Rupt (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rupt (homonymie).
le Rupt
Le Rupt à Aibre; 3 km en aval de sa source.
Le Rupt à Aibre; 3 km en aval de sa source.
Caractéristiques
Longueur 14,9 km [1]
Bassin 42,2 km2 [2]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 0,58 m3/s (Dung) [2]
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial
Cours
Source source
· Localisation Le Vernoy
· Coordonnées 47° 34′ 09″ N, 6° 40′ 58″ E
Confluence l'Allaine
· Localisation Bart
· Coordonnées 47° 29′ 20″ N, 6° 46′ 26″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite le Moine
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Doubs
Régions traversées Franche-Comté

Sources : SANDRE:« U2350660 », Géoportail, Banque Hydro

Le Rupt est une petite rivière française qui coule dans le département du Doubs. C'est un affluent droit de l'Allaine ou Allan, donc un sous-affluent du Rhône par le Doubs, et la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 14,9 km de longueur[1], le Rupt naît sur le territoire de la commune de Le Vernoy, dans le département du Doubs. Dès sa naissance, il s'oriente vers le sud-est, direction qu'il maintient globalement tout au long de son parcours. Il se jette dans l'Allan en rive droite, à Bart, petite localité située en bordure occidentale (en aval) de l'agglomération de Montbéliard.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Rupt traverse les communes de Le Vernoy (source), Aibre, Semondans, Échenans, Raynans, Issans, Allondans, Dung et Bart (confluence), toutes situées dans le département du Doubs.

Affluent[modifier | modifier le code]

Le Rupt a un seul affluent référencé[1] :

  • le Moine (rd), 2,4 km sur les deux communes de Bart (confluence) et Presentevillers (source).

Donc son rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Rupt à Dung[modifier | modifier le code]

le Rupt a été observé à la station U2356610 le Rupt à Dung depuis le (49 ans), à 322 m d'altitude et pour un bassin versant de 42,2 km2[2]. Le module du Rupt est de 0,58 m3/s.

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : U2356610 - le Rupt à Dung à 322 m d'altitude et pour un bassin versant de 42,2 km2[2]
(données calculées sur 49 ans)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,033 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit un vingtième du module environ.

Crues[modifier | modifier le code]

Le QIX 2 et le QIX 5 valent respectivement 9,7 et 14 m3/s. Le QIX 10 vaut 16 m3/s, le QIX 20 vaut 19 m3/s tandis que le QIX 50 se monte à 22 m3/s.

Le débit instantané maximal enregistré a été de 18,60 m3/s le , tandis que le débit journalier maximal se montait à 14,70 m3/s le même jour, ainsi que la hauteur maximale instantanée à 192 cm soit 1,92 m.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin versant de la rivière est de 435 millimètres annuellement, ce qui est élevé et résulte des précipitations abondantes sur l'ensemble de la surface de son bassin. Le débit spécifique (Qsp) se monte ainsi à 13,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]