Grosne (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la commune, voir Grosne. Pour l'autre affluent de la Saône, voir Petite Grosne.
la Grosne
La Grosne en crue en 2007.
La Grosne en crue en 2007.
Caractéristiques
Longueur 95,6 km [1]
Bassin 1 197 km2 [1]
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen 10 m3/s (Marnay)
Régime pluvial
Cours
Source au col de Champ Juin
· Localisation Saint-Bonnet-des-Bruyères
· Altitude 742 m
· Coordonnées 46° 14′ 56″ N, 4° 28′ 52″ E
Confluence la Saône
· Localisation entre Marnay et Ouroux-sur-Saône
· Altitude 171 m
· Coordonnées 46° 41′ 56″ N, 4° 56′ 20″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements Rhône, Saône-et-Loire
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté

Sources : SANDRE:« U32-0400 », Géoportail, Banque Hydro

La Grosne est une rivière de France, affluent de la Saône et donc sous-affluent du Rhône. Elle prend sa source dans le nord des monts du Beaujolais et creuse son lit entre la frange orientale des monts du Charolais et la partie occidentale des monts du Mâconnais. Elle draine en fin de parcours le sud-ouest du Chalonnais. Elle coule en région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le département du Rhône, puis pour l'essentiel en Bourgogne-Franche-Comté, dans celui de Saône-et-Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cours de la Grosne est long de 95,6 km[1]. Il prend sa source dans les monts du Haut-Beaujolais, au col de Champ Juin à 742 mètres d'altitude. Elle reçoit rapidement deux affluents, la Grosne Occidentale, qui prend sa source au pied du mont Saint-Rigaud et la Grosne Orientale, qui elle naît au col du fût d'Avenas. Elle contourne ensuite par l'ouest les monts du Mâconnais, traverse le Clunisois puis se jette dans la Saône à une dizaine de kilomètres au sud de Chalon-sur-Saône, à Marnay en Saône-et-Loire à 171 mètres d'altitude. Elle a globalement un parcours d'un amont au sud-ouest en un aval au nord-est.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Trente-quatre communes sont traversées par la Grosne, dont trente-trois se situent en Saône-et-Loire. Ce sont d'amont en aval : Saint-Bonnet-des-Bruyères (Rhône), Saint-Pierre-le-Vieux, Saint-Léger-sous-la-Bussière, Trambly, Montagny-sur-Grosne, Brandon, Clermain, Sainte-Cécile, Mazille, Jalogny, Cluny, Lournand, Cortambert, Massilly, Bray, Taizé, Ameugny, Cormatin, Malay, Savigny-sur-Grosne, Saint-Gengoux-le-National, Sercy, Santilly, Bresse-sur-Grosne, La Chapelle-de-Bragny, Messey-sur-Grosne, Lalheue, Laives, Saint-Ambreuil, Beaumont-sur-Grosne, Saint-Cyr, Varennes-le-Grand, Marnay, Ouroux-sur-Saône.
La Grosne occidentale, longue de 14,4 km, traverse trois communes du département du Rhône, Trades, Saint-Christophe, Monsols avant de confluer dans la Grosne à Saint-Léger-sous-la-Bussière.

Deux communautés de communes de Saône-et-Loire ont pris dans leur appellation le nom de la Grosne :

Cinq autres communautés de communes ou d'agglomération de Saône-et-Loire sont traversées par la Grosne :

Une communauté de communes du Rhône est traversée par la Grosne et ses ruisseaux affluents :

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Grosne traverse les quatre zones hydrographiques U320, U321, U322, U323 pour une superficie totale de 1 197 kilomètres carrés[1]. Ce bassin versant est constitué à 70,05 % de territoires agricoles, à 28,16 % de forêts et milieux semi-naturels, à 1,71 % de territoires artificialisés, à 0,05 % de surfaces en eau[1].

Le nombre total de communes établies sur le bassin de la Grosne est de 136 dont 126 en Saône-et-Loire (22 % des communes de ce département)[2]

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Un comité de rivière a été institué en 2008. Il comprend les principaux acteurs maîtres d'ouvrage du terrain, dont le Syndicat mixte d'aménagement de la Grosne, qui regroupe 38 communes, les communautés de communes de Matour et sa région, et du Haut-Beaujolais. Le pilotage de cette structure est assuré par un comité technique et financier, animé par l'Établissement public territorial du bassin Saône & Doubs, lui-même en accord avec l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée et Corse. Un contrat de rivière, élaboré par le comité de rivière entre 2008 et 2011, formalise les actions et leur suivi, concernant la gestion et la qualité de l'eau, la préservation et la régénération des sites et des espèces, etc.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Grosne a plusieurs affluents dont le plus important est la Guye (46 km) qui, grossie des eaux de La Gande (14 km), conflue en rive gauche à Messeugne, hameau de Savigny-sur-Grosne, un peu en aval de Cormatin[3].
En rive droite, après avoir reçu la Valouse (11 km) dans sa haute vallée, au sud de Cluny, le Grison (24 km) lui apporte ses eaux dans sa basse vallée à La Ferté-sur-Grosne, commune de Saint-Ambreuil.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

De Cluny jusqu'à sa confluence dans la Saône la rivière coule dans une basse plaine alluviale qu'elle envahit fréquemment de ses eaux lors des précipitations abondantes d'automne et de printemps. La régulation du cours de la rivière s'effectue par des biefs de retenues aménagés au cours des siècles pour l'alimentation des nombreux moulins[4] qui jalonnent la vallée. Ceux-ci n'ont plus aucune activité de meunerie mais demeurent les seuls ouvrages qui permettent d'amortir, faiblement, l'intensité des crues. Par ailleurs un Syndicat d'aménagement de la Grosne regroupe depuis les années 1970-1980 les communes riveraines de la rivière[5]. Il prévoit, coordonne et pourvoit au financement des travaux d'entretien de son lit et de ses berges.

La Grosne à Jalogny[modifier | modifier le code]

La Grosne a été observée depuis le (49 ans), à la station U3214010 la Grosse à Jalogny (Cluny) à 244 m d'altitude, pour un bassin versant de 333 km2[6].

Le module y est de 3,96 m3/s[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Sandre, « La Grosne » (consulté le 18 mars 2017)
  2. cf le contrat de rivière en lien externe, consulté le 23 juillet 2017
  3. « La Grande Grosne », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 147 de septembre 2006, pages 5 à 9.
  4. Gérard Mignot, Les moulins de Saône-et-Loire, Association Moulins en Saône-et-Loire, 120 pages, 2010. Le Bassin de la Grosne (avec ses affluents donc), où l'auteur recense près de 150 moulins, est présenté en p. 69-74.
  5. Chronique de la Grosne, 2016
  6. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - la Grosse à Jalogny (Cluny) (U3214010) » (consulté le 18 mars 2017)