Séveraisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Séveraisse
La vallée du Valgaudemar, dans les écrins. La Chapelle est sur la droite, l'Olan à gauche.
La vallée du Valgaudemar, dans les écrins. La Chapelle est sur la droite, l'Olan à gauche.
Caractéristiques
Longueur 33 km
Bassin ?
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 5,2 m3/s (Chauffayer)
Régime régime nivo-pluvial
Cours
Confluence le Drac
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur

Sources : SANDRE, Géoportail

La Séveraisse est un torrent français du département des Hautes-Alpes dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et un sous-affluent du Rhône par le Drac et l'Isère.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Séveraisse est un torrent situé dans la vallée du Valgaudemar qui prend sa source dans les glaciers du Massif des Écrins. Elle passe à proximité des villages du Bourg, du Casset, de la Chapelle-en-Valgaudémar, des Andrieux, de Villar-Loubière, de La Loubière, des Roux, de Saint-Maurice-en-Valgodemard, de la Chaup, du Séchier, de Saint-Jacques-en-Valgodemard, de Saint-Firmin et Combardenq puis se jette dans le Drac au niveau de La Trinité.

La partie haute de la vallée se trouve en plein cœur du Parc national des Écrins ; il s’agit d’une des dix réserves de biotope classée en France.

La longueur de son cours d'eau est de 33 km[1].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La Séveraisse traverse un département et six communes[1] et un seul canton :

Affluents[modifier | modifier le code]

La Séveraisse a vingt-neuf (29) affluents contributeurs référencés par le SANDRE[1]. Le plus important est le ruisseau de Navette, long de 8 kilomètres, qui descend du Pic de Mal-Cros, creuse les Oules du Diable, et traverse le village de la Chapelle avant de se jeter dans la Séveraisse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c SANDRE, « Fiche torrent la Séveraisse (W21-0400) » (consulté le 31 août 2008)