Régnié-Durette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régnié-Durette
Vue générale de Régnié-Durette.
Vue générale de Régnié-Durette.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Belleville
Intercommunalité Communauté de communes Saône Beaujolais
Maire
Mandat
Nano ROBIN
2016-2020
Code postal 69430
Code commune 69165
Démographie
Population
municipale
1 101 hab. (2014)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 19″ nord, 4° 38′ 31″ est
Altitude Min. 228 m
Max. 820 m
Superficie 11,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Régnié-Durette

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Régnié-Durette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Régnié-Durette

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Régnié-Durette
Liens
Site web regniedurette.com

Régnié-Durette est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes. Les habitants se nomment les Durégnatons et les Durégnatonnes[1]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située entre Belleville et Beaujeu, la commune est au centre de la région viticole du Beaujolais. Son vignoble, le régnié, est l'un des dix crus de Beaujolais (le dernier des crus du Beaujolais en 1989). Le centre du bourg est au sommet d'une colline, ce qui permet d'avoir une vue plongeante sur le val de Saône depuis l'esplanade de l'Église.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Avenas Rose des vents
Lantignié N Villié-Morgon
O    Régnié-Durette    E
S
Quincié-en-Beaujolais Cercié

Histoire[modifier | modifier le code]

Aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique[2].

En 1912, un habitant de Régnié-Durette meurt dans le naufrage du Titanic[3].

Régnié-Durette est née de la fusion, en janvier 1973, des communes de Régnié et de Durette. On nomme désormais leurs habitants les Durégnatons et Durégnatonnes.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Régnié-Durette Blason De gueules au cep de vigne tuteuré d'or et surmonté d'une couronne comtale du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Françoise Coquillon DVD  
2014 2015 Alain Laforest UMP Gold  
2015   Nano Robin    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 101 habitants, en augmentation de 9,01 % par rapport à 2009 (Rhône : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550 602 604 702 924 1 011 1 118 1 250 1 275
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 200 1 149 1 171 1 173 1 182 1 104 1 094 1 020 1 105
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 047 1 062 999 800 727 684 710 643 671
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
636 620 818 774 910 905 963 1 078 1 101
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Activités culturelles[modifier | modifier le code]

  • La commune organise chaque année le deuxième week-end de mars la fête des classes.
  • Le rallye des Vignes de Régnié est aussi organisé chaque année dans cette commune le dernier weekend de Mars.Il connait une vraie réussite en 2017 avec près de 150 engagés en catégories modernes. Possédant souvent un plateau fourni avec la présence de quelques vedettes françaises (Cédric Robert par exemple) venu s’entraîner pour l'épreuve phare de la région, le Rallye Lyon Charbonnières, épreuve du Championnat de France des rallyes. Ce dernier traverse aussi régulièrement la commune, lors le second weekend d'Avril, lors de épreuve chronométrée de "Lantignié-Chiroubles". Le Lyon Charbonnières passera le 21 et 22 Avril 2017 sur la commune.
  • Un bal réputé et énorme pour la taille de la commune est organisé chaque année lors du dernier weekend de Juillet. Il se nomme le " Bal du Lavoir", très populaire chez les jeunes et moins jeunes, il accueille chaque année environ 4000 à 5000 participant.
  • La commune à accueilli un concert de Johnny Hallyday.
  • Régnié-Durette à accueilli le Tour de France 2002 lors de la 19ème étape entre Régnié et Mâcon.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]