Ardière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Ardière
(L'Ardières)
L'Ardière à Chénelette
L'Ardière à Chénelette
Caractéristiques
Longueur 29,9 km [1]
Bassin 153 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 4
Régime pluvial
Cours
Source au sud-est du Mont Monet
· Localisation Les Ardillats
· Altitude 870 m
· Coordonnées 46° 10′ 49″ N 4° 32′ 29″ E / 46.180278, 4.541389 (Source - L'Ardière)
Confluence la Saône
· Localisation Taponas
· Altitude 170 m
· Coordonnées 46° 07′ 21″ N 4° 46′ 03″ E / 46.1225, 4.7675 (Confluence - L'Ardière)
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche ruisseaux : Ardevel, Morsille
· Rive droite ruisseaux : Saint-Didier, Andilleys, Samsons
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Belleville
Régions traversées Rhône-Alpes
Principales localités Belleville, Beaujeu

Sources : SANDRE:U4500500, Géoportail

L'Ardière ou Ardières est une rivière française qui coule dans le département du Rhône, en région Rhône-Alpes. C'est un des affluents de la Saône qui est issu des monts du Beaujolais.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 29,9 km[1]. L'Ardière prend sa source au sud-est du Mont Monet (1 001 m) et juste en dessous du Mont Saint-Rigaud (1 009 m), à l'altitude 870 mètres, sur la commune Les Ardillats, et conflue avec la Saône, sur la commune de Taponas, à moins d'un kilomètre du chef-lieu de canton Belleville, à l'altitude 170 mètres et juste après être passé sous l'Autoroute du Soleil : l'Autoroute française A6. L'Ardière se jette dans la Saône juste avant l'île du Motio. Sa vallée a servi pour le passage de la route départementale D37.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département du Rhône (69), l'Arrière les dix communes[1] suivantes, de l'amont vers l'aval, Les Ardillats, Saint-Didier-sur-Beaujeu, Beaujeu, Lantignié, Quincié-en-Beaujolais, Régnié-Durette, Cercié, Saint-Lager, Saint-Jean-d'Ardières, Taponas.

Soit en termes de canton, l'Ardière prend sa source et conflue sur le canton de Belleville, dans l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône.

Toponymes avec hydronyme[modifier | modifier le code]

  • L'Ardière a donné son hydronyme comme composant à la commune qu'elle traverse : la commune de Saint-Jean-d'Ardières.
  • La commune source Les Ardillats a la même racine origine que l'Arrière.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

L'Ardière traverse une seule zone hydrographique 'L'Ardière' (U450) de 153 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est composé à 58,23 % de « territoires agricoles », à 37,70 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 3,65 % de « territoires artificialisés », à 0,02 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Ardière a onze ruisseaux affluents contributeurs et deux bras référencés[1] dont :

  • ----- le ruisseau des Gots, 1,7 km, (rd)
  • le ruisseau de Rochefort, 2,7 km, (rg), avec un affluent :
    • la Poye, 2 km, sur la seule commune des Ardillats.
  • ----- le ruisseau de Vernay, 3,8 km, (rd)
  • le ruisseau de Pluvier, 2,9 km, (rg)
  • ----- le ruisseau de Saint-Didier, 5,2 km, (rd), avec un affluent :
    • le ruisseau de Tolot, 2,8 km sur la seule commune de Saint-Didier-sur-Beaujeu avec un affluent :
      • Le ruisseau de Montclair, 1,8 km sur la seule commune de Saint-Didier-sur-Beaujeu
  • le ruisseau de la Combe, 1,6 km, (rg)
  • le ruisseau de Font-bidon, 3,1 km, (rg)
  • ----- le ruisseau les Andilleys, 4,5 km, (rd)
  • ----- le ruisseau des Samsons, 8,6 km, (rd) avec trois affluents :
  • le ruisseau l'Ardevel, 7,6 km, (rg), avec un affluent :
    • le ruisseau de Vernus, 2,8 km sur les deux communes de Régnié-Durette et Lantignie, avec un affluent :
  • le ruisseau la Morcille, 9,7 km, (rg).

Le rang de Strahler est donc de quatre (4).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Écologie[modifier | modifier le code]

Le long de l'Ardière, on rencontre des espèces sensibles : l'oiseau le martin-pêcheur, un poisson la Bouvière, une moule d'eau douce l'Anodonte. On peut aussi voir trois espèces de libellules : des Gomphidae, l'Aeshna et l'Agrion de Mercure.

Au niveau de la flore, on retrouve le Séneçon des marais et le Butome en ombrelle ou Jonc fleuri[2].

Aménagements[modifier | modifier le code]

La zone du bassin versant de l'Ardière, est reconnue comme devant bénéficier d'une réduction des intrants polluants : phytosanitaires, effluents domestiques et collectivités moyennes, effluents viticoles. la Région Rhône-Alpes avait lancé un appel d'offre pour les années 2003-2006[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ardière (U4500500) » (consulté le 16 mai 2015)
  2. Inventaire du patrimoine naturel, « Znieff de type I : rivière de l'Ardières » (consulté le 8 novembre 2008)
  3. Agence de l'eau Rhône-Alpes & GIS ZABR, « Thématiques prioritaires 2003 – 2006 Appel d’offre de la Région Rhône-Alpes » (consulté le 8 novembre 2008)