Brenne (Seille)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brenne.
la Brenne
La Brenne à Bellevesvre.
La Brenne à Bellevesvre.
Caractéristiques
Longueur 53,8 km [1]
Bassin 445 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 5,07 m3/s (Sens-sur-Seille) [2]
Cours
Source entre les lieux-dits les Haubiers et les Côtes de Bertines
· Localisation Miéry
· Altitude 440 m
· Coordonnées 46° 47′ 46″ N, 5° 40′ 10″ E
Confluence la Seille
· Localisation Frangy-en-Bresse
· Altitude 180 m
· Coordonnées 46° 43′ 43″ N, 5° 17′ 23″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Saône-et-Loire, Jura
Arrondissements Lons-le-Saunier, Louhans
Cantons Poligny, Sellières, Chaumergy, Pierre-de-Bresse, Bletterans, Saint-Germain-du-Bois
Régions traversées Bourgogne-Franche-Comté

Sources : SANDRE:« U3410500 », Géoportail, Banque Hydro

La Brenne est une rivière française du département Saône-et-Loire de la région Bourgogne-Franche-Comté et un affluent droit de Seille, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône par la Saône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 53,8 kilomètres de longueur[1], la Brenne prend sa source sur la commune de Miéry à 440 mètres d'altitude, entre les lieux-dits les Haubiers et les Côtes de Bertines sur la commune de Plasne[3].

Il coule globalement de l'est vers l'ouest, puis oblique vers le sud-ouest après Mouthier-en Bresse et après Montjay du nord vers le sud[4].

Il conflue sur la commune de Frangy-en-Bresse, à 180 mètres d'altitude[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements du Jura et de la Saône-et-Loire, la Brenne traverse vingt-et-une communes (Jura : 13 Saône-et-loire : 9)[6] ou vingt-deux selon le SANDRE[notes 1] ou vingt-trois selon Géoportail[4] et six cantons  :

Soit en termes de cantons, la Brenne prend source dans le canton de Poligny, traverse les canton de Sellières, canton de Chaumergy, canton de Pierre-de-Bresse, canton de Bletterans, conflue dans le canton de Saint-Germain-du-Bois, dans les deux arrondissement de Lons-le-Saunier et arrondissement de Louhans.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Brenne traverse une seule zone hydrographique La Brenne (U341) de 445 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 67,41 % de « territoires agricoles », à 30,11 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 1,53 % de « territoires artificialisés », à 0,99 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Brenne a pour affluents référencés[6],[4] :

  • la Seillette (rg)
  • le canal de la Seille (rg)
  • la Boissine (rg)
  • la Malan (rd)
  • la Darge (rg)
  • la Dorme (rd)
  • le Bief d'Ainson
  • le ruisseau des Tenaudins
  • la Rivière la Chaux,
  • le ruisseau de l'Étang sur la commune de Darbonnay
  • le ruisseau des Armetières,
  • le ruisseau de Prélot,
  • le ruisseau du Battoir (rg) sur la commune de Saint-Lamain avec un affluent :
    • le Clusiau
  • le ruisseau de l'Étang de Bouhans (rd) avec un affluent :
    • le ruisseau de l'Étang de Barre (rd)
  • le ruisseau de l'Étang du Moulinot (rd),
  • le ruisseau de l'Épinette (rd) sur les deux communes de Miéry et Saint-Lothain.
  • le ruisseau des Bordes (rg) sur les deux communes de Miéry et Saint-Lothain.
  • le Bief de Noire Fontaine (rd) sur la seule commune de Miéry.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Brenne à Sens-sur-Seille[modifier | modifier le code]

À la station U3415030 La Brenne à Sens-sur-Seille (L'estalet)[notes 2] avec des données calculées sur 18 ans de 1995 à 2013, le module est de 5,07 m3/s pour une bassin versant de 439 km2 et à 180 m d'altitude[2], soit pratiquement tout le bassin versant puisque d'après le SANDRE, il fait 445 km2[1].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : U3415030 - La Brenne à Sens-sur-Seille (L'estalet) en 2013
(données calculées sur 18 ans de 1995 à 2013)

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2013 n'indique pas la commune de Frangy-en-Bresse
  2. c'est-à-dire à 3 km de la confluence sur la commune voisine au sud de Frangy-en-Bresse

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - La Brenne (U3410500) » (consulté le 8 janvier 2016)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - La Brenne à Sens-sur-Seille (l'estalet) (U3415030) » (consulté le 24 février 2013)
  3. Source de la Brenne sur Géoportail (consulté le 24 février 2013).
  4. a, b et c Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 24 février 2013)
  5. Confluence de la Brenne en rive droite de la Seille sur Géoportail (consulté le 24 février 2013).
  6. a et b annuaire-mairie.fr, « Rivière La Brenne » (consulté le 24 février 2013)