Gapeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Gapeau
Barrage en amont du confluent avec le Val du Viet.
Barrage en amont du confluent avec le Val du Viet.
Caractéristiques
Longueur 47,5 km [1]
Bassin 548 km2 [1]
Bassin collecteur le Gapeau
Débit moyen 4,13 m3/s (Hyères) [2]
Régime méridional
Cours
Source Collet du Gapeau
· Localisation Signes
· Altitude 316 m
· Coordonnées 43° 17′ 24″ N, 5° 52′ 59″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Hyères
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 06′ 42″ N, 6° 11′ 33″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Réal Martin,Le Borrel, Le Petit Réal
· Rive droite Le Mataffe,
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Var
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources : SANDRE:« Y46-0400 », Géoportail, Banque Hydro

Le Gapeau est un cours d'eau du département français du Var, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui se jette à Hyères dans la mer Méditerranée. Son nom en provençal est lou Gapèu.

Il fait l'objet d'une gestion spécifique au travers du Schéma d’aménagement et de gestions des Eaux ou SAGE[3] du Gapeau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Gapeau prend sa source à Signes, au collet du Gapeau, à 316 mètres d'altitude[4]. Coulant dans le Var, à l'est de Toulon, il parcourt 47,5 kilomètres[1].

Il prend sa source au pied du massif de la Sainte-Baume, puis il file à travers un étroit couloir, jusqu'à Solliès-Pont. S'ouvre ensuite la basse vallée : il suit les versants ouest du massif des Maures, et trouve finalement son embouchure aux Salins d'Hyères, non loin du Parc National de Port Cros.

Historique[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui le Gapeau se jette dans la mer via l'ancien tracé historique du Réal Martin, sur la commune de Hyères, au sud-ouest des Salins d'Hyères, entre les lieux-dits les Cabanes du Gapeau et la residence Simone Berriau Plage[4].

Ce cours d'eau fut régulièrement en crue, notamment les 17 et 18 janvier 1999[5],[réf. insuffisante]

Les villes traversées[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

Au confluent du Gapeau et du Réal Martin

Le Ruisseau du Latay (rd) : Il qui prend sa source à 700 m d'altitude à 15 km en amont de la source du Gapeau, sur l'adret de la Sainte Baume

Le Ruisseau de la Jonquière (rg) (3,8 km)

Le Petit Réal (rg) : (8,5 km) confluent sur le territoire de La Crau. Il est rejoint par le Ruisseau des Anduès sur le territoire de Cuers.

Le Réal Martin (rg) : confluent sur le territoire de La Crau.

Le Vallon des Borrels (rg) : (6,2 km), confluant à l'entrée de la vallée de Sauvebonne. Il est grossi de la Baisse des Comtes (5,6 km) au niveau des deuxièmes bordels.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Gapeau à Hyères[modifier | modifier le code]

Le Gapeau a été observé à la station Y4624010, le Gapeau à Hyères [Sainte-Eulalie], à 9 m d'altitude pour un bassin versant de 517 km2 depuis le 1er janvier 1961[2].

Le module ou moyenne annuelle de son débit est à Hyères de 4,13 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y4624010 - le Gapeau à Hyères [Sainte-Eulalie] pour un bassin versant de 517 km2 et à 9 m d'altitude[2]
(le 08-04-2016 - données calculées sur 56 ans de 1961 à 2016)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,130 m3/s, ce qui est peu[note 1],[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Sur cette période d'observation, le débit journalier maximal a été observé le pour 326,0 m3/s. Le débit instantané maximal a été observé le même [note 2] avec 579,0 m3/s alors que la hauteur maximale instantanée a été observée, le [note 3], de 301 cm soit 3,01 m[2].

Le QIX 2 est de 160 m3/s, le QIX 5 est de 260 m3/s, le QIX 10 est de 320 m3/s, le QIX 20 est de 390 m3/s et le QIX 50 est de 470 m3/s[2].La crue du 19 janvier 2014 est la plus forte mesurée sur Hyères. La station de Hyères – StEulalie a enregistré une hauteur de 3,01m ce qui correspond à un débit voisin de 400 m3/s à la

station, auquel il convient d’ajouter les débits déversés en amont (notamment au déversoir de Plan du Pont), estimés entre 150 et 250 m3/s qui se sont écoulés dans la plaine et le chenal de crue à l’écart de la station. Cela représente un total voisin de 600 m3/s à plus ou moins 10% pour le débit de pointe du Gapeau à l’entrée de Hyères

(estimation Cerema juillet 2014)[6].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 253 millimètres annuellement, ce qui inférieur d'un sixième à la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 8. litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

il reçoit par ailleurs, un nombre considérable de rus comme l'Apié, le Mataffe, Ste Eulalie, le Viet ... Qui ont une tres grande importance en période de crue.

Administratif[modifier | modifier le code]

Le Gapeau fait l'objet d'un suivit administratif au travers de la C.L.E du Gapeau (Commission Locale de l'Eau), qui est chargée de mettre en application les differentes applications légales et notamment la DCE (Directive cadre européenne) numéro 60 au travers d'un SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux) .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. à peu près trois pour cent du module à 4,13 m3/s
  2. à 18h28
  3. à 16h52

Références[modifier | modifier le code]