Bief (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bief (homonymie).
Bief
Le Bief au parc du Vertou à Morges juste avant son embouchure dans le Léman.
Le Bief au parc du Vertou à Morges juste avant son embouchure dans le Léman.
Caractéristiques
Longueur 4,10 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Cours
Source Chaumet
· Localisation Bremblens
· Altitude 436 m
· Coordonnées 46° 32′ 26″ N, 6° 31′ 10″ E
Embouchure Lac Léman
· Localisation Morges
· Altitude 372 m
· Coordonnées 46° 30′ 55″ N, 6° 30′ 47″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive droite La Maraîchère
Pays traversés Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Régions traversées région lémanique
Principales localités Bremblens, Lonay, Préverenges, Morges

Le Bief est une rivière du canton de Vaud, en Suisse, et un affluent du Rhône qui a son embouchure au nord du Lac Léman.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

La rivière tire son nom du radical gaulois *bedo- signifiant canal. Ce radical a donné naissance au nom latin bedaria qui a donné bief en français pour désigner un fort ruisseau. L'équivalent en vaudois est bedai[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière prend sa source au lieu-dit Chaumet, une zone boisée au sud de la commune de Bremblens. De là, elle continue en direction du sud et arrive sur la commune de Lonay où elle forme rapidement un petit étang. Le Bief continue de couler dans le même direction et traverse le parc de Lonay avant d'entrer dans le village. La rivière est alors canalisée et disparaît de la surface. Elle coule sous l'autoroute A1 et sous le faisceau de voies de la gare de Lausanne-Triage. Elle resurgit et coule en direction de l'ouest puis passe sous la grande raquette de la gare de triage. La rivière forme alors la limite communale entre Lonay et Préverenges. La rivière est alors à nouveau canalisée et récupère les eaux de La Maraîchère[2], puis vire à nouveau en direction du sud. Elle forme la limite communale entre la ville de Morges et Préverenges. Elle resurgit peu avant son embouchure et s'élargit de plus en plus[3]. À son embouchure dans le Léman, elle sert de port qui dispose d'une centaine de place[4].

Faune[modifier | modifier le code]

La truite Fario est présente dans le Bief. En 2013, l'inspection de la pêche du canton de Vaud y relève la capture de 3 individus[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries de la commune de Morges.

Deux rivières coulent sur le territoire de la commune de Morges : la Morges qui traverse la ville en son centre et lui donne son nom et à l'est la limite communale avec Préverenges est marquée par le Bief. Ces deux cours d'eau son représentées sur les armoiries de la ville qui se blasonnent ainsi : Coupé d'argent et de gueules à deux fasces ondées de l'un en l'autre[6]. Les deux fasces d'argent et de gueules symbolisent ces deux rivières[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henry Suter, « Bief » [html], Noms de lieux de Suisse Romande, Savoie et environs, sur henrysuter.ch, (consulté le 10 juillet 2015)
  2. Gérard Chevalier, « Bassin de rétention du « Petit Bois » sur le ruisseau de "La Maraîchère" : Ouvrages de protection contre les crues » [PDF], sur echichens.ch, Service des Eaux, Sols et Assainissement – Communes d'Échichens et de Lonay, (consulté le 13 juillet 2015), p. 2
  3. Carte nationale au 1:25 000, Morges, no 1242, 2011
  4. « Port du Bief » [html], Les ports autour du Léman, sur sisl.ch, (consulté le 13 juillet 2015)
  5. « Rivières du canton de Vaud - Evolution des captures et du repeuplement » [PDF], sur vd.ch, Direction Générale de l'Environnement, Inspection de la pêche, (consulté le 13 juillet 2015), p. 3
  6. « Annexe à l'arrêté relatif aux armoiries communales (AAC) du 10 février 1925 (175.12.1) » (consulté le 13 juillet 2015), p. 26
  7. « Morges », sur Canton de Vaud, Feuille des avis officiels (consulté le 13 juillet 2015)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]