre 2013)
  3. (en) « Blood, Sweat, Tears (payant) », The Irish Times,‎ 30 mai 2008 (consulté le 31 janvier 2014)
  4. (en) « Interview: Michael Fassbender - Lean and mean », The Scotsman,‎ 8 août 2009 (consulté le 31 janvier 2014)
  5. Emmanuele Frois, « Michael Fassbender, à corps perdu », Le Figaro,‎ 6 décembre 2011 (consulté le 27 décembre 2013)
  6. (en) Marlow Stern, « Michael Fassbender Opens Up About ‘12 Years A Slave,’ Religion, and Assassin’s Creed », The Daily Beast,‎ 16 octobre 2013 (consulté le 31 janvier 2014)
  7. (en) Elizabeth Day, « Michael Fassbender: the man to take on Brando's mantle », The Guardian,‎ 20 mai 2012 (consulté le 31 janvier 2014)
  8. (en) Vicki Reid, « Jane Eyre: Michael Fassbender interview », The Telegraph,‎ 29 août 2011 (consulté le 31 janvier 2014)
  9. (en) Pamela McClintock, « Fassbender on Fire », The Hollywood Reporter,‎ 18 janvier 2012 (consulté le 31 janvier 2014)
  10. (en) Cahir O'Doherty, « Michael Fassbender is officially a Hollywood leading man », Irish Central,‎ 16 février 2011 (consulté le 31 janvier 2014)
  11. (en) « 300 », Box Office Mojo (consulté le 31 janvier 2014)
  12. (en) « Winners 2008 », British Independent Film Awards (consulté le 31 janvier 2014)
  13. « Palmarès 2009 », sur le site du festival de Cannes,‎ 24 mai 2009 (consulté le 27 décembre 2013)
  14. (en) Mali Elfman, « Michael Fassbender Talks Jonah Hex », sur Screencrave.com,‎ 10 août 2009 (consulté le 27 décembre 2013)
  15. Citation originale : « Pretty awful, was it? I haven't seen it myself. »
  16. (en) « Michael Fassbender, future superstar », Salon,‎ 8 mars 2011 (consulté le 31 janvier 2014)
  17. (en) « Oscars 2012: Did Michael Fassbender's Big Part Cost Him a Nom? », Los Angeles Times,‎ 25 janvier 2012 (consulté le 31 janvier 2014)
  18. (en) « Michael Fassbender's Penis Caused Oscar Snub? », The Huffington Post,‎ 26 janvier 2012 (consulté le 31 janvier 2014)
  19. (en) David Konow, « X-Men: Day of Future Past gets detailed », TG Daily,‎ 5 août 2012 (consulté le 31 janvier 2014)
  20. (en) James White, « Michael Fassbender Heads For Slow West », Empire Online,‎ 21 octobre 2013 (consulté le 31 janvier 2014)
  21. (en) Elsa Keslassy, « Marion Cotillard Set to Topline 'MacBeth' Opposite Michael Fassbender », Variety,‎ 21 août 2013 (consulté le 31 janvier 2014)
  22. (en) « Awards », sur IMDb (consulté le 27 décembre 2013).
  23. a, b, c et d « Comédiens ayant doublé Michael Fassbender en France » sur RS Doublage, mis en ligne le 18 décembre 2013
  24. a, b, c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  25. Le film est sorti directement en DVD avec le doublage québécois en France.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :