A (album de Jethro Tull)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A.
A

Album de Jethro Tull
Sortie 29 août 1980
Enregistré 1980
Aux studios Maison Rouge (Fulham)
Genre Rock électronique, rock progressif, folk rock, new wave
Producteur Ian Anderson et Robin Black
Label Island (Royaume-Uni)
Chrysalis (États-Unis)
Classement 25e (Royaume-Uni)
30e (États-Unis)
Critique

AllMusic[1] : 3/5

Albums de Jethro Tull

A est le treizième album studio de Jethro Tull, sorti en 1980.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, A devait être un album solo de Ian Anderson, mais il sort sous le nom de Jethro Tull sur l'insistance de la maison de disques Chrysalis Records. L'utilisation accrue des synthétiseurs et la présence du violon électrique d'Eddie Jobson offre un fort contraste avec les albums précédents du groupe, même s'il comprend une chanson aux accents folk, The Pine Marten's Jig. Ce serait l'unique album de Jethro Tull avec Eddie Jobson, dont le style ne convenait pas vraiment au groupe, il sera finalement remplacé sur l'album suivant Broadsword and the Beast par Peter John-Vettese.

Du Jethro Tull de l'album précédent Stormwatch, ne restent plus qu'Anderson et le fidèle guitariste Martin Barre : les claviéristes John Evan et David Palmer ont été renvoyés. Le bassiste John Glascock est décédé d'une maladie cardiaque congénitale et le batteur Barriemore Barlow, souffrant de dépression, a préféré quitter le groupe. Glascock est remplacé par Dave Pegg de Fairport Convention et Barlow par Mark Craney, qui a aussi joué avec le groupe d'Eric Burdon, ainsi que pour la dernière tournée de Tommy Bolin en 1976 avant son décès. Mark a aussi joué sur l'album Brother to Brother de Gino Vannelli en 1978.

Barriemore Barlow était mécontent de la direction prise par le groupe et a déclaré plus tard qu'il serait parti de toute façon. Cependant, le biographe David Rees rapporte dans son livre Minstrels in the Gallery: A History of Jethro Tull (2001) qu'Anderson n'avait jamais eu l'intention de remplacer la formation précédente de Jethro Tull par les musiciens présents sur l'album A, mais il fut contraint par la maison de disques Chrysalis Records qui avait décidé de sortir cet album sous le nom du groupe. Cette remarque a été confirmée par la notice d’Anderson dans la réédition de l’album en 2003.

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont de Ian Anderson.

Face 1[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Crossfire 3:55
2. Fylingdale Flyer 4:35
3. Working John, Working Joe 5:04
4. Black Sunday 6:35

Face 2[modifier | modifier le code]

No Titre Durée
1. Protect and Survive 3:36
2. Batteries Not Included 3:52
3. Uniform 3:34
4. 4.W.D. (Low Ratio) 3:42
5. The Pine Marten's Jig 3:28
6. And Further On 4:21

Musiciens[modifier | modifier le code]

Personnel additionnel[modifier | modifier le code]

  • Eddie Jobson : claviers, synthétiseurs, violon électrique

Production[modifier | modifier le code]

  • Ian Anderson, Robin Black : Production
  • Robin Black : Ingénieur du son
  • John Shaw : Photographie
  • Peter Wagg : Direction artistique

Références[modifier | modifier le code]