Breuchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le Breuchin
Le Breuchin entre La Voivre et Raddon.
Le Breuchin entre La Voivre et Raddon.
Caractéristiques
Longueur 44,2 km [1]
Bassin 220 km2 [1]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 4,4 m3/s (La Proiselière-et-Langle) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire EPTB Saône et Doubs[3]
Régime nivo-pluvial
Cours
Source Les Cent Sous
· Localisation Beulotte-Saint-Laurent
· Altitude 730 m
· Coordonnées 47° 52′ 47″ N, 6° 41′ 37″ E
Confluence Lanterne
· Localisation Ormoiche
· Altitude 246 m
· Coordonnées 47° 48′ 23″ N, 6° 17′ 51″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Beuletin
· Rive droite Raddon, Morbief
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Saône
Cantons Faucogney-et-la-Mer, Luxeuil-les-Bains, Saint-Sauveur
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté
Principales localités Luxeuil-les-Bains

Sources : SANDRE:« U0410500 », Géoportail, Banque Hydro, EPTB Saône et Doubs[3]

Le Breuchin est une rivière de l'est de la France qui coule dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. C'est un affluent très abondant de la Lanterne en rive droite, et donc un sous-affluent du Rhône par la Lanterne, puis la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 44,2 kilomètres de longueur[1], la rivière naît au pied du Massif vosgien, au lieu dit Les Cent Sous, à 730 mètres d'altitude, sur la commune de Beulotte-Saint-Laurent[4], c'est-à-dire au sein du parc naturel régional des Ballons des Vosges, dans le pays des Mille étangs, dans le nord-est du département de la Haute-Saône.

Elle coule de manière générale d'abord vers le sud-ouest puis vers l'ouest et reçoit plusieurs petits affluents abondants issus de la région des Vosges qui gonflent rapidement ses eaux. Le petit torrent devient ainsi très vite une belle rivière[5].

Elle arrose Luxeuil-les-Bains et peu après conflue avec la Lanterne au niveau d'Ormoiche, à 246 mètres d'altitude[4].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le Breuchin à La Longine.
Le Breuchin à La Longine.

Dans le seul département de la Haute-Saône, le Breuchin traverse dix-huit communes[1] et trois cantons :

Soit en termes de cantons, le Breuchin prend source dans le canton de Faucogney-et-la-Mer, traverse le canton de Luxeuil-les-Bains, et conflue dans le canton de Saint-Sauveur.

Toponymes[modifier | modifier le code]

Le Breuchin a un hydronyme de même racine que les communes suivantes de Breuchotte, Breuches.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Breuchin traverse une seule zone hydrographique le Breuchin (U041) de 220 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est composé à 57,81 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 35,68 % de « territoires agricoles », à 5,60 % de « territoires artificiels », à 0,87 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Le SAGE Breuchin a été approuvé le 16 octobre 2012 et l'organisme gestionnaire est l'EPTB Saône et Doubs[3];[6]

Affluents[modifier | modifier le code]

Cascade du Tampa sur Corravillers.
Cascade du Tampa sur Corravillers.

Le Breuchin a sept affluents référencés[1] :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc son rang de Strahler est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Breuchin est une rivière très abondante, puissamment alimentée par les fortes précipitations arrosant le massif vosgien.

Le Breuchin à La Proiselière-et-Langle[modifier | modifier le code]

Son débit a été observé durant 42 ans (de 1967 à 2008) à La Proiselière-et-Langle, localité située un peu en amont de Luxeuil-les-Bains [2].

Son module est de 4,400 m3/s pour une surface de bassin de 123 km2.

La rivière présente des fluctuations saisonnières de débit relativement modérées comme on le constate habituellement pour les cours d'eau issus des Vosges. Les hautes eaux sont hivernales et se caractérisent par des débits mensuels moyens situés dans une fourchette allant de 6,30 à 7,13 m3/s de décembre à mars inclus. Dès le mois d'avril, le débit baisse progressivement jusqu'aux maigres d'été, en juillet-août-septembre, ce qui entraîne une baisse du débit moyen mensuel jusqu'au niveau de 1,45 m3/s au mois d'août, ce qui reste bien confortable.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : U0415010 - le Breuchin à La Proiselière-et-Langle pour un bassin versant de 123 km2[2]
(08-04-2013 - données calculées sur 47 ans de 1967 à 2013)

Étiage ou basses-eaux[modifier | modifier le code]

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,30 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, ce qui n'est pas encore très sévère quoique inférieur à 10 % du débit moyen.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être très importantes. En effet, les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 57 et 82 m3/s. Le QIX 10 est de 98 m3/s, le QIX 20 de 110 m3/s et le QIX 50 de 130 m3/s.

À titre de comparaison, le QIX 10 de l'Epte à Gommecourt, rivière à débit comparable, mais située à l'ouest du bassin de la Seine, vaut seulement 38 m3/s, tandis que son QIX 50 est de 50 m3/s. Ainsi le Breuchin dont le bassin versant est près de douze fois moins étendu que celui de l'Epte, présente des crues plus de deux fois plus abondantes.

Le débit instantané maximal enregistré a été de 125 m3/s le 15 février 1990, tandis que la valeur journalière maximale était de 93,4 m3/s le même jour. En comparant ces valeurs avec l'échelle des QIX de la rivière, il ressort que ces crues étaient presque d'ordre cinquantennal, et donc assez exceptionnelles.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie (la plus importante) du bassin versant de la rivière est de 1 134 millimètres annuellement, ce qui est très élevé et résulte d'une pluviosité fort abondante sur cette partie du bassin situé sur le versant sud des Vosges. Le débit spécifique (Qsp) atteint 35,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin. Cette valeur place le Breuchin parmi les rivières les plus abondantes de la moitié nord de la France.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Une pisciculture est implantée à Amont-et-Effreney, au lieu-dit la Rochotte[7] et élève des truites et des saumons.

La Nappe du Breuchin - eaux souterraines, plan d'eau, rivières, canaux, & zones humides - intéresse 28 673 habitants sur 380 km2, mais s'étend aussi en région Grand Est dans le département de la Haute-Marne[8].

Pêche[modifier | modifier le code]

La rivière aux eaux de fort bonne qualité est peuplée de truites et d'ombres sauvages qui font le bonheur des pêcheurs à la mouche[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - le Breuchin (U0410500) » (consulté le 3 mai 2013)
  2. a, b et c Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Breuchin à La Proiselière-et-Langle (U0415010) » (consulté le 3 mai 2013)
  3. a, b et c « SAGE Breuchin », sur http://www.haute-saone.equipement-agriculture.gouv.fr (consulté le 3 mai 2013)
  4. a, b, c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 3 octobre 2010)
  5. le pays de Remiremont... au cœur des Vosges selon Jonathan Chaumont, « Le Breuchin » (consulté le 3 octobre 2010)
  6. « EPTB Saône et Doubs », sur www.eptb-saone-doubs.fr (consulté le 3 mai 2013)
  7. « Pisciculture du Breuchin », sur http://www.pisciculturedubreuchin.fr (consulté le 3 mai 2013)
  8. « Gest'Eau - SAGE Nappe du Breuchin », sur www.gesteau.eaufrance.fr (consulté le 3 mai 2013)
  9. « AAPPMA du Breuchin et de la Haute Lanterne », sur http://www.aappma-breuchin-lanterne.com (consulté le 3 mai 2013)

Bases de données géographiques : GeoNames • SandreVoir et modifier les données sur WikidataNotices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation