Denzel Washington

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Washington.

Denzel Washington

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Denzel Washington à la Berlinale, en 2000

Nom de naissance Denzel Hayes Washington Jr.
Naissance 28 décembre 1954 (59 ans)
Mount Vernon, État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Glory
Malcolm X
Philadelphia
Hurricane Carter
Training Day
Inside Man : L'Homme de l'intérieur
American Gangster
Le Livre d'Eli
Flight

Denzel Hayes Washington, Jr. est un acteur et réalisateur américain, d'origine haïtienne de par son père il est né le 28 décembre 1954 à Mount Vernon (État de New York).

Denzel Washington est connu pour ses films engagés comme Glory (qui lui valut l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle), Malcolm X et Philadelphia. Il est aussi connu pour être le deuxième acteur afro-américain, après Sidney Poitier, à avoir remporté l'Oscar du meilleur acteur[1], pour son rôle de flic ripoux dans le thriller Training Day.

Acteur fétiche des réalisateurs Tony Scott (USS Alabama, Man on Fire, Déjà vu, L'Attaque du métro 123, Unstoppable) et Spike Lee (Mo' Better Blues, Malcolm X, He Got Game, Inside Man : L'Homme de l'intérieur), il a également collaboré à plusieurs reprises avec Edward Zwick (Glory, À l'épreuve du feu, Couvre-feu), Jonathan Demme (Philadelphia, Un crime dans la tête), Norman Jewison (A Soldier's Story, Hurricane Carter) ou encore Carl Franklin (Le Diable en robe bleue, Out of Time).

Biographie[modifier | modifier le code]

Denzel Washington est le fils d'un pasteur protestant, Denzel Washington Sr, originaire du comté de Buckingham, dans le Commonwealth de Virginie, et de Lennis « Lynne », esthéticienne et propriétaire d'un salon de beauté, née en Géorgie et ayant passé son enfance à Harlem.

Il est scolarisé à la Pennington-Grimes Elementary School de Mount Vernon jusqu'au divorce de ses parents, en 1968, alors qu'il est âgé de 14 ans. Il est alors envoyé dans une école privée, la Oakland Military Academy, à New Windsor dans l'État de New York.

À partir du début des années 1970, il fait ses études secondaires à la High School Maryland à Daytona Beach, en Floride. Par la suite, il fait ses études universitaires à l'université Fordham, où il étudie d'abord la biologie et la médecine, mais préfère s'orienter vers le journalisme et le théâtre. Durant ses études de théâtre, il a incarné des personnages tels The Emperor Jones de Eugene O'Neill et Othello (de William Shakespeare) et obtient par la suite son Bachelor of Arts en théâtre et en journalisme. L'année suivante, il découvre aussi l'art dramatique et prend la décision de devenir comédien ; il s'inscrit à la Lincoln Center campus de la Fordham University et reçoit des encouragements pour suivre des études en art dramatique. Une fois diplômé, il quitte New York pour parfaire ses études en art dramatique à l'American Conservatory Theater San Francisco qui lui accorde une bourse pour étudier l'art dramatique pendant deux ans. Il débute en jouant des grandes pièces comme When the Chickens Come Home to Roost, dans laquelle il est déjà dans la peau de Malcolm X ; et pour son interprétation dans cette pièce dans laquelle il incarne Malcolm X, il reçoit l'Audelco Award. Après ses études, il retourne à New York pour entamer sa carrière d'acteur.

En 1977, il débute à la télévision avec le téléfilm Wilma. En 1981, il enchaîne par la suite avec le téléfilm Flesh and Blood réalisé par Jud Taylor ; il débute au cinéma avec le film Carbon Copy. En 1982, il apparaît dans la série télévisée St. Elsewhere.

En 1987, il incarne Steve Biko un leader noir qui lutte contre l'Apartheid. En 1989, Pour sa performance dans Glory, il reçoit l'Oscar du meilleur second rôle masculin[2].

En 1990, Denzel Washington rencontre Spike Lee qui le fera jouer dans Mo’ Better Blues. Le succès du film Do the Right Thing (1989) permettra à Spike Lee de réaliser le film Malcolm X, après avoir évincé du projet le cinéaste Norman Jewison[3]. Il offre par la suite le rôle de Malcolm X à Denzel Washington et y dresse un portrait favorable de l'activiste afro-américain[3] « violent, insolent, et provocant[3]» comme l'indique le slogan du film sorti en 1992[3].

Denzel Washington incarna avec virtuosité le leader charismatique des musulmans noirs[3] et c'est ce film qui le rend célèbre ; il est nommé aux Oscars pour ce rôle[4].

Ce film aura pour effet que Denzel Washington s’imposera comme un leader charismatique des acteurs noirs[1] supplantant ainsi Eddie Murphy qui l’était durant toutes les années 1980[5].

Après son interprétation de Malcolm X[2], il a refusé d'incarner Martin Luther King[2], car à l'époque, l'acteur ne voulait pas se laisser cataloguer dans un type de personnage[2].

En 1993, il joue le rôle d'un noble shakespearien[2] dans Beaucoup de bruit pour rien[2]; c’est dans L'Affaire Pélican (avec Julia Roberts) que Denzel Washington explose aux yeux du grand public. Après ce film, il joue la même année le rôle d'un avocat de la défense dans Philadelphia. Il enchainera par la suite de nombreux films jusqu’en 1999 et c’est Training Day (aux côtés d’Ethan Hawke) qui lui apportera l’Oscar du meilleur acteur pour le rôle d’Alonzo Harris en 2002. Il gagne l'Oscar du meilleur acteur face à Will Smith qui est l'acteur noir le plus bankable, et confirme son statut de nouveau symbole noir d'Hollywood[6].

Fort de son expérience d’acteur, il décide de passer à la réalisation en 2003 avec un premier long métrage intitulé Antwone Fisher qui raconte l’histoire d’un jeune noir de la marine américaine forcé de consulter un psychiatre de la Navy.

Après 2003, il trouve sa voie dans les reprises, comme en témoignent ses prestations dans Man on Fire, Un crime dans la tête (aux côtés de Meryl Streep), deux thrillers sortis en salles en 2004, de même que dans L'Attaque du métro 123 de Tony Scott.

Denzel Washington s'est surtout spécialisé dans les représentations de figures réelles, comme Steve Biko, Malcolm X, Rubin Carter, Frank Lucas, et bien d'autres[2].

Depuis 1983, il est marié avec l'actrice Pauletta Pearson.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Image Awards 1994 : Meilleur acteur pour Mississippi Masala
  • NAACP Image Awards 1994 : Meilleur acteur pour Malcolm X
  • Image Awards 1998 :
    • Meilleur artiste de l'année
    • Meilleur interprétation dans une série dans une série pour Happily Ever After: Fairy Tales for Every Child, épisode « Mother Goose »
  • AFI Awards 2002 : Meilleur acteur pour Training Day
  • Black Reel Awards 2002 : Meilleur acteur pour Training Day
  • Image Awards 2002 : Meilleur acteur pour Training Day
  • MTV Movie Awards 2002 : Meilleur vilain pour Training Day
  • NAACP Image Awards 2002 : Meilleur acteur pour Training Day
  • Oscars 2002 : Meilleur acteur pour Training Day
  • Black Reel Awards 2003 :
  • Broadcast Film Critics Association Awards 2003 : Freedom Award du meilleur acteur pour Antwone Fisher
  • Image Awards 2003 :
    • Meilleur acteur pour John Q
    • Meilleur acteur dans un second rôlepour Antwone Fisher
  • NAACP Image Awards 2003 : Meilleur acteur pour John Q
  • PGA Awards 2003 : prix Stanley-Kramer pour Antwone Fisher, partagé avec Todd Black
  • BET Awards 2004 :
    • Meilleur acteur pour Out of Time
    • Humanitarian Award partagé avec Pauletta Washington
  • Image Awards 2011 : Meilleur acteur pour Le Livre d'Eli
  • NAACP Image Awards 2011 : Meilleur acteur pour Le Livre d'Eli

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Blockbuster Entertainment Awards 2000 : Meilleur acteur pour Hurricane Carter
  • Chicago Film Critics Association Awards 2000 : Meilleur acteur pour Hurricane Carter
  • Oscars 2000 : Meilleur acteur pour Hurricane Carter
  • People's Choice Awards 2000 : Meilleur acteur pour Hurricane Carter
  • Satellite Awards 2000 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Hurricane Carter
  • Screen Actors Guild Awards 2000 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Hurricane Carter
  • Black Reel Awards 2004 : Meilleur acteur pour Out of Time
  • Image Awards 2004 : Meilleur acteur pour Out of Time
  • Image Awards 2005 : Meilleur acteur pour Man on Fire
  • People's Choice Awards 2005 : Meilleur acteur
  • Black Reel Awards 2007 : Meilleur acteur pour Inside Man : L'Homme de l'intérieur
  • Image Awards 2007 : Meilleur acteur pour Inside Man : L'Homme de l'intérieur
  • People's Choice Awards 2007 : Meilleur acteur pour Inside Man : L'Homme de l'intérieur
  • Satellite Awards 2007 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour American Gangster
  • BET Awards 2010 : Meilleur acteur pour L'Attaque du métro 123
  • Black Reel Awards 2010 : Meilleur acteur pour L'Attaque du métro 123
  • Image Awards 2010 : Meilleur acteur pour L'Attaque du métro 123
  • BET Awards 2012 : Meilleur acteur pour Sécurité rapprochée
  • Broadcast Film Critics Association Awards 2013 : Meilleur acteur pour Flight
  • Chicago Film Critics Association Awards 2012 : Meilleur acteur pour Flight
  • Dallas-Fort Worth Film Critics Association Awards 2012 : Meilleur acteur pour Flight
  • Satellite Awards 2012 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Flight
  • Washington DC Area Film Critics Association Awards 2012 : Meilleur acteur pour Flight
  • BET Awards 2013 : Meilleur acteur pour Flight
  • Golden Globes 2013 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Flight
  • MTV Movie Awards 2013 : Meilleur séquence lors des MTV Movie Award pour Flight
  • Online Film Critics Society Awards 2013 : Meilleur acteur pour Flight
  • Oscars 2013 : Meilleur acteur pour Flight
  • Screen Actors Guild Awards 2013 : Meilleur acteur dans un film dramatique pour Flight

Box-office[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Liste des films ayant dépassé les 20 millions de dollars de recettes.[7]

France[modifier | modifier le code]

Liste des films ayant dépassé les 500 000 entrées.[8]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

En France, Emmanuel Jacomy est la voix régulière de Denzel Washington depuis Glory même si de temps en temps Jacques Martial le double.

Au Quebec, c'est Jean-Luc Montminy qui double l'acteur.

Emmanuel Jacomy dans[9]:

  • soldat Silas Trip dans Glory (1989)
  • Bleek Gilliam dans Mo' Better Blues (1990)
  • Joe Miller dans Philadelphia (1993)
  • Gray Grantham dans L'Affaire Pélican (1993)
  • Don Pedro of Aragon dans Beaucoup de bruit pour rien (1993)
  • Commandant Ron Hunter dans USS Alabama (1995)
  • Easy Rawlins dans Le Diable en robe bleue (1995)
  • Dudley dans La Femme du pasteur (1996)
  • John Hobbes dans Le Témoin du Mal (1998)
  • Jake Shuttlesworth dans He Got Game (1998)
  • Lincoln Rhymes dans Bone Collector (1999)
  • Rubin Carter dans Hurricane Carter (1999)
  • Alonzo Harris dans Training Day (2001)
  • Herman Boone dans Le Plus Beau des combats (2001)
  • commandant Ben Marco dans Un crime dans la tête (2004)
  • Doug Carlin dans Déjà Vu (2006)
  • inspecteur Keith Frazier dans Inside Man : L'Homme de l'intérieur (2006)
  • Frank Lucas dans American Gangster (2007)
  • Walter Garber dans L'Attaque du métro 123 (2009)
  • Eli dans Le Livre d'Eli (2010)
  • Frank Barnes dans Unstoppable (2010)
  • Tobin Frost dans Sécurité rapprochée (2012)
  • Whip Whitaker dans Flight (2013)
  • Robert« Bobby » Trench dans 2 Guns (2013)
  • Robert Mc Call dans Equalizer (2014)

Jacques Martial dans[10]:

  • Mississippi Masala : Demetrius Williams(1991)
  • Malcolm X : Malcolm X (1992)
  • À l'épreuve du feu : Lieutenant colonel Nathaniel Serling(1996)
  • Couvre-feu : Anthony "Hub" Hubbard (1998)
  • Antwone Fisher : Jerome Davenport (2002)
  • Out of Time : Matthias Lee Whitlock (2004)
  • Man on Fire : John Creasy (2004)

Thierry DesRoses dans Programmé pour tuer

Greg Germain dans JohnQ

Au Quebec[11]

Jean-Luc Montminy dans:

  •  L'Affaire Pélican : Gray Grantham (1993)
  • Philadelphie : Joe Miller (1993)
  • Marée rouge : Premier officier Ron Hunter (1995)
  • Le Courage à l'épreuve : Lt-Col. Nathaniel Serling (1996)
  • La Femme du pasteur : Dudley (1996)
  • Le Désosseur : Lincoln Rhyme (1999)
  • Hurricane : Rubin 'Hurricane' Carter (2000)
  • En souvenirs des Titans : Herman Boone (2000)
  • Training Day : Alonzo Harris (2001)
  • John Q : John Quincy Archibald (2002)
  • Le Candidat Manchou : Ben Marco (2004)
  • L'Informateur : Détective Keith Frazier (2006)
  • Déjà Vu : Doug Carlin (2006)
  • Gangster Américain : Frank Lucas (2007)
  • Le Grand Débat : Melvin B. Tolson (2007)
  • Le Livre d'Eli : Eli (2010)
  • Sécurité rapprochée : Tobin Frost (2012)
  • 2 Guns : Bobby (2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nos films de toujours, éditions Larousse, 2008, p. 299
  2. a, b, c, d, e, f et g Steven Jay Schneider, 501 acteurs, éditions Omnibus, 2010, p. 548-549
  3. a, b, c, d et e Ronald Bergman, Le Cinéma, éditions Gründ, 2007, p. 323
  4. « Histoire du cinéma », National Geographic, coll. « Les Essentiels », p. 389
  5. « Les acteurs », Le Dictionnaire du cinéma, Robert Laffont, 2007, p. 825-826
  6. « Washington le nouveau symbole du cinéma noir-américain  »
  7. boxofficemojo.com
  8. Jpbox-office.com
  9. « emmanuel jacomy », sur www.fr.wikipedia.org,‎ 01 septembre 2014 (consulté le 05 septembre 2014)
  10. « jacques martial », sur fr.wikipedia.org,‎ 01 septembre 2014 (consulté le 05 septembre 2014)
  11. « Jean-Luc Montminy », sur www.wikipedia.fr,‎ 01 septembre 2014 (consulté le 05 septembre 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

(en) Denzel Washington sur l’Internet Movie Database