Dévorah (ruisseau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

le Dévorah
(Bief du Dévora)
Illustration
Le Dévorah en fin d'après midi à Bourg-en-Bresse.
Caractéristiques
Longueur 2,9 km [1]
Bassin collecteur Saône
Débit moyen (Bourg-en-Bresse)
Nombre de Strahler un
Organisme gestionnaire SBVR - Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze[2]
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Bourg-en-Bresse
· Altitude 243 m
· Coordonnées 46° 12′ 04″ N, 5° 16′ 12″ E
Confluence la Reyssouze
· Localisation Bourg-en-Bresse
· Altitude 220 m
· Coordonnées 46° 12′ 31″ N, 5° 14′ 19″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite sans
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Bourg-en-Bresse-1
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Bourg-en-Bresse

Sources : SANDRE:« U4010580 », Géoportail

Le Dévorah ou Bief du Dévora est un ruisseau français qui coule dans le département de l'Ain, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent droit de la Reyssouze, donc un sous-affluent de la Saône et du Rhône. Ce modeste cours d'eau présente deux écosystèmes abritant des espèces protégées dans des zones humides au cœur de la ville de Bourg-en-Bresse qui font l'objet de mesures de suivi et de protection.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La graphie de ce modeste ruisseau a de quoi déconcerter. Elle reprend (l’accent aigu mis à part) la graphie hébraïque du prénom Déborah. Il n’y a sûrement pas de raisons d’y voir là un lien de causalité. Cette cacographie est récente, sûrement induite par le prénom. Le cadastre napoléonien consultable en ligne sur le site des archives de Bourg-en-Bresse mentionne les Prés du Dévoret sur la zone humide appelée actuellement marais du Dévorah…

Géographie[modifier | modifier le code]

De 2,9 km de longueur[1], le Dévorah naît de suintements dans les graviers d’une terrasse fluvioglaciaire à l'ouest de Saint-Just (Canton de Ceyzériat), à 243 m d’altitude, en plaine de Bresse. Il traverse des zones humides de grande importance floristiques et faunistiques (Pré de Maison ou marais de la Chagne ou de l’Alagnier, Prés du Dévoret (marais du Dévorah ou de Tirand). Il se jette dans le canal de Loëze, bras de la Reyssouze à Bourg-en-Bresse, en amont du pont de l’Avenue des Sports à 220 m d'altitude environ.

Commune et canton traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ain, le Bief de Dévora traverse une seule commune[1], Bourg-en-Bresse, dans le canton de Bourg-en-Bresse-1, dans l'arrondissement de Bourg-en-Bresse.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Bief de Dévora traverse une seule zone hydrographique La Reyssouze du Clairtant au Jugnon (U401) de 152 km2 de superficie[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze[2].

Affluent[modifier | modifier le code]

Le Bief de Dévora n'a pas d'affluent référencé[1] Donc son rang de Strahler est de un.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Bief de Dévora (U4010580) » (consulté le 23 juin 2016)
  2. a et b « Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze », sur www.syndicat-reyssouze.fr (consulté le 17 octobre 2013).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :