Réverotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Reverotte.
Réverotte
(Bief de la Lue, Bief des Herbues,Bief des Cottets, Ruisseau de la Réverotte)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 16,2 km [1]
Bassin ? km2
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 2
Cours
Source source
· Localisation Chissey-sur-Loue
· Altitude 275 m
· Coordonnées 47° 03′ 57″ N, 5° 46′ 26″ E
Confluence la Loue
· Localisation Belmont
· Altitude 211 m
· Coordonnées 47° 00′ 55″ N, 5° 37′ 01″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Doubs, Jura
Arrondissements Dole, Besançon
Cantons Mont-sous-Vaudrey, Saint-Vit
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

Sources : SANDRE:« U2640580 », Géoportail

Le ruisseau de la Réverotte, est un cours d'eau française, en région Bourgogne-Franche-Comté, traversant les deux départements du Doubs et du Jura, et un affluent droit de la Loue, donc un sous-affluent du Rhône par le Doubs et la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de la Réverotte prend sa source sur la commune de Chissey-sur-Loue dans le département du Doubs, juste au nord de la commune d'Arc-et-Senans, près de la forêt de Chaux au nord-est du lieu dit du Défois, à 275 m d'altitude[2].

Après une centaine de mètres, le cours d'eau passe sous une voie ferrée et pénètre dans son lit artificiel, sorte de canal. Le cours d'eau entre dans le département du Jura et traverse ensuite, suivant un axe rectiligne, les communes de Chissey-sur-Loue, Chatelay, Germigney et Santans. La Réverotte serpente ensuite sur quelques kilomètres, traverse la commune de Montbarrey.

Elle conflue en rive droite dans la Loue à Belmont, à 211 m d'altitude, dans le Jura après un parcours de 16,2 km[1],[note 1].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements du Doubs et du Jura, le ruisseau de la Réverotte traverse les sept communes[1],[3] suivantes, de l'amont vers l'aval, de Chissey-sur-Loue (source), Arc-et-Senans, Chatelay, Germigney, Santans, Montbarrey, Belmont (confluence).

Soit en termes de cantons, le ruisseau de la Réverotte prend source sur le canton de Mont-sous-Vaudrey, traverse le canton de Saint-Vit, conflue sur le même canton de Mont-sous-Vaudrey, le tout dans les deux arrondissement de Dole et arrondissement de Besançon.

Affluent[modifier | modifier le code]

La Réverotte a un seul affluent référencé[1] :

  • le ruisseau des Genettes,

Son rang de Strahler est donc de deux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau possède plusieurs noms, qui différent selon le lieu. À Arc-et-Senans, il s'appelle le "Bief des Herbues", alors qu'à Chissey il s'appelle "Réverotte" et à Montbarrey, "La Lue".

Histoire[modifier | modifier le code]

Le cours d'eau n'a pas une origine naturelle, puisqu'il est purement artificiel sur la plupart de son cours[réf. nécessaire]. C'est une sorte de canal collecteur permettant de récupérer les eaux pluviales et des ruisseaux environnants.

Débit[modifier | modifier le code]

La Réverotte ne possédant pas une véritable source, son débit fluctue selon les saisons et les conditions climatiques. Le débit est élevé pendant les périodes printanière et automnale, et pratiquement inexistant en été et en hiver. Le débit peut augmenter rapidement lors d'orages ou de pluies soutenues.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2015 ayant été indisponible le 30 avril et le 2 mai 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau de la Réverotte (U2640580) » (consulté le 1er mai 2015)
  2. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 2 mai 2015)
  3. « Ruisseau de la Réverotte », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le 2 mai 2015)