Dérivation de Brégnier-Cordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dérivation de Brégnier-Cordon
Le canal de dérivation de Brégnier-Cordon, vu du pont de La Bruyère
Le canal de dérivation de Brégnier-Cordon, vu du pont de La Bruyère
Caractéristiques
Longueur 8,1 km
Bassin ?
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Cours
Origine Rhône
Confluence Rhône
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ain
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« V1--3022 », Géoportail

La dérivation de Brégnier-Cordon est un cours d'eau artificiel (canal), creusé à partir de 1981, déviant les eaux du Rhône sur une longueur de 8,1 km[1] entre les communes de Murs-et-Gélignieux et de Saint-Benoît (Ain). Elle s'écoule en grande partie sur le territoire de la commune de Brégnier-Cordon[2].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Conséquences positives[modifier | modifier le code]

Le canal a été creusé afin d'aménager la centrale hydroélectrique de Brégnier-Cordon, qui produit annuellement 324 GWh en moyenne. La présence du canal et de l'usine a permis de réduire sensiblement la fréquence et l'importance des crues du Rhône, qui inondaient fréquemment la région auparavant. Une déviation de la route D19, aménagée le long du canal, a permis de détourner la circulation routière des villages de La Bruyère, Brégnier et Glandieu.

  • La dérivation de Brégnier-Cordon est navigable pour les petites embarcations de plaisance, ce qui n'est pas le cas du Rhône. Cependant, le barrage de la centrale hydroélectrique n'est pas franchissable (pas d'écluse). L'aménagement du plan d'eau de Murs-et-Gélignieux a dynamisé le tourisme nautique dans la région.

Conséquences négatives[modifier | modifier le code]

Le creusement du canal a fait disparaître l'ancien lac de Pluvis. Il a réduit sensiblement la surface de terres agricoles de la commune et entraîné la disparition de plusieurs hameaux et lieux-dits.

Conséquences neutres[modifier | modifier le code]

  • L'aménagement de la dérivation de Brégnier-Cordon a eu pour conséquence qu'une grande partie du territoire de Brégnier-Cordon se trouve aujourd'hui sur une île, notamment le mont de Cordon et le hameau de Cordon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]