A (yacht)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
A
Image illustrative de l'article A (yacht)
Le A à Sorrente

Type Yacht de luxe
Histoire
Chantier naval Blohm + Voss
Kiel
Mise en service 3 janvier 2008
Statut En service
Équipage
Équipage 37 (+5)
Caractéristiques techniques
Longueur 119 m
Maître-bau 18,87 m
Tirant d'eau 5,15 m
Déplacement 5 959 t
Tonnage 5 500 t
Propulsion 2 moteurs MAN RK280 Diesel
Puissance 9 000 kW
Vitesse 23 nœuds (43 km/h)
Caractéristiques commerciales
Passagers 14
Carrière
Pavillon Bermudes
Coût 300 000 000 $

Le A est un yacht à moteur de luxe, conçu par Philippe Starck et Martin Francis[1],[2],[3], et construit par les chantiers Blohm & Voss - Howaldtswerke-Deutsche Werft (HDW) à Kiel en Allemagne[4],[5].

Il a été mis en chantier en novembre 2004 et livré en 2008 pour un coût estimé de 300 millions de dollars[6],[7].

D'une longueur de 119 mètres et d'un déplacement de près de 6 000 tonnes, il est l'un des plus grands yachts à moteur du monde[5],[8].

Nommé pour la première initiale de ses propriétaires, Andreï Melnitchenko (homme d'affaires milliardaire russe) et sa femme Aleksandra, son style provocateur polarise les opinions depuis son lancement[9].

C'est le plus grand yacht avec une étrave inversée et il évoque les comparaisons avec les sous-marins et des navires de guerre furtifs, tandis que les commentateurs l'ont appelé « le navire le plus aimé et le plus détesté[10],[11] ».

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le A à quai

Le A est alimenté par deux moteurs Diesel MAN RK280 fournissant environ 9 000 kW (12 000 cv), suffisants pour donner au yacht une vitesse maximale de 23 nœuds (43 km/h). Lors de sa vitesse de croisière de 19 nœuds (35 km/h), il peut couvrir 6 500 miles nautiques (12 000 km) en moins de seize jours avant que son réservoir de carburant de 750 000 litres ne soit vide.

Typiquement pour un méga yacht, le A est décoré et équipé avec un niveau extrêmement opulent. Il y a près de 2 200 m2 d'espace intérieur, y compris les 230 m2 pour la suite du propriétaire. Philippe Starck, connu pour ses choix de conception parfois osés, a également ajouté une « chambre secrète Nookie » cachée derrière des panneaux en miroir. Les surfaces réfléchissantes sont disposées abondamment tout au long de l'intérieur, avec du cristal de Baccarat qui est utilisé non seulement pour la verrerie et de la vaisselle, mais aussi pour les meubles.

Le A dans le port d'Auckland en décembre 2013

Il y a six suites pour les invités, bien que les cloisons de celles-ci peuvent se déplacer et être converties en quatre grandes cabines.

Une grande partie de la décoration intérieure a été complétée par Aleksandra Melnitchenko qui, comme nouvelle épouse du propriétaire, a bataillé avec le designer Starck sur les caractéristiques commandées lorsque son mari était encore célibataire. La taille de la discothèque a été revue à la baisse, tandis que le décor des suites a été édulcoré, bien qu'il comprenne toujours du cuir blanc en galuchat sur les murs et les plafonds et les meubles en peau de crocodile.

À l'extérieur, il dispose d'un hélipad et d'une piscine sur la superstructure avant et de deux autres piscines à l'arrière, dont l'une d'elles possède un fond en verre et peut être vue à partir de la discothèque située sous le pont.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Motor Yacht A », starck.com (consulté le 18 février 2012)
  2. « Yacht A », francisdesign.com (consulté le 30 juin 2013)
  3. Grace Trofa, « On the 'A' list - Designer Martin Francis », Yachts International, (consulté le 18 février 2012)
  4. « A », SuperyachtTimes.com (consulté le 8 février 2012)
  5. a et b « Top 100 Largest Yachts », BoatInternational.com, (consulté le 8 février 2012)
  6. Robert Frank, « The $300 Million Mystery Yacht Revealed », Wall Street Journal, (consulté le 19 février 2012)
  7. Diane M. Byrne, « World's 100 Largest Yachts 2008 #6: A », Power & Motoryacht magazine, (consulté le 19 février 2012)
  8. Alyssa Haak, « The PMY 100 Largest Yachts 2011 », Power & Motoryacht magazine, (consulté le 19 février 2012)
  9. Robert Frank, « Smooth Sailing Gets Ugly With Russian Billionaire's New Yacht », Wall Street Journal, (consulté le 19 février 2012)
  10. Robert Frank, « Baccarat Meets Bomb-Proof Glass on the High Seas », Wall Street Journal, (consulté le 18 février 2012)
  11. Diane M. Byrne, « Super-Secret Sigma », MegayachtNews.com, (consulté le 19 février 2012)

Sources[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]