Mandorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Mandorne
la Mandorne
la Mandorne
Caractéristiques
Longueur 10,6 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Bassin du Rhône
Débit moyen ?
Cours
Source sur le plateau d'Aranc
· Localisation Corlier
· Altitude 792 m
· Coordonnées 46° 01′ 26″ N, 5° 29′ 41″ E
Confluence Albarine
· Localisation Oncieu
· Coordonnées 45° 57′ 01″ N, 5° 27′ 51″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ain
Cantons Hauteville-Lompnès, Brénod, Saint-Rambert-en-Bugey, Poncin
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« V2920540 », Géoportail

La Mandorne est un ruisseau se situant dans le massif du Bugey dans le département de l'Ain dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et un affluent de l'Albarine donc un sous-affluent du fleuve le Rhône par l'Ain.

Géographie[modifier | modifier le code]

La vallée de la Mandorne

Le ruisseau prend sa source à l’extrême ouest du marais se situant au val d'Aranc; non loin de Corlier au lieu-dit le Montieu, à une altitude de 792 mètres. D'une longueur de 10,6 km[1], la Mandorne s'engouffre directement dans un bief assez étroit : Le Bief de Malaval. Ce bief débouche ensuite sur une vallée à proximité du village de Résinand et du hameau des Pézières. Le ruisseau continue sur Oncieu pour se jeter dans l'Albarine, à Saint-Rambert-en-Bugey, au niveau du lieu-dit le Moulin à papier[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

La Mandorne traverse les cantons de:

Un barrage hydro-électrique sur la Mandorne

et les communes de:

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Mandorne a deux affluents référencés[1] :

Exploitation[modifier | modifier le code]

La Mandorne a alimenté un moulin à papier au lieu-dit qui porte son nom [3] mais aussi un moulin à farine au hameau de Moment, non loin de Résinand [4]

Image panoramique très large et peu haute
Une retenue d'eau sur la Mandorne

Aujourd'hui les gorges de la Mandorne sont référencées pour le canyoning[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - La Mandorne (V2920540) » (consulté le 19 mai 2012).
  2. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 19 mai 2012).
  3. Mémoire sur la minéralogie des environs de St-Rambert, département de l'Ain; Gaspard Alphonse Dupasquier, p. 32
  4. La France par cantons et par communes: Département de l'Ain, Théodore Ogier, p. 277
  5. « Gorges de la Mandorne - Aranc - Ain », sur www.descente-canyon.com/canyoning (consulté le 21 septembre 2013).

SandreVoir et modifier les données sur Wikidata