Cadière (ruisseau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadière.

La Cadière
(L'infernet)
Illustration
La source de l'Infernet.
Caractéristiques
Longueur 11,9 km [1]
Bassin 73 km2 [2]
Débit moyen 0,350 m3/s (Infernet)
~1 m3/s (embouchure)[2]
Nombre de Strahler 2
Organisme gestionnaire syndicat intercommunal d'aménagement ruisseau de la Cadière, GIPREB
Régime pluvial méridional
Cours
Source vallon de l'Infernet
· Localisation Vitrolles
· Altitude 200 m
· Coordonnées 43° 25′ 56″ N, 5° 18′ 37″ E
Embouchure l'étang de Bolmon
· Localisation Marignane
· Altitude 0,36 m
· Coordonnées 43° 24′ 51″ N, 5° 11′ 51″ E
Résurgence source de l'Infernet
· Localisation Les Pennes-Mirabeau
· Altitude 99 m
· Coordonnées 43° 25′ 55″ N, 5° 17′ 51″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche le Raumartin
· Rive droite le Bondon
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Bouches-du-Rhône
Arrondissements Aix-en-Provence, Istres
Cantons Gardanne, Vitrolles, Marignane
Régions traversées Provence-Alpes-Côte d'Azur
Principales localités Vitrolles, Saint-Victoret, Marignane

Sources : SANDRE:« Y4220560 », Géoportail, GIPREB

La Cadière est un cours d'eau qui coule dans le département français des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et se jette dans l'étang de Bolmon, proche de l'étang de Berre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

La Cadière naît dans le vallon de l'Infernet, à la limite des communes des Pennes-Mirabeau et de Vitrolles, au sud-ouest des plaines d'Arbois. Bien que la source soit localisée à près de 166 mètres d'altitude par le SANDRE[1], la quasi-totalité du cours d'eau provient de la source de l'Infernet, située au centre du vallon, à 99 mètres d'altitude.

La source de l'Infernet est une exurgence : les eaux d'infiltration du plateau de l'Arbois retenues par une couche calcaire plus dure ressortent à l'air libre là où cette couche est découverte au pied du plateau. Cette origine donne à la Cadière-Infernet un débit d'emblée important et relativement régulier, au contraire de la majorité des cours d'eau méditerranéens soumis à l'irrégularité des précipitations.

Autour de la source, divers ruissellements alimentent le ruisseau de manière épisodique, en quantité globalement négligeable.

Cours[modifier | modifier le code]

L'embouchure de la Cadière

Depuis la source, la Cadière se dirige vers le sud en suivant la limite des deux communes, puis vers l'ouest, traverse Saint-Victoret, s'oriente vers le sud-ouest pour traverser Marignane, et enfin vers le nord-est avant de se jeter dans l'étang de Bolmon[3].

La longueur de son cours est de 11,9 km[1]. La Cadière coule globalement de l'est vers l'ouest[4]. N'étant pas affluent d'un autre cours d'eau, la Cadière peut prétendre au statut de fleuve côtier[1].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de la Cadière canalisé, près de son embouchure, à Marignane.

Dans le département des Bouches-du-Rhône et de l'amont vers aval, la Cadière arrose quatre communes[1] situées dans trois cantons : Les Pennes-Mirabeau, Vitrolles, Saint-Victoret et Marignane.

En termes de canton, la Cadière prend sa source sur le canton de Gardanne, traverse le canton de Vitrolles et conflue sur le canton de Marignane, le tout dans les arrondissement d'Aix-en-Provence et arrondissement d'Istres.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Un syndicat intercommunal d'aménagement ruisseau de la Cadière est sis à Saint-Victoret. le syndicat mixte GIPREB suit aussi l'hydrologie de l'étang de Berre et ses environs.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Cadière a trois affluents contributeurs référencés[1] :

  • la Marthe (rg[note 1]), 1,7 km (rg), entièrement sur les Pennes-Mirabeau.
  • le Bondon (rd), 7,6 km (rd), entièrement sur Vitrolles,
  • le Raumartin, ou Merlançon (rg), 10 km, qui prend sa source aux Pennes-Mirabeau et conflue sur Marignane.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Son bassin versant est de 73 km2 pour un débit annuel compris entre 20 et 45 millions de mètres cubes[2],[5].

Le débit de la source de l'Infernet est relativement constant, autour de 350 litres par seconde. Il peut atteindre jusqu'à 900 litres par seconde, mais n'a jamais été mesuré à moins de 135 litres par seconde[6].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Sur le cours supérieur de la Cadière (l'Infernet) les berges ont été consolidées et des seuils aménagés pour améliorer le cours d'eau et favoriser l'halieutique. La partie haute est une réserve de pêche, et plus bas le ruisseau est classé en cours d'eau de deuxième catégorie, géré par l'Association de Pêche de l’Infernet-Cadière[7].

Plusieurs dérivations ont été créées pour utiliser l'eau de la Cadière. Deux sont en service dans le quartier de Croze, et une vers le plan d'eau de Fontblanche.

La commune de Vitrolles a aménagé sur la rive droite de la Cadière un sentier de promenade, dit « chemin vert », qui remonte de l'avenue Jean-Monnet (le Petit Lac) jusqu'à la source de l'Infernet, en traversant notamment les « Prés de Croze ». Il est rejoint par le GR 2013, qui poursuit sur le plateau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - Ruisseau la Cadière (Y4220560) » (consulté le 10 novembre 2008)
  2. a b et c Rapport du GIPREB, Etang de Berre, Bilan des Connaissances : état de santé 2002, p.12.
  3. Cartes IGN au 1/25000 n°3145ET plis B2-B1 et n°3144OT plis F4-G4, consultables sur le site Géoportail
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 19 mars 2017)
  5. Rapport du GIPREB, Etang de Berre, Bilan des Connaissances : état de santé 2002, p.38.
  6. Informations portées sur un panneau descriptif placé à côté de la source, mais détruit lors d'un incendie et non remplacé (février 2019).
  7. Site de la Fédération de pêche des Bouches-du-Rhône