Cagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cagne (homonymie).

la Cagne
Illustration
Gorges de la Cagne entre Saint-Jeannet et Vence.
la Cagne sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 27,6 km [1]
Bassin 96 km2 [2]
Bassin collecteur la Cagne
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SMIAGE maralpin[2]
Régime pluvial méridional
Cours
Source au sud-ouest du Sommet de Viériou (1 395 m)
· Localisation Coursegoules
· Altitude 1 152 m
· Coordonnées 43° 47′ 39″ N, 7° 02′ 40″ E
Embouchure Mer Méditerranée
· Localisation Cagnes-sur-Mer
· Altitude m
· Coordonnées 43° 39′ 52″ N, 7° 08′ 56″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche un ruisseau et deux vallons
· Rive droite la Lubiane et le Malvan
Pays traversés Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Principales localités Vence, Cagnes-sur-Mer, La Gaude

Sources : SANDRE:« Y5620500 », Géoportail, orema PACA[2], OpenStreetMap

La Cagne est un fleuve français qui rejoint la Mer Méditerranée à Cagnes-sur-Mer, arrondissement de Grasse, du département des Alpes-Maritimes, dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours d'eau est de 27,6 km[1]. La Cagne prend sa source, à l'altitude 1 152 mètres[3], au sud-ouest du Sommet de Viériou (1 395 m), dans la Montagne du Cheiron qui culmine à 1 778 mètres, sur la commune de Coursegoules, et rejoint la Mer Méditerranée sur la commune de Cagnes-sur-Mer, à l'est de l'hippodrome de la Côte d'Azur, près du lieu-dit le Cros de Cagnes et à l'ouest de l'aéroport de Nice-Côte d'Azur[3].

Les fleuves côtiers voisins sont au sud-ouest le Loup, à la limite de Cagnes-sur-Mer avec Villeneuve-Loubet, et au nord-est, le Var sur la commune voisine de Saint-Laurent-du-Var.

Rose des vents la Montagne du Cheiron (1778 m) avec le Sommet de Viériou (1395 m) Rose des vents
le Loup N le Var
O    la Cagne    E
S
la Mer Méditerranée

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Alpes-Maritimes, la Cagne traverse six communes[1],[4] et trois cantons :

En termes de cantons, la Cagne prend sa source sur le canton de Coursegoules, traverse le canton de Vence et conflue sur le canton de Cagnes-sur-Mer-Ouest.

Toponyme[modifier | modifier le code]

L'hydronyme « Cagne » a été repris dans la ville embouchure Cagnes-sur-Mer.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Son bassin versant comprend aussi une partie des communes de Saint-Paul-de-Vence et de La Colle-sur-Loup, soit un total de 87 000 habitants concernés[5]. Selon l'Orema en PACA, la Cagne a un bassin versant de 96 km2 de superficie sur les dix communes de Bezaudun-les-Alpes, Cagnes-sur-Mer, Courmes, Coursegoules, La Colle-sur-Loup, la Gaude, Saint-Jeannet, Saint-Paul-de-Vence, Courettes-Sur-Loup et Vence[2]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est le SMIAGE maralpin[2], créé en 2017, et sis à Nice, 147 bd du Mercantour[6].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Cagne a cinq affluents contributeurs référencés[1] :

Rang de Strahler[modifier | modifier le code]

Donc le rang de Strahler est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Ancien moulin près de la Lubiane un affluent de La Cagne

La Cagne passe en dessous de l'Autoroute française A8 dite la Provençale dans Cagnes-sur-Mer ainsi qu'en dessous du chemin de fer SNCF la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière).

Durant l'été 2005 la Cagne s'est asséchée dans son cours supérieur et certains[Qui ?] craignent que son destin soit d'être transformée bientôt en un égout couvert[réf. nécessaire][7].

La Cagne n'a pas de station qualité référencée au SANDRE[1], et a, au moins, trois stations d'épurations : à Coursegoules[8], à Vence[9] et à Cagnes-sur-Mer[10],[3],[7]

Écologie[modifier | modifier le code]

Une AAPPMA est désormais existante sur la Cagne[11],[12] et un contrat de rivière a été passé avec le Sievi ou Syndicat-Intercommunal-Estéron-Var-Inférieur[13]. Les inondations sont à l'étude dans le cadre de PAPI ou programme d'Actions et de Prévention des Inondations[14],[15].

Étymologie[modifier | modifier le code]

La Lubiane près d'un pont à Vence

La Cagne signifie en provençal la « chienne », femelle du chien. Il est néanmoins fort improbable que ce soit là l'origine de cet hydronyme, dont l'étymologie est plutôt un radical prélatin "*kan" à rapprocher de celle du Cians, prononcé "tchans", l'isoglosse "ca/cha" occitan traversant le département des Alpes-Maritimes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - La Cagne (Y5620500) » (consulté le 8 novembre 2008)
  2. a b c d et e « bassin versant : la Cagne », sur www.observatoire-eau-paca.org (consulté le 23 février 2019)
  3. a b c et d Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 29 mars 2011)
  4. annuaire-mairie.fr, « Rivière la Cagne » (consulté le 29 mars 2011)
  5. Nice Matin du 3 février 2009 édition Cagnes Vence Saint-Laurent Carros page 9
  6. « SMIAGE Maralpin », sur www.departement06.fr (consulté le 23 février 2019)
  7. a b et c cagnes.maville.com., « tous sur le pont pour sauver la Cagne », (consulté le 29 mars 2011)
  8. sierm.eaurmc.fr, « station d'épuration de Coursegoules - code station : 06 09 06050 001 » (consulté le 29 mars 2011)
  9. sierm.eaurmc.fr, « Station d'épuration de Vence Nord - Vosgeslade - code station : 06 09 06157 002 » (consulté le 29 mars 2011)
  10. sierm.eaurmc.fr, « Station d'épuration de CAGNES-SUR-MER - Code station : 06 09 06027 001 » (consulté le 29 mars 2011)
  11. Site personnel - J.L. Teyssié, « La Cagne » (consulté le 29 mars 2011)
  12. amisdelagaulecagnes06, « AAPPMA - les amis de la Gaule- Cagnes sur mer » (consulté le 29 mars 2011)
  13. association - 06510 Carros, « Syndicat intercommunal Estéron Var inférieur » (consulté le 29 mars 2011)
  14. cagnes.maville.fr, « Inondations : prévenir et le cas échéant... alerter ! », (consulté le 29 mars 2011)
  15. Le Post, « Intempéries à Cagnes-sur-Mer : un pompier acrobate dégage un énorme tronc d'arbre », (consulté le 29 mars 2011)
Ressources relatives à la géographieVoir et modifier les données sur Wikidata :