Morel (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morel.
le Morel
(torrent le Morel)
Le Morel à Aigueblanche. Partie aménagée en aval de la cascade du Morel, en octobre 2011
Le Morel à Aigueblanche. Partie aménagée en aval de la cascade du Morel, en octobre 2011
canton de Moutiers en Savoie
canton de Moutiers en Savoie
Caractéristiques
Longueur 11,5 km [1]
Bassin 32 km2 [2]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen ? (Aigueblanche)
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire EPTB Isère : Symbhi[3]
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source près du Plan Salin
· Localisation Les Avanchers-Valmorel
· Altitude 2 140 m
· Coordonnées 45° 26′ 08″ N, 6° 26′ 12″ E
Confluence Isère
· Localisation Aigueblanche
· Altitude 440 m
· Coordonnées 45° 30′ 44″ N, 6° 29′ 28″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sept ruisseaux dont Teppes
· Rive droite six ruisseaux dont Merderel
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Savoie
Arrondissement Albertville
Cantons Moutiers
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Aigueblanche, La Léchère

Sources : SANDRE:W0300500, Géoportail

Le Morel ou torrent le Morel est une rivière française du département Savoie de la région Auvergne-Rhône-Alpes et un affluent gauche de Isère, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 11,5 kilomètres[1], le Morel prend sa source sur la commune Des Avanchers-Valmorel à 2 140 mètres d'altitude[4], près du Plan Salin, et au nord de la Pointe du Niélard (2 559 m) et de la Pointe du Grand Niélard (2 544 m).

Il coule globalement du sud-ouest vers le nord-est[2], et traverse la forêt domaniale du Morel avec la cascade du Morel près du bois de l'Epigny à 600 m d'altitude environ et au sud-est de Doucy Tarentaise.

Il conflue sur la commune de Aigueblanche, à 440 mètres d'altitude[5], entre la base de loisirs et la piscine, entre les lieux-dits la Grande Prairie et l'Étrat.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le cours du Morel se situe entièrement dans le département de la Savoie, l'arrondissement d'Albertville et le canton de Moûtiers. La rivière y traverse quatre communes[1], soit de l'amont à l'aval : Les Avanchers-Valmorel (source), La Léchère, Saint-Oyen, Aigueblanche (confluence)[notes 1].

Toponymes[modifier | modifier le code]

Le Morel a donné son hydronyme à la commune suivante : Les Avanchers-Valmorel, ainsi qu'à la station de ski Valmorel.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La superficie du bassin versant L'Isère du Doron de Bozel au torrent d'Eau Rousse inclus (W030) est de 1 713 km2[1]. Le bassin versant correspond à la commune de Les Avanchers-Valmorel - 22 km2 -, et une partie des trois communes de la Léchère, Saint-Oyen et Aigueblanche pour environ 10 km2 [notes 2] soit environ 32 km2.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire est un EPTB : le Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l'Isère : le Symbhi[3].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Morel a onze affluents référencés[1] :

Géoportail ajoute :

Le rang de Strahler est donc de deux.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Centrale de La Coche.

EDF a installé deux prises d'eau, en haut de la station de Valmorel, pour alimenter, par la galerie souterraine de la Coche, le lac et barrage réservoir haut de la centrale hydroélectrique de la Coche Saint-Hélène. La prise sur le Morel est de 0,80 m3/s à 1 405 m d'altitude et la prise sur les Teppes de 0,15 m3/s aussi à 1 405 m d'altitude[6].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

la station de ski de Valmorel en février 2007

Écologie et tourisme[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. le SANDRE 2012 rajoute -?- les deux communes de Saint-Jean-de-Belleville et Saint-Martin-de-Belleville
  2. selon mesure avec géoportail
  3. a et b le SANDRE 2012 rajoute -?- les trois communes de Saint-Martin-de-Belleville, Saint-Jean-de-Belleville et La Léchère
  4. a, b, c et d le SANDRE 2012 rajoute -?- les deux communes de Saint-Jean-de-Belleville et La Léchère
  5. a, b, c et d le SANDRE 2012 rajoute -?- la commune de Saint-Jean-de-Belleville
  6. le SANDRE 2012 rajoute -?- les trois communes de Le Bois, La Léchère et les Avanchers-Valmorel et en omettant Saint-Oyen en rive gauche du Morel à la confluence

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Morel (W0300500) » (consulté le 22 septembre 2012)
  2. a et b Géoportail - Institut géographique national (France), « Géoportail » (consulté le 22 septembre 2012)
  3. a et b « EPTB Isère », sur www.eptb.asso.fr (consulté le 26 août 2013)
  4. Source du Morel sur Géoportail (consulté le 22 septembre 2012).
  5. Confluence du Morel avec l'Isère sur Géoportail (consulté le 22 septembre 2012).
  6. classe-deécouverte-savoie.com, « L'aménagement hydro-électrique de la Tarentaise » (consulté le 23 septembre 2012)