Joe Pesci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joe Pesci

Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Pesci en 2009.

Nom de naissance Joseph Pesci
Naissance 9 février 1943 (71 ans)
Newark (New Jersey, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Il était une fois en Amérique
Raging Bull
Moonwalker
L'Arme fatale 2, 3 et 4
Les Affranchis
Maman, j'ai raté l'avion
JFK
Casino

Joe Pesci (Joseph Pesci) est un acteur américain né le 9 février 1943 à Newark (New Jersey, États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Joseph Pesci est un acteur américain d'origine italienne. Joe Pesci débute sa carrière d'acteur dès son plus jeune âge, en apparaissant au milieu des années 1950 dans la série télévisée "Star Time Kids". Il abandonne rapidement les études pour tenter une carrière de chanteur de bars, et devient même guitariste pour un groupe, les Joe Dee & the Starliters. En 1961, il fait ses premiers pas sur grand écran, en tenant un rôle non crédité dans Hey, Let's Twist. Expérience sans lendemain pour lui, puisqu'il lui faut attendre quinze années avant de retrouver les caméras pour The Death collector.

Carrière[modifier | modifier le code]

La chance lui sourit néanmoins puisque sa prestation est remarquée par Robert De Niro et Martin Scorsese. Ce dernier le contacte pour tenir le rôle du frère du boxeur Jake La Motta dans Raging Bull : une performance saluée par une citation à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle et par l'obtention du BAFTA Award du meilleur nouveau venu dans un rôle principal. Après un détour en 1984 avec Sergio Leone pour l'immense fresque d'Il était une fois en Amérique, il offre un contrepoint comique au duo Mel Gibson / Danny Glover avec le personnage de Leo Getz, dans le second volet de la franchise L'Arme fatale. Un personnage qu'il retrouvera à deux reprises en 1992 et 1998, toujours sous la houlette de Richard Donner. En 1988, il accepte de jouer Mr Big, un parrain de la drogue, dans Moonwalker. En 1990, Martin Scorsese fait de nouveau appel à lui pour Les Affranchis, une saga du crime dans lequel il incarne le gangster psychopathe Tommy DeVito, qui profite de la moindre étincelle pour déclencher un carnage. Unanimement saluée par le public et la critique, sa brillante performance est récompensée par l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. Un univers auquel il est décidément habitué, puisque le réalisateur lui offre en 1995 le rôle du névrotique Nicky Santoro dans Casino, où il joue le bras droit de Robert De Niro et succombe à la vénale Sharon Stone. Rôle assez similaire à celui qu'il tenait dans Les Affranchis en 1990. En 1993, dans Il était une fois le Bronx, il tient un rôle mineur.

Sans doute las des rôles de mafieux auquel les producteurs l'ont souvent cantonné, Joe Pesci s'est surtout imposé dans les années 1990 dans le registre de la comédie, avec plus ou moins de succès. Gangster raté et pathétique dans Maman, j'ai raté l'avion et sa suite, il fait un bref détour par le thriller politique avec JFK, avant d'incarner un avocat désopilant dans la comédie Mon cousin Vinny. Mais en dépit de quelques rôles mineurs, dont une brève apparition dans Il était une fois le Bronx, la première réalisation de son vieux complice Robert De Niro, l'acteur se fait rare. En 2007, Raisons d’État marque son retour après huit ans d'absence du grand écran.

En 2014, Joe Pesci est incarné par Joey Russo dans Jersey Boys de Clint Eastwood, film qui retrace l'histoire du groupe de musique The Four Seasons.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Doublage français[modifier | modifier le code]

et aussi :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]