Corne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Corne.
Corne
Image illustrative de l'article Corne (rivière)
Caractéristiques
Longueur 19,6 km [1]
Bassin 318 km2
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ?
Cours
Source Les Rougeriaux
· Localisation Saint-Vallerin
· Altitude 270 m
· Coordonnées 46° 41′ 04″ N, 4° 40′ 28″ E
Confluence Saône
· Localisation Chalon-sur-Saône
· Altitude 177 m
· Coordonnées 46° 45′ 38″ N, 4° 51′ 14″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche l'Orbise
· Rive droite les Curles et la Thalie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Saône-et-Loire
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté
Principales localités Saint-Rémy, Chalon-sur-Saône

Sources : SANDRE:U3120500, Géoportail

La Corne est une rivière française du département Saône-et-Loire de la région Bourgogne-Franche-Comté et un affluent de la Saône, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 19.6 kilomètres[1], la Corne prend sa source sur la commune de Saint-Vallerin à 270 mètres d'altitude, près du lieu-dit les Rougeriaux[2].

Elle coule globalement du sud-ouest vers le nord-est.

Elle conflue sur la commune de Chalon-sur-Saône, à 177 mètres d'altitude, entre les deux communes de Saint-Rémy et Lux après avoir traversé le quai de Bellevue[2]. Sa partie finale s'appelle aussi Roie de Droux[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de Saône-et-Loire, la Corne traverse dix communes[1] et trois cantons :

Soit en termes de cantons, la Corne prend source dans le canton de Buxy, traverse le canton de Givry, conflue dans le canton de Chalon-sur-Saône-Sud.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Corne a cinq affluents référencés[1] :

  • le ruisseau la Ratte (rg) 5 km, sur la seule commune de Buxy.
  • la rivière des Curles (rg) 11,1 km, sur six communes et avec quatre affluents
    • le ruisseau du moulin Gaudillot, 6,2 km
    • le ruisseau la Vomme (rd) 2,9 km
    • le ruisseau de Couramble (rd) 6,2 km
    • le ruisseau Rheune (rd) 3 km.
  • le ruisseau de la Couverte (rg) 4,4 km, sur les quatre communes de La Charmée, Givry, Granges, Saint-Rémy.
  • la rivière l'Orbise (rg) 21,2 km sur dix communes avec un affluent :
  • la rivière la Thalie, ou Thalie[2] (rd) 21,7 km, sur neuf communes et avec plusieurs affluents dont :
    • le ru Guillot, 2,9 km
    • le ruisseau du Bois, 7,3 km
    • le ruisseau de Guerlande, 2 km.
    • la Thaliette

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de la Corne est de 318 km2[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 14 mars 1471, durant la bataille de Buxy, les chevaux bourguignons sont épuisés par le franchissement de la rivière en crue ; l'armée française reste maitresse du champ de bataille.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Écologie[modifier | modifier le code]

La qualité du peuplement piscicole est dite très bonne[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Corne (U3120500) » (consulté le 28 juin 2015)
  2. a, b, c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 30 mai 2010)
  3. a et b schéma départemental de vocation piscicole et halieutique de Saône-et-Loire, « Les bassins de la Corne et de la Vandaine » (consulté le 31 mai 2010)