Clauge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

la Clauge
Illustration
La Clauge à La Vieille-Loye au confluent avec la Tanche
Carte.
Cours de la Clauge (carte interactive du bassin du Doubs)
la Clauge sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 35,4 km [1]
Bassin 116 km2 [2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 1,07 m3/s (La Loye) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire EPTB Doubs Saône[3]
Régime pluvial
Cours
Source L'Étang Jacard
· Localisation Fourg
· Altitude 274 m
· Coordonnées 47° 05′ 40″ N, 5° 47′ 10″ E
Confluence le Doubs
· Localisation Gevry
· Altitude 190 m
· Coordonnées 47° 01′ 11″ N, 5° 26′ 51″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche la Tanche
· Rive droite Bief de Parfond, Gruyer,
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Doubs, Jura
Arrondissements Besançon, Dole
Cantons Saint-Vit, Mont-sous-Vaudrey, Dole-2
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté
Principales localités Dole

Sources : SANDRE:« U2560500 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

La Clauge est une rivière française coulant dans les deux départements du Doubs et du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, et un affluent gauche du Doubs, donc un sous-affluent du Rhône par la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Clauge est une rivière de plaine, de 35 km de longueur[1]. Elle prend sa source sur le territoire de la commune de Fourg dans le département du Doubs, dans la partie orientale de la vaste forêt de Chaux, à 274 m d'altitude[4].

Dès sa naissance, elle adopte la direction de l'ouest qu'elle ne quittera plus tout au long de son parcours. Celui-ci se déroule presque entièrement dans le département du Jura, au sein de la forêt de Chaux qu'elle traverse dans sa plus grande longueur, d'est en ouest[5].

Après avoir traversé le hameau de Goux dans la ville de Dole, elle rejoint le Doubs en rive gauche, au niveau de la localité de Gevry, à 190 m d'altitude[6], un peu en amont du confluent de la Loue avec le Doubs.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Outre Fourg (source) dans le département du Doubs, la Clauge traverse ou longe les treize communes[1] suivantes toutes situées dans le département du Jura, de l'amont vers l'aval, de Chissey-sur-Loue, Chatelay, Germigney, Santans, La Vieille-Loye, Belmont, Augerans, La Loye, Dole, Villette-lès-Dole, Crissey, Parcey, Gevry (confluence).

Soit en termes de cantons, la Clauge prend source dans le canton de Saint-Vit, traverse le canton de Mont-sous-Vaudrey, conflue dans le canton de Dole-2, dans les arrondissement de Besançon, arrondissement de Dole, dans les intercommunalités Communauté de communes Loue-Lison, Communauté de communes du Val d'Amour, Grand Dole

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Clauge traverse les trois zones hydrographiques suivantes de « La Loue de la Cuisance au Doubs » (U265), « Le Doubs de la Vèze d'Amanges à la Loue » (U255) , « La Clauge » (U256)[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'EPTB Doubs Saône[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Clauge a sept tronçons affluents référencés[1], Un seul affluent est de plus de dix kilomètres de longueur, le ruisseau de la Tanche (rg[note 1]), 15 km sur les six communes de Chissey-sur-Loue (source), Chatelay, Germigney, Montbarrey, Santans, La Vieille Loye (confluence), sans affluent et donc de rang de Strahler un.

Le Bief de Parfond (rd) 7 km de longueur est de rang de Strahler deux sur les quatre communes de Our (source), Éclans-Nenon, Éclans-Nenon, Falletans, Belmont (confluence), traverse l'Etang des Vieilles Baraques, avec un affluent :

  • le ruisseau du Creux Noir (rg) 1 km sur les deux communes de La Vieille-Loye (source) et Belmont (confluence).

Les cinq autres affluents sont de rang de Strahler un (sans affluent) et de longueur inférieure à sept kilomètres :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de la Clauge est donc de trois par le Bief le Parfond et le ruisseau du Creux Noir.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Clauge est une rivière assez irrégulière. Son régime hydrologique est dit pluvial.

Climat[modifier | modifier le code]

La Clauge à La Loye[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé depuis le (37 ans), à la Loye, à 203 m d'altitude, localité du département du Jura située peu avant son confluent avec le Doubs[2]. La surface ainsi étudiée est de 116 km2, soit plus de 90 % du bassin versant de la rivière[réf. nécessaire].

Le module de la rivière à la Loye est de 1,07 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : U2565020 - La Clauge à La Loye pour un bassin versant de 116 km2 et à 203 m d'altitude[2]
(le 09-07-2020 - données calculées sur 38 ans de 1983 à 2020)
Source : Banque Hydro - MEDDE

La Clauge présente des fluctuations saisonnières de débit fort marquées, comme très souvent dans l'est de la France. Les hautes eaux se déroulent en hiver et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 1,64 à 2,05 m3/s, de décembre à avril inclus (avec un maximum en février). À partir du mois de mai, le débit baisse rapidement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu de juillet à septembre inclus, entraînant une baisse du débit mensuel moyen jusqu'à 0,095 m3/s au mois d'août. Mais ces moyennes mensuelles ne sont que des moyennes et occultent des fluctuations bien plus prononcées sur de courtes périodes ou selon les années.

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche peut chuter jusque 0,024 m3/s (24 litres/s), ce qui doit être considéré comme très sévère[note 2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être importantes, compte tenu de la petitesse du bassin versant. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 28 et 42 m3/s. Le QIX 10 est de 51 m3/s, le QIX 20 de 60 m3/s, tandis que le QIX 50 se monte à 72 m3/s. le QIX 100 n'a pas pu être calculé vu la période d'observation de trente-huit ans seulement.

la hauteur maximale instantanée a été de 265 cm ou 2,65 m, le [note 3] Le débit instantané maximal enregistré à la Loye a été de 85,7 m3/s le [note 3], tandis que la valeur journalière maximale était de 49,4 m3/ss le . En comparant la première de ces valeurs à l'échelle des QIX de la rivière, il apparaît que cette crue d' était à peine d'ordre décennal, et donc pas du tout exceptionnelle.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Clauge est relativement abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 292 millimètres annuellement, ce qui est quelque peu inférieur à la moyenne d'ensemble de la France, et aussi à la moyenne du bassin de la Saône (501 millimètres/an). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 9,2 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

La forêt domaniale de Chaux[modifier | modifier le code]

La forêt de Chaux est la deuxième forêt française de feuillus après la forêt d'Orléans, par la superficie, à l'époque de Royaume de France, avec vingt mille hectares.

La réserve biologique dirigée de la vallée de la Clauge[modifier | modifier le code]

La réserve biologique dirigée de la vallée de la Clauge a été créée par arrété préfectoral du 10 décembre 1998[7] et est référencée FR2300158 - vallée de la Clauge sur INPN[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. seulement 2 % du module à 1,07 m3/s
  3. a et b h 44

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - la Clauge (U2560500) » (consulté le 9 août 2020)
  2. a b c d et e Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Clauge à La Loye (U2565020) » (consulté le 9 août 2020)
  3. a et b « eptb Saône et Doubs », sur www.eptb-saone-doubs.fr (consulté le 9 août 2020)
  4. « Source de la Clauge » sur Géoportail (consulté le 9 août 2020).
  5. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 9 août 2020)
  6. « confluence de la Clauge avec le Doubs » sur Géoportail (consulté le 9 août 2020).
  7. [PDF] « réserve biologique dirigée de la vallée de la Clauge », sur www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 9 août 2020)
  8. « FR2300158 - Vallée de la Clauge », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 9 août 2020)
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :