Vénéon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

le Vénéon
Illustration
Le Vénéon près de Venosc.
Loupe sur carte verte le Vénéon sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 33,5 km [1]
Bassin 316 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen (Bourg-d'Oisans)
Nombre de Strahler 5
Organisme gestionnaire Symbhi
Régime nival
Cours
Source glacier de la Pilatte à la Bérarde
· Localisation Saint-Christophe-en-Oisans
· Altitude 2 275 m
· Coordonnées 44° 52′ 14″ N, 6° 19′ 39″ E
Confluence la Romanche
· Localisation Bourg-d'Oisans
· Altitude 735 m
· Coordonnées 45° 01′ 38″ N, 6° 03′ 43″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Muande, Pisse, Lauvitel
· Rive droite Étançons, Diable
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton l'Oisans-Romanche
Régions traversées Drapeau du Auvergne-Rhône-Alpes Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Bourg d'Oisans

Sources : SANDRE:« W2730500 », Géoportail, Symbhi, OpenStreetMap

Le Vénéon est un torrent situé dans le département de l'Isère, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et un affluent gauche de la Romanche dans le bassin du fleuve le Rhône, par le Drac et l'Isère.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 33,5 kilomètres[1], la source est située au pied des glaciers de la Pilatte[2] (dominé par Les Bans, (3 669 m) et du Chardon (descendant des Rouies, (3 589 m) et à l'ouest de la barre des Écrins (4 102 m).

Il traverse La Bérarde, Saint-Christophe-en-Oisans, Venosc et Auris avant de confluer dans la Romanche en amont du Bourg-d'Oisans, à 735 mètres d'altitude, près du lieu-dit le Buclet et juste en dessous de Villard-Notre-Dame[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Isère, le Vénéon traverse les quatre communes[1], dans un seul canton, dans le sens amont vers aval, de Saint-Christophe-en-Oisans (source), Les Deux Alpes, Auris, Le Bourg-d'Oisans (confluence). L'ancienne commune de Venosc est désormais regroupée dans Les Deux Alpes depuis 2014.

Soit en termes de cantons, le Vénéon prend source et conflue dans le même canton de l'Oisans-Romanche dans l'arrondissement de Grenoble, dans l'intercommunalité la communauté de communes de l'Oisans.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Vénéon traverse une seule zone hydrographique « Le Vénéon » (W273) de 316 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 98,48 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 0,69 % de « territoires agricoles », à 0,58 % de « surfaces en eau », à 0,19 % de « territoires artificialisés »[1].

Le haut bassin du Vénéon est dominé par le gneiss[3].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le Symbhi ou « SYndicat Mixte des Bassins Hydrauliques de l'Isère ». C'est un collège de financeurs, créé en 2004, dont les membres sont le Conseil général de l'Isère, la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan...

SAGE[modifier | modifier le code]

le SAGE ou Schéma d'aménagement et de gestion des eaux Romanche a été voté en [4], approuvé en et signé le avec un programme d'actions de 150 fiches actions, pour un montant d'investissement de 109 millions d'euros sur la période 2013-2019[4].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Lac de Lauvitel en 2003
Le Lac de Lauvitel en 2003

Le Vénéon a dix-huit tronçons affluents référencés[1] dont :

  • le torrent du Chardon, avec un affluent :
    • le ruisseau de L'Encoula
  • le ruisseau de la Ruine,
  • le torrent des Étançons (rd) 8,1 km sur la seule commune de Saint-Christophe-en-Oisans avec quatre affluents. Celui-ci vient du Glacier des Étançons, au sud de la Meije (3 983 m).
  • le ruisseau du Vallon des Etages, avec cinq affluents
  • le ruisseau d'Amont,
  • le ruisseau d'En-Bas
  • le ruisseau de Muande (rg) 8,9 km sur la seule commune de Saint-Christophe-en-Oisans avec dix affluents. Celui-ci vient du glacier des Sellettes sous l'Olan (3 564 m)
    • le Druvet,
  • le ruisseau de Champhorent,
  • le ruisseau de la Mariande, avec un affluent :
    • le ruisseau de la Rama
  • la Grande Pisse,
  • la Petite Pisse,
  • le torrent du Diable (rd) 9,8 km sur la seule commune de Saint-Christophe-en-Oisans avec douze affluents. Celui-ci vient du massif du Soreiller, du glacier de la Selle sous la Meije et le Râteau (3 809 m).
  • le ruisseau de la Pisse (rg) 7 km sur la seule commune de Saint-Christophe-en-Oisans avec trois affluents. Celui-ci vient de la Tête de Lauranoure (3 229 m) et de la Pointe Swan (3 294 m)
  • le ruisseau de Villeneuve, 3,4 km avec trois affluents :
    • le ruisseau de la Pisse, 3,9 km sur Venosc avec un affluent :
      • le ruisseau des Cabanes,
    • le ruisseau de la Coche, 1,7 km sur Venosc avec un affluent :
      • le ruisseau de la Charbonnière, 1,8 km sur Venosc avec un affluent :
        • le ruisseau de Longey, 1,2 km sur Venosc
    • le ruisseau de la Lauzière, 1,4 km sur Venosc
  • le ruisseau du Replat, avec un affluent :
    • le ruisseau de Lairette,
  • le Merdaret,
  • le ruisseau du Lauvitel (rg) 3,2 km sur les deux communes de Bourg-d'Oisans et Venosc avec un affluent. Au bout de cette vallée le lac le Lauvitel (1 530 m).
    • le ruisseau de la Rousse,
  • le ruisseau de la Pisse, avec deux affluents :
    • le ruisseau du Villard,
    • le ruisseau du Vallon,

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahlerdu Vénéon est de cinq (par le ruisseau de Villeneuve, la Coche, Charbonnière, et Longey).

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit nival.

Climat de l'Isère[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Hydroélectricité[modifier | modifier le code]

La chute du Vénéon, mise en exploitation en 1944 caractérisée par le barrage de prise de Plan du Lac dont les eaux sont turbinées par la centrale de Pont-Escoffier via une galerie d’amenée de 6606 mètres sous la montagne, et une conduite forcée en tuyaux auto-frettés de 632 mètres de longueur et de 16 m3/s de débit. Des travaux compléteront à partir de 1947 l’aménagement de la chute du Vénéon par l’apport par les prises d'eaux des torrents de la Muzelle et du Lauvitel.

Écologie[modifier | modifier le code]

Le Vénéon est en bon état écologique[5].

le Parc national des Écrins[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du Vénéon est situé au nord du parc national des Écrins.

Peinture[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Le Vénéon ou sa vallée a inspiré les deux peintres : Charles Bertier et Laurent Guétal.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • M. Berthelot, Hartwig Derenbourg, F.-Camille Dreyfus et al., La grande encyclopédie : inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts, t. 20, H. Lamirault (Paris), 1885-1902 (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Vénéon (W2730500) » (consulté le ).
  2. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le ).
  3. M. Berthelot, Hartwig Derenbourg et F.-Camille Dreyfus 1885-1902, p. 990.
  4. a et b « Contrat de rivière Romanche », sur drac-romanche.com (consulté le ).
  5. [PDF]« SAGE/Doc-Complet-valide-CLE-le-27mars2007 », sur drac-romanche.com (consulté le ).
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :