Thines (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thines.
la Thines
(ruisseau du petit paris, ruisseau de chaptines)
La vallée de la Thines depuis le hameau de Thines
La vallée de la Thines depuis le hameau de Thines
Caractéristiques
Longueur 15,5 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial cévenol
Cours
Source Bessedes
· Localisation Montselgues
· Altitude 1 101 m
· Coordonnées 44° 32′ 59″ N, 4° 00′ 48″ E
Confluence le Chassezac
· Localisation Gravières
· Altitude 215 m
· Coordonnées 44° 27′ 02″ N, 4° 03′ 02″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardèche
Arrondissements Largentière
Cantons Valgorge, Les Vans
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE, Géoportail

La Thines est une rivière du département français de l'Ardèche, affluent du Chassezac.

Géographie[modifier | modifier le code]

Longue de 15,5 km[1], la Thines prend sa source au niveau des étangs des Bessedes, sur la commune de Montselgues, à 1 101 m d'altitude. Elle descend les contreforts des Cévennes ardéchoises, vers le sud pour rejoindre le Chassezac à la limite des communes de Malarce-sur-la-Thines et de Gravières. La Thines rejoint le Chassezac au niveau du lac artificiel créé par le barrage hydroélectrique situé sous le village de Malarce-sur-la-Thines.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ardèche, la Thines traverse les trois communes[1] suivantes, dans deux cantons, de l'amont vers l'aval, de Montselgues (source), Malarce-sur-la-Thines à Gravières (confluence).

Soit en termes de cantons, la Thines prend source dans le canton de Valgorge, puis traverse le canton des Vans, tout en restant dans le seul arrondissement de Largentière.

Toponyme[modifier | modifier le code]

La Thines a donné son hydronyme à la commune de Malarce-sur-la-Thines.

Hydronymie[modifier | modifier le code]

La rivière a pour nom le ruisseau de Chaptines à partir de sa source sur un peu moins d'un kilomètre. Passé le hameau des Chaptines, au nord du lieu-dit « Petit Paris » la rivière prend le nom de ruisseau du Petit Paris sur 2 km. Au sud du « mas de Boyer », elle prend son nom de rivière de la Thines.

La rivière est aussi parfois écrite la Thine[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

La Thines a dix affluents référencés[1] :

  • Ruisseau de Montselgues (rd), 3,1 km sur les communes de Montselgues et Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de Chabreille (rd), 1,3 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau du Coulet (rg), 2,1 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de Vallée (rd), 1,7 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de Prévanchet (rg), 2,4 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de Vermale (rg), 2,4 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de l'Espinas (rd), 4,7 km sur les communes de Montselgues et Malarce-sur-la-Thines avec un affluent :
    • Ruisseau de Paravis (rd), 2,7 km sur les communes de Montselgues et Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau de Colombeyre (rg), 3,7 km sur les communes de Malarce-sur-la-Thines et Saint-Pierre-Saint-Jean ;
  • Ruisseau de Font Salée (rg), 2,5 km sur la commune de Malarce-sur-la-Thines ;
  • Ruisseau du Marchet (rd), 4 km sur les communes de Montselgues et Malarce-sur-la-Thines avec deux affluents :
    • Ruisseau de Pré Buisson (rg), 1 km sur la commune de Montselgues ;
    • Ruisseau de Prat Neuf (rg), 1,6 km sur les communes de Montselgues et Malarce-sur-la-Thines .

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La Thines au pont de Gournier

Pêche[modifier | modifier le code]

Au niveau de sa source, des étangs piscicoles permettent l'initiation et le perfectionnement de la pêche à la mouche de truites. Il est aussi possible d'en pécher sur tout le cours[2].

Baignade[modifier | modifier le code]

Il est possible de se baigner dans plusieurs « trous d'eau » situès sur la partie basse de la rivière. L'eau reste très claire et fraîche même lors de chaudes journée d'été, le lit passant dans des zones peu habitées et de nombreuses cascades ponctuent son cours.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - La Thines (V5040780) » (consulté le 20 janvier 2015)
  2. a et b [PDF] « La Thines », sur lespecheursardechois.com (consulté le 20 janvier 2015)