Glueyre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Glueyre
(ruisseau des Herbes)
la Glueyre à Saint-Sauveur-de-Montagut.
la Glueyre à Saint-Sauveur-de-Montagut.
Caractéristiques
Longueur 26,7 km [1]
Bassin 70 km2 [2]
Bassin collecteur Rhône
Débit moyen 2,08 m3/s (Gluiras) [2]
Nombre de Strahler 4
Régime pluvio-nival cévenol
Cours
Source Suc de Pradou (1 342 m)
· Localisation Mézilhac
· Altitude 1 240 m
· Coordonnées 44° 46′ 51″ N, 4° 22′ 20″ E
Confluence Eyrieux
· Localisation Saint-Sauveur-de-Montagut
· Altitude 199 m
· Coordonnées 44° 49′ 21″ N, 4° 34′ 54″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Cros, Roubuol
· Rive droite Veyruègne, l'Orsanne
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Ardèche
Arrondissements Largentière, Tournon-sur-Rhône, Privas
Cantons Antraigues-sur-Volane, Cheylard, Saint-Pierreville
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes
Principales localités Saint-Pierreville

Sources : SANDRE:« V4140520 », Géoportail, Banque Hydro

La Glueyre est une rivière française du département de l'Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est un affluent droit de l'Eyrieux, donc un sous-affluent du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 26,7 km de longueur[1], la Glueyre prend sa source dans les Boutières ardèchoises, à 1 240 mètres d'altitude, sous le Suc du Pradou (1 342 m), sur le territoire de Mézilhac, localité située à une quinzaine de kilomètres au sud-est du Mont Mézenc. Le cours d'eau s'oriente d'emblée vers l'est, direction qu'il maintient tout au long de son parcours. Il rejoint l'Eyrieux à Saint-Sauveur-de-Montagut.

La vallée de la Glueyre était une vallée moulinière. Le bassin versant de la Glueyre s'insère sur le territoire du parc naturel régional des Monts d'Ardèche.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de l'Ardèche, la Glueyre traverse les huit communes[1] suivantes, dans le sens amont vers aval, de Mézilhac (source), Saint-Genest-Lachamp, Marcols-les-Eaux, Albon-d'Ardèche, Saint-Pierreville, Saint-Étienne-de-Serre, Gluiras et Saint-Sauveur-de-Montagut (confluence).

Soit en termes de cantons, la Glueyre prend source sur le canton d'Antraigues-sur-Volane, traverse le canton du Cheylard, et conflue dans le canton de Saint-Pierreville, c'est-à-dire dans les trois arrondissements : arrondissement de Largentière, arrondissement de Tournon-sur-Rhône, arrondissement de Privas.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Glueyre traverse une seule zone hydrographique L'Eyrieux du Talaron à la Glueyre incluse (V414) de 570 km2 de superficie[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Glueyre a treize affluents référencés[1] :

Donc son rang de Strahler est de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La Glueyre à Gluires[modifier | modifier le code]

Le débit de la Glueyre a été observé depuis le (64 ans), à Gluiras, localité située à peu de distance de son confluent avec l'Eyrieux, et à 411 m d'altitude[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 70 km2, ce qui représente la presque totalité de ce bassin.

Le module de la rivière à Gluiras est de 2,08 m3/s[2].

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : V4145210 - La Glueyre à Gluiras (Tisonèche) sur un bassin versant de 70 km2 à 411 m d'altitude[2]
(le 08/04/2013 - Données calculées sur 61 ans de 1953 à 2013)

La Glueyre présente des fluctuations saisonnières de débit fort importantes. Les hautes eaux se déroulent en automne et en hiver, et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 2,54 à 3,61 m3/s, d'octobre à mars inclus (avec un sommet en novembre). À partir du mois de mars, le débit diminue progressivement jusqu'aux basses eaux d'été qui ont lieu aux mois de juillet et d'août et s'accompagnent d'une baisse du débit mensuel moyen jusqu'au niveau de 0,37 m3/s au mois d'août[2].

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 0,043 m3/s (43 litres/s), en cas de période quinquennale sèche, ce qui doit être qualifié d'étiage très sévère, le cours d'eau perdant alors plus de 98 % de son débit moyen[2].

Crues[modifier | modifier le code]

D'autre part les crues de la Glueyre peuvent être très importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 60 et 88 m3/s. Le QIX 10 se monte à 110 m3/s et le QIX 20 en vaut 120 m3/s. Quant au QIX 50, il est de 150 m3/s[2].

Le débit instantané maximal enregistré à Gluiras a été de 275 m3/s le tandis que la valeur journalière maximale était de 71,8 m3/s le . La hauteur maximale instantanée a été de 439 cm le soit 4..39 m[2].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

À l'instar de toutes les rivières cévenoles, la Glueyre est une rivière très abondante. La lame d'eau écoulée dans le bassin de la Glueyre se monte à 927 millimètres annuellement, ce qui est près de trois fois supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (320 millimètres par an), et aussi supérieur à la moyenne de la totalité du bassin du Rhône (670 millimètres par an à Valence). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 29,3 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]