Arne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

l'Arne
Illustration
L'Arne à Lavans-lès-Dole.
l'Arne sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 15 km [1]
Bassin 51,5 km2 [2]
Bassin collecteur bassin du Rhône
Débit moyen 0,494 m3/s (Lavans-lès-Dole) [2]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire EPTB Saône-Doubs
Régime pluvial
Cours
Source entre les lieux-dits Les Grémonts Arne et le Bois de Romain
· Localisation Mercey-le-Grand
· Altitude 279 m
· Coordonnées 47° 12′ 41″ N, 5° 44′ 02″ E
Confluence canal du Rhône au Rhin ou le Doubs
· Localisation entre Audelange et Lavans-lès-Dole
· Altitude 208 m
· Coordonnées 47° 08′ 26″ N, 5° 36′ 31″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite Abergement et Véze
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Doubs, Jura
Cantons Audeux, Gendrey, Rochefort-sur-Nenon
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté
Principales localités Gendrey

Sources : SANDRE:« U2540520 », Géoportail, Banque Hydro, OpenStreetMap

L’Arne est une rivière française des départements du Doubs et du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, et un affluent droit du canal du Rhône au Rhin, juste à côté du Doubs, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône par la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 15 kilomètres de longueur[1], l'Arne prend sa source sur la commune de Mercey-le-Grand, entre les lieux-dits Les Grémonts Arne et le Bois de Romain, à 279 mètres d'altitude[3].

Il coule globalement du nord-est vers le sud-ouest[4].

Il conflue en rive nord du canal du Rhône au Rhin et juste à côté du Doubs, entre Audelange et Lavans-les-Dole, à 208 mètres d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

L'église d'Auxange avec son clocher comtois à l'Impériale

Dans les deux départements du Doubs et du Jura, l'Arne traverse neuf communes[1]- une, Mercey-le-Grand, dans le Doubs, les huit autres dans le Jura, dans le sens amont vers aval, de Mercey-le-Grand (source), Romain, Le Petit-Mercey, Louvatange, Gendrey, Auxange, Lavangeot, Lavans-lès-Dole, Audelange (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Arne prend source dans le canton d'Audeux, traverse le canton de Gendrey, conflue dans le canton de Rochefort-sur-Nenon.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant « Le Doubs de la Morte à la Vèze d'Amanges incluse » (U254) est de 4 946 km2[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est l'EPTB Doubs Saône[6].

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Arne a deux tronçons affluents référencés[1] :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Le rang de Strahler de l'Arne est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son régime hydrologique est dit pluvial.

Climat du Doubs[modifier | modifier le code]

L'Arne à Lavans-lès-Dole[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé depuis le (24 ans) à Lavans-lès-Dole à 211 m d'altitude, localité du Doubs. Le module de l'Arne est de 0,494 m3/s pour un bassin versant de 54,8 km2[2].

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : U2540520 - L'Arne à Lavans-les-Dole pour un bassin de 54,8 km2 et à 211 m d'altitude
(09-07-2020 - données calculées sur 26 ans)
(Tableau des données du graphique)
Source : Banque Hydro - MEDDE

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche est de 0,018 m3/s tandis que le VCN10 atteint 0,020 m3/s pour une quinquennale sèche[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les débits de crues, QIX 2 sont de 11,0 m3/s, QIX 5 de 16 m3/s, QIX 10 de 20 m3/s et QIX 20 de 24 m3/s[2]. Le QIX 50 et le QIX 100 n'ont pas pu être calculé, vu la période d'observation de seulement vingt-six ans.

Le débit instantané maximal de 29,00 m3/s a été constaté le en même temps qu'une hauteur maximale instantanée de 211 cm ou 2,11 m[note 2]. Le débit journalier maximal de 12,60 m3/s a été constaté le [2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 300 millimètres annuellement, ce qui est dans la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 9,5 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

L'Arne est voisine de l'autoroute A36 surnommée La Comtoise, une autoroute gérée par les APRR entre Mulhouse-Ouest et Beaune et desservant principalement les villes de Mulhouse, Belfort, Montbéliard, Besançon et Dole[7]

AAPPMA[modifier | modifier le code]

L'AAPPMA concernée par l'Arne est celle de la Gaule du Bas Jura[8]. C'est un cours d'eau de deuxième catégorie selon la carte piscicole du Jura[9].

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. à 23 h 15

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Arne (U2540520) » (consulté le 26 novembre 2012)
  2. a b c d e f et g Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Arne à Lavans-lès-Dole (U2540520) » (consulté le 26 novembre 2012)
  3. « Source de l'Arne » sur Géoportail (consulté le 26 novembre 2012).
  4. Géoportail - Institut géographique national (France), « Géoportail » (consulté le 26 novembre 2012)
  5. « Confluence de l'Arne en rive nord du canal du Rhône au Rhin » sur Géoportail (consulté le 26 novembre 2012).
  6. « eptb Saône et Doubs », sur www.eptb-saone-doubs.fr (consulté le 9 août 2020)
  7. CREPESC - Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Enviornnement, du Sous-sol et des Chiroptères, « Des nouvelles des rejets de l’autoroute passoire A36 dans le Jura. », (consulté le 27 novembre 2012)
  8. Pêche dans le Jura, « AAPMA de Dole " La Gaule du Bas-Jura" » (consulté le 27 novembre 2012)
  9. Pêche dans le Jura, « Carte piscicole du Jura » (consulté le 27 novembre 2012)
Ressource relative à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :