Denholm Elliott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elliott.

Denholm Elliott

Nom de naissance Denholm Elliott
Naissance
Londres, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni britannique
Décès (à 70 ans)
Profession acteur

Denholm Elliott est un acteur britannique né le à Londres (Angleterre) et mort le à Ibiza (Espagne) du sida.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Londres dans le quartier d'Ealing, Denholm Mitchell Elliott est le fils de Nina Mitchell et Myles Laymen Farr Elliott[1]. Il est scolarisé à la Malvern College et est formé à la Royal Academy of Dramatic Art.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint la Royal Air Force comme sergent opérateur radio et a servi à la No. 76 Squadron RAF sous le commandement de Leonard Cheshire (en).

Dans la nuit du 23 au , son avion, un Handley Page Halifax, a été abattu par la lutte antiaérienne lors d'un raid sur un abri de sous-marins U-Boat à Flensbourg, en Allemagne et s'est écrasé dans la mer du Nord, plus exactement à Sylt. Elliott et deux autres membres de l'équipage ont survécu, passant le reste de la guerre comme prisonnier dans un camp en Silésie, période durant laquelle il s'implique dans le théâtre amateur[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa carrière démarre en 1949 au cinéma avec Dear Mr. Prohack. Après ce premier film, il se met à jouer un large éventail de rôles, la plupart étant des personnages minables comme le journaliste dans Defence of the Realm, l'avorteur dans Alfie et un réalisateur alcoolique dans The Apprenticeship of Duddy Kravitz,.

Néanmoins, ce n'est que dans les années 1980 que sa popularité s'accroît notamment en tournant dans des films populaires et pour la plupart salués par la critique: il incarne Marcus Brody, l'assistant et ami d'Indiana Jones, dans Les Aventuriers de l'arche perdue en 1981 et Indiana Jones et la dernière croisade en 1989, puis il devient le majordome de Dan Aykroyd dans Un fauteuil pour deux (1983), qui lui vaut le BAFTA du meilleur acteur dans un second rôle, distinction qu'il obtiendra à deux autres reprises en 1985 et 1986 pour ses rôles de médecin dans Porc royal et de journaliste dans Defence of the Realm.

En 1987, son rôle de touriste dans Chambre avec vue lui vaut une nomination à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle.

En 1988, il est nommé commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique pour services rendus au théâtre.

Il effectue sa dernière apparition à l'écran dans Noises Off.... Il meurt le à l'âge de 70 ans à Ibiza, en Espagne, des suites de la tuberculose liée au SIDA pour lequel il avait été testé positif en 1987[3]. Il a été incinéré. Sa veuve a créé une œuvre de bienfaisance en son honneur, The Denholm Elliot Project, et a collaboré à sa biographie[4] .

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié de 1954 à 1957 à l'actrice Virginia McKenna, puis de 1962 à sa mort à l'actrice Susan Robinson, avec qui il a eu deux enfants : un fils, Mark et une fille, Jennifer, qui se suicidera en 2003 après que Paul McMullan du News of the World a publié une série d'articles affirmant qu'elle vivait dans la rue et se prostituait (selon des informations obtenues illégalement en soudoyant des policiers, de son propre aveu[3],[5]). Selon sa seconde femme, il était bisexuel[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage francophone[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie de Denholm Elliott(1922–1992) », Filmreference
  2. (en) Jonathan Falconer, The Bomber Command Handbook (1939-1945), Stroud, Sutton Publishing,‎ 1998 (ISBN 978-0-7509-1819-0)
  3. a, b et c (en) « Nécrologie de Susan Elliott », The Daily Telegraph,‎ 21 avril 2007 (lire en ligne)
  4. Susan Elliott, Barry Turner, Denholm Elliott: Quest for Love, 1994.
  5. Shaun Ley, « http://www.bbc.co.uk/iplayer/console/b012bxf8 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), BBC Radio 4,7 juillet 2011.

Lien externe[modifier | modifier le code]